Les institutions financières tiennent les Canadiens en otage

Les consommateurs voient la valeur de leurs investissement baisser en raison de la crise financière et pourtant, le gouvernement fédéral n’aide pas les consommateurs autant qu’il aide les banques.

Pourquoi les banques, profitant d’un taux de base inédit à 0,5%, prêtent-elles moins d’argent qu’avant (en reculant jusqu’à 1999)?

Pourquoi les banques, qui viennent de recevoir 25MM$ + 50MM$ + 200-quelques-MM$ du gouvernement fédéral conservateur, via la SCHL et d’autres “plans de sauvetage” (à peine connus du public) pour faire contrepoids aux “produits financiers toxiques” (comme les PCAA) s’entêtent-elles quand même à faire payer souffrir les consommateurs qui voudraient, eux, emprunter de l’argent?

Il se passe quelque chose et ça dépasse ce qui sort dans les nouvelles quotidiennes.

Il se trouve que près de 300MM$ viennent d’être “accordés” presque sans aucune condition aux banques pour les COMPENSER FINANCIÈREMENT pour leur complicité dans l’attaque ouverte du nouvel ordre mondial contre les Canadiens, surtout ceux de la classe moyenne qui sont en train de se faire voler leurs fonds de retraite.

Vous voyez, les banques perdent beaucoup d’argent en diminuant de manière inédite l’accès au crédit mais le gouvernement canadien, dirigé par des membres (ou aspirants membres) du nouvel ordre mondial, a joué son rôle “sombre” en donnant des montagnes d’argent aux banques pour qu’elles empêchent les consommateurs de se sortir de l’actuelle récession — le but étant de ruiner la classe moyenne.

Regardez ce graphique, il en dit long sur la situation actuelle de l’accessibilité au crédit…

conditions_de_prets_aux_entreprises

…ce serait naïf de penser qu’une telle situation se produit comme ça, par hazard, sans aucune “concertation” en hauts-lieux. Les Canadiens les plus perspicaces ont déjà déviné le jeu de pouvoir qui a présentement cours et qui permettra au nouvel ordre mondial de détruire la souveraineté bancaire des pays afin d’établir en force un système bancaire mondial où, là, les pays n’auront plus de pouvoir effectif sur le contrôle de leur devise.

En clair, nous assistons à une guerre économique CONTRE NOUS.

Les banques ne sont pas les victimes, elles ne sont que des complices de cet acte de guerre ouverte contre les citoyens. Nous sommes les victimes et notre gouvernement, généralement opéré par de bonnes personnes, est tombé sous la sombre gouverne d’individus qui ne répondent pas aux Canadiens mais plutôt à de très riches familles qui ont basé leur immense fortune dans des paradis fiscaux et qui, depuis l’anonymat de ces lieux qui ne devraient pas exister, mènent une guerre économique qui nous enfonce, un peu plus chaque jour, dans une forme quasi-irréversible d’esclavage économique.

Les citoyens du Québec et du Canada doivent se réveiller et vite.

Les ultra-riches sont en train de racheter des quantités astronomiques d’actifs à des prix des famine et utiliseront ces ressources nouvellement acquises pour exercer un contrôle encore plus définitif sur nos sociétés.

Les institutions financières canadiennes qui refusent de prêter de l’argent aux Canadiens qui en ont besoin, dans le contexte où elles sont LE SEUL LIEN entre nous et la Banque du Canada devraient être poursuivies pour haute trahison d’avoir accepté de faire souffrir indûment le peuple, tout ça pour obéir aux dictats du nouvel ordre mondial.

Alors que l’expression “nouvel ordre mondial” n’avait été prononcée que quelques fois à venir jusqu’à la fin de 2008, depuis, elle a été prononcée à près de 200 reprises par les grands dirigieants de la planète, comme Barack Obama et Nicolas Sarkozy.

L’Union européenne, cette mosaïque étriquée qui a concentré l’argent et le pouvoir au centre et les problèmes aux extrémités de la “structure” prouve à chaque jour qu’elle n’existe pas pour le bien des gens mais plutôt pour le contrôle d’une élite triée sur le volet et contrôlée, en tout temps.

Le nouvel ordre mondial veut en finir avec les nationalismes et tentera de fusionner (de manière administrative, dans un premier temps) le Canada, les États-Unis et le Mexique afin de créer une “Union nord-américaine” à l’image de l’Union européenne où les gens ont vu leur pouvoir financier et décisionnel local migrer vers les super-structures centrales de l’Union… pour ne jamais revenir.

Les banques canadiennes jouent un rôle essentiel, pour le nouvel ordre mondial, en empêchant la majorité des Canadiens d’avoir accès au crédit dont ils auraient besoin pour passer au travers de la crise. Il faut des “victimes” pour prouver aux Canadiens moins perspicaces que l’ampleur de la crise nécessite des “mesure extraordinaires” comme, par exemple, le recours à une “banque mondiale” plutôt qu’à la Banque du Canada qui, selon l’évidence présentée, n’arrive plus à contenir la crise — vous voyez que c’est de la foutaise, de A à Z mais les grands médias masquent la réalité au public et la machine à propagande s’emballe sur sa propre vision distortionnée (et pro-nouvel ordre mondial).

Si les prêts étaient faciles à obtenir, il y aurait moins de reprises d’hypothèques, moins de faillites, moins de cas de surendettement (via de coûteuses cartes de crédit) mais faites-vous à l’idée, le nouvel ordre mondial veut vous plonger dans la misère la plus abjecte et ils ont le contrôle de notre gouvernement pour ce faire.

Et grâce à la montagne d’argent que le fédéral vient de “donner” aux institutions financières, celles-ci ont, de toute évidence, accepté de “jouer le jeu” qui va détruire les familles, ruiner les gens et causer d’innombrables souffrances. Tout ça pour faire plaisir à une cabale mondialiste résolument anti-humaniste.

Vous continuerez d’entendre parler des PCAA mais jamais vous ne trouverez un seul DÉTAIL sur ces fameux papiers commerciaux adossés à des actifs non-bancaires. En avez-vous déjà vu un, vous, un PCAA? Ça tient sur une page? C’est un contrat? C’est un certificat? C’est imprimé sur des feuilles bleues? Personne ne semble avoir tenu, dans ses mains, un PCAA alors imaginez à quel point c’est facile pour le nouvel ordre mondial de faire fluctuer les “pertes” selon ses autres “objectifs”.

Les gens doivent voir au travers du jeu du nouvel ordre mondial qui consiste à “programmer” les “auditoires ciblés” avec des renseignements conçus pour leur faire croire que ce sont eux, les “coupables”. C’est tellement scandaleux et pourtant, c’est ce qui se passe.

Ce n’est pas mieux aux États-Unis où, là aussi, les banques ont reçu leur “payoff” pour restreindre l’accès à l’argent au moment où leur taux de base frôle le néant et où l’économie s’essouffle — même au Sud de notre frontière, c’est une copie conforme de la “tempête financière parfaite”… et l’élite mondiale va raffler le gros lot, en cours de route.

Vous voulez combattre le nouvel ordre mondial? Le battre à son propre jeu? Voici ce que vous devez faire, dès maintenant…

  1. conservez vos actifs qui ont de la valeur, quitte à vous départir de ceux qui n’en ont pas — résistez à l’envie de liquider votre patrimoine, aussi longtemps que vous le pouvez;
  2. concentrer vos avoirs dans les titres de propriétés adossés à des actifs tangibles et au besoin, facilement monayables (ou fractionnables et monayables, selon le cas);
  3. investissez le reste de vos avoirs “discrétionnaires” dans des moyens de production tangibles dont la valeur fondamentale n’est pas affectée par les soubresauts (artificiels de l’économie) comme des tracteurs, des machines à coudre, des panneaux solaires, des outils et ainsi de suite.

La stratégie est simple, sortez votre argent du système monétaire parce que le nouvel ordre mondial s’apprête à malmener encore plus énegiquement les devises. Le but étant de les faire s’effondrer afin d’introduire de nouvelles devises “supra-nationales” (comme l’Euro) qui, en Amérique, doit porter le nom d’Améro.

Assurez-vous de disposer des “moyens de production” qui vous permettront d’occuper un métier, le temps que durera la crise. Avec vos titres, vous aurez de quoi monayer votre nourriture au moment où les dollars perdront de manière dramatique leur “pouvoir d’achat”.

Et vos actifs comme une maison (payée) et une voiture (payée) doivent être jalousement gardés. Qui plus est, assurez-vous de stocker de les denrées dont vous aurez besoin si, en quelques jours ou semaines, les épiceries se mettent à ne plus être capables de s’approvisionner (qu’importe la “raison” qui sera invoquée, à ce moment-là).

Une guerre civile ferait bien l’affaire du nouvel ordre mondial qui, comme après les attentats du 9/11 sur les tours jumelles à New York, pourrait imposer encore plus de restrictions aux libertés ou mieux (pour eux), instaurer la loi martiale. Déjà, Obama a passé sa loi qui forcera l’enrôlement des jeunes dans l’armée. Si l’on n’y prend garde, ce n’est qu’une question de temps avant que ça se produise ici, au Canada.

Il faut encourager nos élus qui semblent être demeurés “honnêtes” et tenter de faire entendre raison à ceux qui, à l’évidence, trahissent les Canadiens pour mieux servir les sombres intérêts de leur nouveaux maîtres.

  • Dénoncez vertement les “lignes de parti” — elles sont une attaque directe contre le droit à une représentation juste et équitable dans nos institutions publiques.
  • Dénoncez aussi les partenariats public-privés qui ont pour effet de créer des dettes publiques encore plus importantes tout en privatisant les profits (via de lucratives ententes sur plusieurs décennies, négociées loin des yeux du public).
  • Dénoncez également les “obligations” contre les citoyens honnêtes qui prouvent que le but du “pouvoir central” est de contrôler afin, dans un deuxième temps, de mieux taxer et ainsi faire sentir, de toutes les manières possibles, que les gens ne sont que des esclaves.
  • Dénoncez avec énergie et aplomb les situations aberrantes, comme les 40MM$ de perte à la Caisse de dépôt mais sans qu’il n’existe de coupable… c’est un affront inédit contre les citoyens et c’est totalement inacceptable.

Si vous ne vous faites pas respecter maintenant, ce sera encore plus difficile (sinon impossible) plus tard, lorsque l’élite aura pris le contrôle, sous vos yeux, de tout ce qui a réellement de la valeur, dans le pays. En commençant avec notre dollar et la Banque du Canada qui seront des cibles de choix.

Dites non à la violence et du même souffle, dites oui à la vie, à la coopération, au respect mutuel et aux intérêts communs.

Ce n’est pas parce que les institutions financières canadiennes ont accepté l’équivalent technique de pots-de-vin qu’il faut que vous les suiviez dans leur perdition. Tenez-vous debout et combattez la tyrannie via leur restriction de l’accès à l’argent en évitant de vous rendre vulnérable à leurs manœuvres.

Les banques et les autres institutions financières ont choisi leur camp.

Les élites de plusieurs gouvernements nous ont carrément trahi.

Notre armée mène une guerre ILLÉGALE, ILLÉGITIME et MENSONGÈRE, à l’autre bout de la terre, pour protéger des champs d’opium et une pipeline dite “stratégique”. Quelques 160 de nos militaires ont été tués pour rien. Les Afghans n’ont toujours pas d’écoles, d’hôpitaux ou de milieux de vie dignes de ce nom… même si le Canada a dépensé environ 11MM$ (et plus) en armement — à 1M$ par école, on aurait pu en bâtir 11,000! Or, le Canada n’a pas bâti une seule école, à ce jour. Mais nous avons obéi, au doigt et à l’œil, aux Américains!

En ces temps incertains, il faut se prendre en main et comprendre que tout ce que nous prenons pour acquis peut ne plus l’être, du jour au lendemain. Les travailleurs qui perdent leur emploi le savent, mieux que les autres.

Québécois, Canadiens, le temps est venu de comprendre que nous sommes en guerre.

Cette guerre est économique et elle nous dépossède de ce pourquoi nous avons travaillé si fort.

Ce serait vraiment bête de se laisser plumer par une élite mondiale qui prends des moyens concrets pour nous faire sombrer dans la misère pendant qu’ils s’enrichissent éhontément.

L’ennemi a un nom, c’est le nouvel ordre mondial.

Nous n’avons aucun ami dans ce nouvel ordre mondial. Ils nous volent depuis toujours et là, ils ont décidé de nous voler encore plus pour mieux nous asservir. Il faut combattre cet ennemi.

Il se trouve que cet ennemi est commun au reste de l’humanité ce qui fait de tous les êtes humains qui ne font partie du nouvel ordre mondial des frères d’arme qui doivent agir ensemble pour faire tomber, une fois pour toutes, cette sombre élite qui n’a d’intégrité et de légitimité que ce qu’elle “se paie” via son propre empire médiatique.

Protégez aussi l’internet, dans sa mouture actuelle!

L’élite mondiale voit que des messages comme celui-ci sont lus à chaque moment de chaque jour et ça réveille trop de monde à leur goût alors ils cherchent à “fermer” la “grande toile” avant qu’ils ne soient complètement exposés.

Le nouvel ordre mondial a peur de vous, dès le moment où vous les démasquez.

Ne les laissez plus contrôler votre vie. Affirmez votre humanité en combattant leur tyrannie. Écoutez votre voix intérieure et vous réaliserez à quel point leurs mensonges retiennent l’humanité dans une ère de crise alors que nous devrions, depuis longtemps, être sur la voie de la prospérité universelle, en train de coloniser les autres planètes.

L’avenir vous appartient… sauf si vous laissez les autres décider à votre place. Conséquemment, ne laissez pas les institutions financière canadiennes vous tenir en otage via leur tactique d’accès restreint à l’argent.

Tags: banques corrompues, banquiers corrompus, traîtres, institutions financières, gouvernements, élus corrompus, guerre contre la classe moyenne, guerre contre les canadiens, guerre économique, guerre financière, crise financière, pcaa, caisse de dépôt, scandale, citoyens, gens, québécois, canadiens, dettes, endettement, argent, devises, avoirs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.