Porter compte acheter d’autres Q400 de Bombardier

À lire aussi

Survol du système de santé et de services sociaux, au Québec

Même si vous entendez parler des CLSC, des CIUSSS et des "agences de santé publique" qui oeuvrent...

La revanche des microplastiques

Impossible d'éviter la présence du plastique dans nos vies. Certains items comme les automobiles,...

L'achat d'un diamant est-il encore nécessaire?

Les diamants sont les pierres précieuses les plus populaires, au monde. Il y a...

Les avions “régionaux” Q400 de Bombardier, malgré des accidents fortement médiatisés, comme celui de Vilnius, en Lituanie, continuent de trouver preneurs et ce, même auprès d’avionneurs canadiens.

À l’évidence, les constructeurs d’avions vont (beaucoup) mieux que les constructeurs automobiles (surtout les “Big 3” de Détroit), ces temps-ci — ce serait bien que les politiciens en prennent note.

porter

q400_nextgen_de_bombardier

Le transporteur régional Porter Airlines songe à commander d’autres avions à turbopropulseurs Q400 dès que Bombardier lui aura livré, d’ici la fin de 2009, ceux qu’il a déjà commandés.

Le PDG de la société, Robert Deluce, a affirmé, hier, lors d’une conférence sur le transport, à Toronto, que sa compagnie augmenterait la fréquence de ses vols pour certaines de ses liaisons en plus d’ajouter des destinations à sa liste de dessertes.

Au moment de publier cet article, Porter exploite 8 avions et en ajoutera 4 à sa flotte (des Q400 de 70 sièges, bien sûr) en mai alors que la compagnie doublera ses vols quotidiens entre Toronto et Montréal, tout en augmentant le nombre de vols à destination d’Ottawa.

À noter que le “Q” dans “Q400” signifie “Quiet” ou ‘silencieux’ ce qui plaira aux voyageurs qui déplorent le bruit excessif normalement associé avec des avions de cette taille.

C’est évidemment une bonne nouvelle pour Porter mais ça l’est aussi pour Bombardier.

Même si les appareils Q400 sont construits à Toronto, toute commande supplémentaire, comme celle de Porter, constitue également une bonne nouvelle pour Montréal puisque les moteurs de l’appareil sont fabriqués chez Pratt & Whitney Canada, à Longueuil.

Autrement dit, la partie de l’avion qui est fabriquée au Québec ne brise pas, elle…

Tags: q400, bombardier, porter, avions, économie, transport, transporteur, avionneur, québec, ontario, canada, voyages, liaisons, avions régionaux, fréquence des vols d’avions

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

L'Iran a tué 176 passagers, par erreur?

À bord du Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA), tous ont péri. Atrocement. Ultimement,...

Mort du terroriste Souleimani

C'est ainsi que nos médias auraient dû titrer la nouvelle de la riposte armée des États-Unis de Donald Trump contre le ...

Regard sur la production minérale canadienne

On pense à tort que le Canada n'a de richesses que dans ses grands-centre urbanisés mais voilà, les vrais trésors se trouvent...

Et si l'application stricte de la Charia pouvait devenir un accommodement?

Les Musulmans ayant immigré au Québec pour venir installer ici le système politico-religieux oppressif qu'ils ont fui, dans leur pays, manquent de...

La manière dont les organisations caritatives s'enrichissent, sans fin

Sans devoir les nommer, une à une, voici le manuel d'instruction pour multiplier sans fin la richesse d'une organisation caritative, aux dépens...

D'autres billets à découvrir

commodo sit at quis eget tempus