Viser un virus, tuer l’économie

Femme avec un masque

Alors qu’à la mi-avril on entend habituellement parler de grippes saisonnières, de maux de gorge et de rhumes, cette année, en 2020, il n’y a que le COVID-19 dont les “grands médias” parlent.

Et ce coronavirus (de Wuhan, de la fin de novembre 2019) a beau être au centre de la propagande d’État, c’est surtout l’effondrement économique qui touche les populations, à travers l’Occident et le monde, incluant celle du Québec.

Sur le plancher des vaches, depuis environ la mi-mars 2020, les services de garde (d’enfants), les écoles, les hôpitaux et les centres d’achats, tout comme les petits commerces, sont fermés.

C’est énorme.

Ce qui devait être assimilé à des mesures temporaires de confinement volontaire, de distanciation sociale et de restriction des libertés s’est très, très rapidement transformé en “nouvelle normalité”.

Ce glissement vers une forme de plus en plus avérée de totalitarisme d’État, sur fond de guerre à un virus démontre qu’on quitte le paradigme de la guerre contre le terrorisme pour passer dans l’ère de la pandémie organisée par un gouvernement mondial, à savoir l’ONU, via l’OMS et relayée, docilement, par les chefs des différents États rompus au dogme mondialiste.

Près de nous au Québec, le mondialisme de l’ONU, le nouvel ordre mondial de l’infâme mais riche famille Rothschild, servie par George Soros avec sa One Foundation qui avance l’agenda du “Global Citizen” (le “citoyen global” ou le “citoyen adhérant au mondialisme”), nous est présenté, localement, par ceux que l’on croit avoir été élus, par et pour le peuple. “Par” le peuple, peut-être mais le processus électoral n’en est pas une zone d’ombre-près. Et “pour” le peuple, ça, c’est abondamment clair que non. Ces élus étant principalement en place pour relayer le message de domination du haut vers le bas de la pyramide de contrôle parasitaire contre nous, les êtres de lumière qui sommes venus sur Terre pour vivre une expérience dans la 3e densité, afin d’y réaliser la pleine version de nous-mêmes, ici.

On s’entend que pour une majorité d’entre-nous, l’expérience attendue s’avère inutilement ardue.

L’expérience de la 3e densité, c’est l’expérience de la résistance, de la matière. C’est là que des parasites ont pris un contrôle malveillant contre nous et l’utilisent sans fin pour se nourrir de nos peur, cette énergie basse qu’ils cultivent pour mieux s’en nourrir.

Aucune surprise alors que d’entendre Justin Trudeau déclarer que George Soros est son mentor. Aucune surprises non-plus à le voir être le porte-parole de la One Foundation de ce même George Soros, en tant “Global Citizen” lui-même! Au diable son rôle de premier ministre du Canada, pour lui, son présent -et- son avenir sont mondialistes. À la sauce-Rothschild, avec le contrôle oppressif du haut vers le bas, notamment via l’argent-dette qui multiplie sans fin la servitude des milliards d’humains pris dans ce délire parasitaire qui n’a RIEN à voir avec notre pleine réalisation.

François Legault: mondialiste. Horacio Arruda: mondialiste. Tellement mondialiste qu’il porte continuellement son épinglette de l’Agenda 21 de l’ONU pour faire la promotion d’une vision inhumanisante du “développement durable”, cette expression toxique qui rend l’humain coupable de tout afin de mieux l’emprisonner, le tourmenter et le contrôler.

Valérie Plante, mairesse de Montréal: mondialiste.

Et des centaines d’autres têtes parlantes qui prennent leurs ordres d’en haut.

Les “grands médias” font partie de la mise-en-scène avec leur impétus de devoir entretenir la peur, l’angoisse et le mauvais stress, dans la population car c’est plutôt simple, une population qui a peur est une population facile à contrôler et dont l’énergie de peur est abondante, pour ceux qui s’en nourrissent.

Parmi les nombreux autres complices, on retrouve ces milliers de médecins qui prennent leurs ordres du Collège des médecins du Québec qui lui-même prend ses ordres du complexe médico-pharmaceutique (la pharmafia) qui appartient, in fine, aux tentacules de la fortune des Rothschild.

Il ne faut alors pas se surprendre que tous ces collaborateurs parasitaires soient en liesse pour chanter les prétendus mérites des vaccins neuro-toxiques en mentant, à pleines dents.

Ces mondialistes prennent leur pouvoir dans la noirceur.

Ils sont forts parce qu’ils disent qu’ils le sont mais surtout, parce qu’ils ont convaincu des milliards d’humains que leur modèle parasitaire était le seul qui vaille.

Imaginez, un seul instant, que ces milliard de moutons… euh, d’humains décident que leur pleine réalisation passe par un passage de leur mental à leur coeur.

Juste là, le modèle parasitaire de la mondialisation volerait en éclats.

La mondialisation existe parce que des parasites se sont arrogés le contrôle de structures bureaucratiques assourdissantes et malveillantes qui déshumanisent… absolument tout.

Alors, que ce soit pour le COVID-19, n’importe quelle variante de coronavirus, de virus, de pathologie ou de souffrance, la solution est la même, au final: de passer de votre mental (comparativement facile à manipuler) à votre coeur (fonctionnellement impossible à violer, d’où l’obsession des parasites à vous en éloigner).

Ce voyage de votre tête à votre coeur, comme le dirait Stéphane Ruest, est à la fois court et long, selon l’enthousiasme que vous mettrez à le faire.

Et une fois dans la pleine conscience de votre coeur, de votre pouvoir infini, de votre lumière, le reste de la fiction que les parasites insistent pour appeler “la réalité” ne vous intéressera plus tellement vous aurez désormais reconnecté avec votre plein pouvoir. Vous verrez au travers du mensonge. Des mensonges. Ceux des parasites, contre vous.

Alors voilà, c’est ainsi que les parasites visent le virus, dans toutes leurs pièces de propagande mais au final, c’est bel et bien l’économie qu’ils veulent briser. Cette économie qui permettait encore des zones de libertés qui servaient d’assise à une montée en vibrations d’une large part de l’humanité.

Les parasites voient les gens s’éveiller à leur pouvoir infini et paniquent alors ils multiplient leurs attaques, de toutes nature, contre nous. Ils tentent de nous remettre à genou, dans nos peurs. Mais pour une large part des gens, ça ne fonctionne plus.

Étant des parasites, des Illuminatis, des Jésuites corrompus, des Satanistes, des pervers, des narcissiques-compulsifs, des malveillants et des ordures, ceux qui ont reconnecté avec leur coeur ont compris que le temps était venu de les laisser à leur misère et de s’élever à notre vraie fréquence, celle de notre pleine réalisation, à l’extérieur de leur matrice de peur, de contrôle et de régression.

Si les parasites se manifestent autant, notamment via l’ONU, c’est qu’ils paniquent. Pour nous, c’est une excellente nouvelle. Ça ira mal le temps qu’on s’en éloigne mais après, nous aurons le contrôle de notre propre personne qui est, en toutes choses, infinie.

Maintenant que vous avez les yeux ouverts, voici les réponses à vos questions

Pourquoi nous distancier socialement? Parce qu’ensemble, nous élevons bien plus facilement nos fréquences et nous avons moins peur.

Pourquoi nous vacciner, de force si nécessaire? Parce qu’en blessant le corps, en le pervertissant avec leurs poisons, ils contribuent à abaisser nos fréquences et nous remettre à genou. Et lorsque des gens sont assez bêtes pour s’empoisonner (en acceptant les vaccins neurotoxiques), les parasites jubilent.

Pourquoi fermer l’économie? Pour forcer les moutons à implorer les loups pour une nouvelle prison, économique.

Pourquoi faire mourir les vieux? Pour couper notre accès à notre soi-supérieur, individuel et social.

Pourquoi multiplier l’aide gouvernementale? Pour déstabiliser, endetter et asservir les masses. Tout à la fois afin de contribuer à normaliser l’apparence de la nouvelle prison totalitaire engendrée par une crise, largement sous “faux drapeau”.

Les morts sont-ils des sacrifices? Oui. Le simple fait que la société laisse faire ces sacrifices multiplie la satisfaction des parasites. En ne faisant rien, les gens deviennent complices du grand sacrifice destiné à niveler la conscience globale des humains vers le bas.

Pourquoi un virus? Pour tromper et confondre. Les parasites en profitent pour avancer leur agenda de “médecine allopathique pharmafieuse” à coup de trilliards de dollars d’argent public tout en abrutissant encore davantage les masses endormies en leur martelant que la santé naturelle est un mensonge. Encore une fois, c’est le menteur qui ment et fait tout pour discréditer la vérité. Heureusement, l’humanité s’éveille à son plein pouvoir et cette magie noire “pseudo-scientifique” s’effondre dès qu’elle est refusée et mise en étude, de manière sérieuse.

Suite de votre réflexion

Pour poursuivre votre réflexion, je vous invite à visionner les clips suivants, avec Valérie Bugault, docteur en droit de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Si vous comprenez l’anglais, je vous invite aussi à visionner ce clip avec “The Dollar Vigilante“, avec Jeff Berwick:

Toujours en anglais, ce clip d’Allegedly Dave aide aussi à s’y retrouver, en pleine conscience:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.