Le gouvernement canadien complètement débordé

Ligne téléphonique de l'assurance-emploi débordée

Comme des millions de Canadiens ont besoin des services d’Emploi et Développement social Canada, notamment pour le service d’assurance-emploi, notamment pour les prestations, le numéro de téléphone 1 800 808-6352 est débordé.

À l’instar des autres Canadiens qui appellent à ce numéro, en pensant parler à un agent, vous endurez le très long laïus introductif censé clairsemer le volume d’appelants en adressant des questions censées être d’intérêt général (alors qu’en fait, c’est juste long et chiant… avec aucune façon de “passer” ce long “message”). Une fois ce message terminé, vous avez 5 options. 4 sont des services automatisés et le 5e est le seul qui donne son sens au service téléphonique puisqu’il permet, ultimement, de parler à un agent.

Le but étant d’avoir une réponse claire en regard de votre dossier de prestations d’assurance-emploi.

Mais comme le dit le message lorsque vous choisissez l’option # 5, “en raison d’un fort volume d’appel”, il est impossible de traiter votre demande, “veuillez rappeler plus tard”. Et la ligne coupe.

Bête de même.

Donc, après avoir perdu leur temps à attendre pour tenter de joindre un agent, avec le bon numéro de téléphone, des Canadiens restent pris avec leurs questions, sans espoir de réponse téléphonique à leurs questions.

Clairement, il y a un énorme problème.

Ça créé des angoisses impossibles pour ceux qui attendent de pouvoir parler avec un agent pour avoir assez de sous pour survivre, en cette période de haute incertitude, sur fond de pandémie sanitaire due au COVID-19.

Ligne d’aide parlementaire annulée

Si vous pensez à passer par votre député, via l’un de ses attachés politiques pour avoir de l’aide “humaine”, c’est le bon réflexe mais ces aidants locaux sont incapables de vous aider, depuis la mi-mars 2020, moment auquel leur ligne d’aide parlementaire (dédiée aux députés et à leur équipe) a été annulée.

Cette ligne essentielle pour le travail des équipe de terrain des députés fédéraux est pourtant essentielle pour faire avancer les dossiers, par-delà les tracasseries administratives sans fin de la bureaucratie.

Et là, cette ligne est annulée, pour une durée indéterminée.

Le personnel des bureaux de comptés est donc laissé à lui-même pour tenter (habituellement sans succès) d’aider leurs concitoyens avec une variété de dossiers qui nécessitent une attention particulière, comme lorsqu’un concitoyen a besoin de réponses, en regard de l’assurance-emploi.

Il faut se demander pourquoi Justin Trudeau a sauvagement et unilatéralement annulé ce service pourtant essentiel, à maints égards. Probablement pour neutraliser les efforts des élus pour aider leurs concitoyens lorsque la bureaucratie ne fournit plus.

Et justement, la bureaucratie ne fournit vraiment plus.

Incluant à l’assurance-emploi mais dans de nombreux autres services gouvernementaux fédéraux, aussi.

À l’évidence, le personnel a été coupé de manière importante, un peu partout et les effets sont faciles à constater, dès le premier appel.è

  • Options d’appel démultipliées inutilement;
  • Répétition bête des informations disponibles via le web;
  • Options floues (par exprès, trop souvent… pour décourager les appelants);
  • Multiplication des sous-menus;
  • Navigation compliquée entre les menus (suppression du l’option “*” pour revenir au menu précédent);
  • Suppression de l’option “0” pour parler à un agent (par exprès, encore une fois).

Autrement dit, le gouvernement fédéral déroule le tapis rouge pour faciliter la vie aux transnationales étrangères qui virent leurs profits vers des paradis fiscaux mais quand vient le temps d’aider des millions de Canadiens avec l’assurance-emploi, là, c’est un service offert sur une base de strict minimum qui, bien entendu, en période de “fort volume d’appel” croule immédiatement et irrémédiablement sous le poids de la demande.

On fait quoi?

À part rappeler au numéro sans frais jusque par miracle ça se libère, il ne vous reste que le web mais ça, vous le saviez déjà et vous l’avez fort probablement utilisé au maximum. Votre tentative d’appel étant justement essentielle pour répondre à ce que le web ne répond pas.

Parce qu’on va se dire les vraies choses, le service web de l’assurance-emploi est un calvaire à utiliser et une honte nationale en terme de service à la clientèle canadienne qui, pourtant, s’y trouve dans une position de fragilité économique qui ne justifie absolument pas le barrage bureaucratique froid qu’on y trouve.

L’expérience de l’assurance-emploi dans le web devrait être simple et engageante. Transparente et logique. En ce moment, même les gens familiers avec le web trouvent ça compliqué.

Vous devriez quand même contacter votre député fédéral pour demander son assistance. Signez-lui une feuille de procuration et voyez s’il arrive à quelque chose là où rien ne bouge, pour vous.

Il y a aussi des forums d’entraide en ligne mais encore là, si vous avez besoin de parler à un agent, c’est probablement pour avoir une réponse officielle et non-pas juste des opinions informées.

Ainsi, tenez bon et sachez que vous n’êtes pas les seuls à rager contre le niveau de service ridiculement bas de la ligne téléphonique d’assistance de l’assurance-emploi du Canada.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.