St-Hubert vendue à l’Ontarienne Cara

À lire aussi

Survol du système de santé et de services sociaux, au Québec

Même si vous entendez parler des CLSC, des CIUSSS et des "agences de santé publique" qui oeuvrent...

La revanche des microplastiques

Impossible d'éviter la présence du plastique dans nos vies. Certains items comme les automobiles,...

L'achat d'un diamant est-il encore nécessaire?

Les diamants sont les pierres précieuses les plus populaires, au monde. Il y a...

C’est par voie de communiqué, ce matin, le jeudi 31 mars 2016 que nous avons appris que l’entreprise québécoise St-Hubert avait été vendue à Cara, pour une contrepartie de 537M$.

C’est une nouvelle qui survient à un moment où la vente d’entreprises québécoises à des sociétés étrangères flotte encore beaucoup, dans l’actualité. On se rappelle de la vente récente de RONA à la compagnie américaine Lowe’s.

Ainsi, le Québec perd un autre de ses fleurons commerciaux. Voici à quoi ressemble St-Hubert, en chiffres:

  • Deux usines de transformation alimentaire
  • Deux centres de distribution
  • 28 propriétés immobilières
  • 108 franchisés

Qui plus est, St-Hubert est devenu un moteur économique, en restauration:

  • 620M$ de chiffre d’affaires annuel
  • 10,000 employés
  • 35 millions de repas servis

Du côté de la compagnie ontarienne Les Entreprises Cara Limitée (TSX : CAO), voici un aperçu de son profil actuel:

  • Chiffre d’affaires de 1,7MM$
  • 1,010 établissements, dont 973 au Canada (66% en Ontario) et 37 à l’étranger
  • Bannières: Harvey’s, Swiss Chalet, Casey’s, Milestones, Montana’s, Kelsey’s, East Side Mario’s, Bier Markt et d’autres (66% en Ontario)
  • 88% de ses restaurants sont exploités par des franchisés
  • Environ 26,000 employés au Canada
  • Fondé en 1883
  • Siège social basé à Vaughan, en Ontario

On voit rapidement qu’au niveau financier, Cara avait les moyens d’acheter St-Hubert et clairement, c’est une grosse prise, pour elle.

empire-cara

Pour ceux qui veulent savoir, voici le nom des actionnaires de Cara, regardez le deuxième, Fairfax, à la Barbade… ça sent le paradis fiscal.

actionnaires-de-cara

Du côté de St-Hubert, voici ce que Jean-Pierre Léger, pdg de St-Hubert a déclaré: “Cette alliance garantira à St-Hubert un développement sain, […] nous serons en mesure d’agrandir considérablement nos programmes de fabrication de produits alimentaires et de bonifier nos ventes partout au Canada.” alors ça s’inscrit dans une logique de croissance.

logo-de-st-hubert

exterieur-d-un-restaurant-st-hubert

Pour sa part, le président du conseil et chef de la direction de Cara, Bill Greyson a dit “Cette opération donne à St-Hubert l’occasion de stimuler la croissance de ses restaurants grâce à l’ajout des marques Cara au Québec et de mettre en œuvre un programme visant les produits alimentaires de détail à l’échelle nationale pour Cara, basé au Québec, au moyen des unités de production et des fournisseurs existants” et pour l’heure, le siège social de St-Hubert demeure à Laval, au Québec.

Pour les actionnaires de St-Hubert, c’est une stratégie de sortie payante. Pour Cara, c’est une acquisition stratégique pour sa croissance en sol québécois mais aussi, pour amener St-Hubert dans le reste du Canada.

Les réactions n’ont pas tardé, comme celle provenant du compte Twitter de François Legault:

st-hubert-donne-son-cachet-a-l-ontario

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

L'Iran a tué 176 passagers, par erreur?

À bord du Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines (UIA), tous ont péri. Atrocement. Ultimement,...

Mort du terroriste Souleimani

C'est ainsi que nos médias auraient dû titrer la nouvelle de la riposte armée des États-Unis de Donald Trump contre le ...

Regard sur la production minérale canadienne

On pense à tort que le Canada n'a de richesses que dans ses grands-centre urbanisés mais voilà, les vrais trésors se trouvent...

Et si l'application stricte de la Charia pouvait devenir un accommodement?

Les Musulmans ayant immigré au Québec pour venir installer ici le système politico-religieux oppressif qu'ils ont fui, dans leur pays, manquent de...

La manière dont les organisations caritatives s'enrichissent, sans fin

Sans devoir les nommer, une à une, voici le manuel d'instruction pour multiplier sans fin la richesse d'une organisation caritative, aux dépens...

D'autres billets à découvrir

eleifend non fringilla eget elit. ipsum leo adipiscing libero.