Regard sur la production minérale canadienne

On pense à tort que le Canada n’a de richesses que dans ses grands-centre urbanisés mais voilà, les vrais trésors se trouvent principalement ailleurs, dans notre sous-sol.

C’est le cas des ressources minérales qui sont à la base d’un pan important de notre économie, surtout en matière d’exportation mais il faut en parler afin que plus d’entrepreneurs valorisent ces ressources ici, au Canada, afin d’exporter des produits finis à des prix plus élevés au lieu d’expédier nos matières premières, à moindre coût, afin qu’elles soient “valorisées” à l’étranger.

Rappelons que l’industrie minière, au Canada, est l’une des grandes productrices mondiale de potasse et elle figure également parmi les cinq principaux producteurs mondiaux de cobalt, de diamants, d’or, de nickel, de platine et d’uranium.

Les 60 minéraux et métaux que produit l’industrie minière canadienne sont des matières premières clés pour la fabrication de produits dont nous dépendons, au quotidien. Nous en avons aussi besoin pour les technologies avancées qui contribuent à maintenir notre niveau de vie. Fertilisants, matériaux de construction, téléphones intelligents, voitures électriques et piles solaires sont des exemple de ces technologies bénéficiant des ressources minéralogiques canadiennes.

Aperçu

En 2018, la production canadienne totale de minéraux s’élevait à 47MM$, soit une augmentation de 4,3% par rapport aux 45,1MM$ enregistrés en 2017. Tous les groupes de produits minéraux ont connu des gains de valeur, mais les résultats pour les produits minéraux sous-jacents ont varié. Les non-métaux ont enregistré la plus grande augmentation par rapport à l’année précédente, soit 8,2% ou 1,1MM$.

En 2018, les cinq principaux produits minéraux du Canada au chapitre de la valeur de la production étaient l’or (9,6MM$), le charbon (6,4MM$), la potasse (5,5MM$), le minerai de fer (4,8MM$) et le cuivre (4,5MM$). Quatre de ces produits minéraux ont connu une augmentation de leur valeur durant l’année. La potasse s’est démarquée en enregistrant la croissance la plus forte. En effet, la valeur de production de la potasse a augmenté de 25,7% en raison de l’augmentation des prix et du volume de production. Seule la production de cuivre a vu sa valeur reculer par rapport à l’année précédente (-3,1%). La valeur de production combinée des cinq principaux produits minéraux s’est élevée à 30,8MM$ et a représenté les deux tiers de la valeur totale de la production minérale.

À la suite d’un sommet cyclique atteint en 2011, les sociétés minières ont été confrontées à des baisses de prix, principalement en raison de l’offre excédentaire dans les marchés mondiaux, incluant le dumping de matières premières en provenance de la Chine qui subventionne massivement ses industries, incluant ses mines. Les prix ont commencé à se rétablir vers la fin de 2016, une tendance qui s’est poursuivie au premier trimestre de 2018. Plus tard en 2018, cette tendance a pris fin et la valeur de la plupart des métaux communs et des métaux précieux a entamé un déclin. Cependant, les prix de l’or ont connu un regain au dernier trimestre de 2018, puisque les tensions commerciales mondiales et l’instabilité politique ont stimulé la demande pour ce produit en tant que valeur refuge.

Continuez votre lecture du portrait des mines, au Canada, directement dans le site de Ressources naturelles Canada d’où une partie du texte ci-haut origine.

Les opportunités méconnues pour les Canadiens

Quand nos enfants fréquentes le collège ou l’université en quête d’une carrière qui leur permettra de se réaliser pleinement, ils n’entendent que rarement parler des opportunités qui existent dans la filière des ressources naturelles du Canada.

C’est là une carence qu’il faudrait rapidement corriger afin de permettre à notre jeunesse de s’enrichir à partir des ressources abondantes dont regorgent nos sous-sols.

Au Québec, il y a le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines qui a produit un site web intitulé “Explore les mines” mais bien que ça donne envie de travailler pour des employeurs déjà actifs, il n’y a pas assez d’emphase sur la bien plus grande opportunité de valoriser ces ressources brutes (au secondaire et au tertiaire, autant que possible).

En clair, pour s’enrichir, individuellement et collectivement, il ne suffit pas d’extraire et d’exporter les ressources mais bien de les transformer et d’ajouter à leur valeur.

Là et seulement là, le prix des produits multiplie notre enrichissement et conserve une plus grande part du cycle économique au Canada.

Cet aspect des opportunités liées aux ressources naturelles canadiennes doit être mieux compris par notre génération montant qui, trop souvent, oublie qu’une part importante de la richesse nationale des Canadiens vient de ces ressources et encore davantage lorsqu’elles sont intelligemment valorisées.

Au Québec, invitez les jeunes qui réfléchissent à leurs choix de carrière à visiter le congrès annuel Québec Mines + Énergie, organisé par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles.

Ce congrès a pour objectif de promouvoir le potentiel minéral et le volet énergétique du Québec dans une perspective de développement durable. Ça laisse énormément de place à nos jeunes pour s’y développer une niche potentiellement rentable, pour plusieurs décennies, sinon leur vie entière.

Les médias qui parlent des mines

Parmi les lectures intéressantes pour les jeunes qui voudraient en savoir plus à propos des mines, au Canada ainsi que de leur immense potentiel économique, voici quelques médias à découvrir (principalement en anglais, cependant):

Ces médias mettent beaucoup l’accent sur l’exploration et l’exploitation, en lien avec les ressources naturelles mais c’est normal puisque c’est là qu’opèrent les annonceurs et donc, les financiers de leurs médias mais imaginez “plus loin”, vers l’industrie minière élargie de demain, que vous pouvez créer en valorisation les ressources qui sortent présentement du sol.

Autrement dit, utilisez ces médias pour vous informer de ce qui est exploité, au Canada afin de savoir quoi valoriser.

Les opportunités sont presqu’infinies!

Des opportunités à saisir pour toutes les autres filières économiques canadiennes

En plus de cet appel à nos jeunes canadiens pour qu’ils valorisent nos ressources naturelles ici, au pays, il y a aussi toutes les opportunités que représente l’actuelle industrie minière pour toutes les autres industries.

Des repas servis dans les camps miniers, aux véhicules pour s’y rendre et en revenir jusqu’aux services de comptabilité, de technologies et d’assistance légale, les opportunités abondent pour toutes entreprise intéressée à servir la filière des ressources naturelles, à commencer par les mines, souvent éloignées mais tout aussi intéressées à obtenir les services lui permettant d’opérer rondement.

Les créateurs dans le domaine de l’intelligence artificielle voudront assurément s’intéresser à la tendance vers des mines intelligentes, au Canada. Tout est à inventer, dans ce domaine.

L’innovation ne se concentre pas seulement dans les technos, cependant puisque tous les outils et les processus (ou méthodes) aussi évoluent.

Parmi les domaines qui ont le vent dans les voiles, en ce qui a trait aux mines, on retrouve celui des analyses. En effet, tout ce qui se trouve dans le sol est un candidat pour être analysé, expertisé et documenté.

Autrement dit, tous les secteurs d’activité doivent prendre acte des possibilités que nos ressources naturelles engendrent.

Si vous êtes un parent, parlez des ressources naturelles canadiennes à vos enfants afin de les familiariser avec ce domaine aux possibilités qui sauront enflammer leur imagination.

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Visites incessantes du Google bot

Il y a 2 jours, ce billet a été publié à propos des "bots" qui attaquent des...

Le meilleur contenu de Radio-Canada est réservé aux riches

Les service par abonnement mensuel Tou.tv de Radio-Canada est offert à 6,99$, au moment de publier ce billet. Pour...

L’information qui convient à l’État ne devrait jamais vous convenir, à vous

Il est dit que qui contrôle l'information, contrôle le monde. En cette période de début de crise sanitaire principalement...

Attaqué par des bots

Vous remarquez que votre site web est lent, qu'il ne répond pas aussi bien que d'habitude et que des choses aussi banales...

Des médecins du Hubei mettent en garde contre une réinfection encore plus mortelle

Un coronavirus qui causerait des crises cardiaques soudaines. Rien pour encourager la population déjà éprouvée dans la province du...

D'autres billets à découvrir