Nouveaux radars photo à Montréal

Voiture de police de la SQ

Pour bien comprendre la logique des radars photo et pourquoi ils s’en ajoute autant dans cette nouvelle phase d’un long “projet pilote”, il importe de comprendre ce qui anime ses promoteurs, au gouvernement du Québec.

Afin d’avoir la version exacte de ce qui justifie le recours à ces photocinémomètres le long de nos routes québécoises, voici un extrait du communiqué officiel du ministère des transports du Québec (MTQ)…

Avec un bilan routier qui ne cessait de se dégrader depuis le début des années 2000, le gouvernement du Québec a décidé, en 2005, de mettre de l’avant une série de mesures afin de réduire le nombre de décès et de blessés sur les routes. Ainsi, sur recommandation de la Table québécoise de la sécurité routière, les nouvelles technologies pour assurer le contrôle de la vitesse et le respect du feu rouge ont été mises à contribution. 

C’est ainsi qu’en 2009 le Québec a déployé, dans le cadre d’un projet pilote, 15 radars photo et appareils de surveillance aux feux rouges* dans les régions administratives de Montréal, de la Montérégie et de la Chaudière-Appalaches. Ce projet pilote, communément appelé Phase 1, visait notamment à évaluer les effets de cette technologie sur le respect des limites de vitesse et des feux rouges au Québec et de valider l’acceptabilité sociale de tels appareils. 

Il y a lieu de rappeler que ce type de système de radars photo et de surveillance aux feux rouges est utilisé dans plus de 70 administrations dans le monde. 

En juin 2012, l’utilisation permanente des radars photo et des appareils de surveillance aux feux rouges sur le réseau routier québécois a été confirmée. Leur champ d’action a été étendu aux zones scolaires ainsi qu’aux zones de chantiers routiers. Ces appareils font donc maintenant partie de l’environnement des conducteurs au Québec. 

*Les termes employés dans la loi au Québec pour désigner ces appareils sont respectivement « cinémomètres photographiques » et « systèmes photographiques de contrôle de circulation aux feux rouges ».

L’idée maîtresse tourne autour de la sécurité routière et l’intention de diminuer les accidents en diminuant la vitesse de certains automobilistes, en les dissuadant d’aller trop vite parce qu’en cas d’excès, c’est une certitude qu’un constat d’infraction sera émis (et acheminé par voie postale, au grand dam de l’automobiliste qui aura été pris à dépasser la vitesse permise ou à griller un feu rouge).

Il s’agit donc de sauver des vies et de protéger les automobilistes qui empruntent les routes où ces radars photo sont activés.

emplacement-du-radar-photo-de-l-autoroute-15

La logique de sauver des vies fait consensus mais l’idée de recourir à la menace de recevoir une amende n’est probablement pas la bonne.

Pourquoi? Parce que même si 129 nouveaux radars photo sont déployés dans cette nouvelle phase du “projet pilote”, en plus de ceux déjà en opération, ça ne couvre qu’une infime partie du réseau routier. Alors même si la vitesse des automobilistes baisse à ces endroits précis, il est possible que les automobilistes pressés reprennent le temps perdu plus loin.

En ce sens, il serait probablement plus avisé de faire de l’éducation et de la sensibilisation pour encourager les automobilistes à respecter les limites de vitesse et les autres automobilistes sur la totalité du réseau routier et non à des endroits précis, seulement.

Avec des radars photo, il est possible que les automobilistes se sentent abusivement surveillés sans nécessairement être davantage en sécurité.

On sent clairement une frustration chez plusieurs automobilistes qui ressentent un stress supplémentaire lorsqu’ils croisent ces zones couvertes par un radar photo. Si les erreurs ne sont pas clairement rapportées par la Sûreté du Québec qui administre les amendes émises par ces radars photo, la technologie nous promet une fiabilité à toute épreuve mais est-ce toujours le cas?

Alors le débat à propos des radars photo continue et pendant ce temps, vous allez voir apparaître des radars photo aux endroits suivants, à Montréal

  1. Autoroute 15 en direction sud, environ 300 m avant la sortie Atwater
  2. Chemin McDougall en direction est, entre Le Boulevard et l’avenue Cedar
  3. Boulevard Décarie en direction nord, à l’intersection de la rue Paré
  4. Route 138 en direction est, entre le pont Mercier et l’autoroute 20
  5. Rue Notre-Dame Est, entre l’avenue De Lorimier et l’avenue Gonthier
  6. Rue Sainte-Catherine Est, à l’intersection de la rue D’Iberville

Pour ceux qui circulent à Laval, voici les emplacements…

  1. Boulevard des Laurentides, à l’intersection du boulevard Dagenais Ouest, en direction sud-est
  2. Boulevard Curé Labelle, à l’intersection du boulevard Dagenais Ouest, en direction nord
  3. Boulevard de la Concorde Ouest, à l’intersection de la 12e Avenue, en direction nord-est
  4. Boulevard Saint-Martin Est, à l’intersection du boulevard des Laurentides, en direction sud-ouest
  5. Autoroute 15 en direction nord, entre les km 15 et 17

Aussi ceux installés dans les Laurentides, au nord de Laval…

  1. Mirabel
    Autoroute 15 en direction sud, entre les km 23 et 25
  2. Lachute
    Route 158, entre la route 329 et le chemin Bourbonnière
  3. Mirabel
    Autoroute 50, entre la limite municipale de Lachute et la route 148
  4. Prévost
    Route 117, entre le chemin de Sainte-Anne-des-Lacs et le boulevard du Clos-Prévostois
  5. Ste-Agathe-des-Monts
    Route 329 Nord, entre les chemins Leroux et de Sainte-Lucie
  6. St-Lin – Laurentides
    Route 335, entre la côte de Grâce et l’intersection des routes 158 et 339 (12e avenue)

Mais l’endroit où il va y en avoir le plus, c’est en Montérégie

  1. Acton Vale
    Route 139, de l’intersection du chemin Lavallée et du 1er Rang Ouest, jusqu’à la limite municipale du canton de Roxton
  2. Boucherville
    Autoroute 20 en direction ouest, environ 200 m avant la bretelle du boulevard de Mortagne
  3. Les Coteaux
    Route 338, entre la rue de l’École et l’intersection de la rue Provost et du chemin du Fleuve
  4. Brossard
    Boulevard Taschereau, à l’intersection des avenues Panama et Auteuil
  5. Longueuil
    Boulevard Cousineau, à l’intersection du boulevard Gaétan-Boucher
  6. Longueuil
    Boulevard Gaétan Boucher, entre le boulevard Cousineau et Grande Allée; ainsi que boulevard Cousineau, entre le boulevard Gaétan-Boucher et la rue Pacific
  7. t-Bruno-de-Montarville
    Boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, entre la bretelle d’accès à l’autoroute 30 Est et 200 m à l’ouest de la limite municipale de St-Basile-le-Grand
  8. Longueuil
    Boulevard Fernand-Lafontaine, entre les boulevards Jean-Paul-Vincent et Rolland-Therrien
  9. Longueuil
    Boulevard Rolland-Therrien, entre les boulevards Curé-Poirier Est et Vauquelin
  10. Brossard
    Boulevard Taschereau, entre le boulevard Rivard et la rue Mario
  11. Longueuil
    Boulevard Taschereau, entre la rue Lawrence et l’avenue Auguste
  12. Marieville
    Route 112, à partir de la limite municipale de Richelieu jusqu’à celle de Ste-Angèle-de-Monnoir
  13. Noyan
    Route 202, entre le pont Jean-Jacques-Bertrand et la route 225
  14. Pincourt
    Autoroute 20 en direction est, environ 350 m à l’ouest du boulevard de l’Île
  15. St-Blaise-sur-Richelieu
    Route 223, entre la rue Principale et la 2e Avenue
  16. St-Césaire
    Route 112, entre le rang Double, à Rougemont, et la rue Notre-Dame, à Saint-Césaire
  17. St-Chrysostome
    Route 209, entre la rue de la Fabrique et la limite municipale de Ste-Clotilde
  18. St-Constant
    Route 132 en direction sud-est, à l’intersection du boulevard Monchamp
  19. St-Constant
    Autoroute 30, entre la bretelle d’entrée, en direction est, en provenance de la route 207 et le pont routier de la rue St-Pierre
  20. St-Cyprien-de-Napierville
    Route 219, entre la montée Castagne et la limite municipale de Saint-Jean-sur-Richelieu
  21. St-Dominique
    Route 137, entre la route de St-Pie et la limite municipale de Ste-Cécile-de-Milton
  22. St-Lazare
    Route 340, entre le chemin Legault et la montée Labossière
  23. Se-Anne-de-Sabrevois
    Route 133, entre la limite municipale de St-Jean-sur-Richelieu et la 21e Avenue
  24. Ste-Brigide-d’Iberville
    Route 233, entre les rangs de la rivière Est et du Haut-de-la-Rivivère Nord
  25. Ste-Marie-Madeleine
    Route 116, entre le chemin du Grand-Rang et la rue Denis
  26. Ste-Martine
    Route 138, entre les rues Saint-Louis et de la Butte
  27. St-Hyacinthe
    Boulevard Laframboise, à l’intersection du boulevard Casavant
  28. St-Marc-sur-Richelieu
    Route 223, entre le chemin Lafrenière et la rue Handfield
  29. St-Rémi
    Route 221, entre la limite municipale de Saint-Constant et la rue Roger-Dorais
  30. St-Stanislas-de-Kostka
    Route 132, entre la rue Brosseau et la route 201
  31. Salaberry-de-Valleyfield
    Route 201, à l’intersection de la rue de Grande-Île
  32. Sorel-Tracy
    Route 132, entre le boulevard Poliquin et la rue Brouillard
  33. Très-Saint-Sacrement
    Route 138, entre le rang du Quarante et la rue Mill
  34. Vaudreuil-Dorion
    Route 340, entre le chemin Petite-Rivière/boulevard de la Gare jusqu’à l’autoroute 30

Ça en fait, des radars photo pour un “projet pilote”!

Il y a des villages qui ne ont pas vraiment très connus mais il semblerait qu’il y ait, à ces endroits, des problèmes tels que ça justifie l’entrée en service de radars photo, là aussi.

Finalement, il y a les nouveaux radars photo dans Lanaudière

  1. L’Épiphanie
    Route 341, limite de Saint-Roch-de-l’Achigan jusqu’à la rue Payette
  2. Joliette
    Route 158, entre le chemin Saint-Jean et l’autoroute 31
  3. Charlemagne
    Autoroute 40 en direction est, entre les km 96 et 99,5
  4. Ste-Geneviève-de-Berthier
    Route 158, entre le rang des Cascades et la limite municipale de Berthierville
  5. Ste-Julienne
    Route 337, entre l’intersection de la place Leblanc et de la route 125, jusqu’à la montée Hamilton
  6. Ste-Marcelline-de-Kildare
    Route 343, entre la rue Larochelle et la limite municipale de la paroisse de St-Ambroise-de-Kildare
  7. St-Esprit
    Route 125, entre le rang des Continuations et la rue Turcotte
  8. St-Esprit
    Route 158, à l’intersection de la route 125
  9. St-Félix-de-Valois
    Route 131, entre les chemins de Joliette et Barrette
  10. St-Gabriel-de-Brandon
    Route 348, entre le 3e Rang et la rue Saint-Cléophas
  11. St-Jacques
    Route 158, entre l’intersection de la route 341 et Crabtree
  12. St-Jean-de-Matha
    Route 131, entre la rue Quintal et le rang du Sacré-Coeur

Comme quoi aucune région n’échappe à l’assaut des radars photo. Si vous circulez à Montréal ou dans les périphéries, vous allez être absolument certain de croiser au moins un radar photo sur votre parcours typique pour vous rendre au travail ou tout autre déplacement.

Fini les épisodes où les automobilistes se sentaient “libres” entre deux villes. Désormais, des radars photo seront en fonction pour prendre les contrevenants en défaut. Même si les radars photo seront annoncés avec une signalisation avant de les croiser, il va y avoir de nombreux automobilistes, un peu distraits, qui vont se faire prendre alors qu’au fond, ils ne faisaient que suivre le flot de la circulation.

Il y aura des amendes méritées, bien évidemment mais avec une armée de radars photo comme celle déployée dans la région de Montréal, on ne peut pas s’empêcher de penser à tous ces automobilistes qui paieront des constats d’infraction pour lesquels ils ne reconnaissent pas la véritable légitimité contextuelle (comme lorsqu’on suit la circulation).

Alors voilà, notre État veut nous protéger et en profite pour nous surveiller, au passage. Sans oublier toutes ces amendes qui viendront garnir ses coffres, discrètement et sans fin.

Est-ce que vous croyez que cette phase du “projet pilote” du MTQ introduit trop de photos radar en même temps? Auriez-vous préféré qu’il y en ait encore plus? Où vous situez-vous dan sel débat?

Qu’importe votre opinion, si les radars photo sont ici pour rester, pendant des décennies, aussi en parler pour voir s’ils correspondent à nos valeurs québécoises où si c’est juste un modèle américain imposé par un gouvernement qui a vu en ces machines un instrument de taxation particulièrement efficace.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.