Nettoyez bien vos bouteilles d’eau!

L’eau étant essentielle au bon fonctionnement de notre corps, je m’assure d’en avoir avec moi partout où je vais.

Que ce soit dans une petite ou une plus grande bouteille, je fais un effort pour utiliser des contenants réutilisables qui sont faciles à remplir, notamment parce que tous les produits d’emballage qui sont jetés aux ordures après un seul usage constituent un problème de taille, dans nos dépotoirs mais aussi, dans l’environnement.

Pendant de nombreuses années, inconscient des problèmes de santé liés à l’ingestion de bisphenol A, j’ai utilisé des bouteilles de plastique pour trimbaler mon eau avec moi, à pied, en vélo ou en auto. Le plus souvent, c’étaient des bouteilles d’eau de source nouvellement achetées ou remplies avec de l’eau filtrée du robinet. Dans les deux cas, je m’exposais aux méfaits du bisphenol A.

J’ai aussi acheté des bouteilles en plastique de marque Nalgene lorsque j’ai entendu dire (un peu vaguement) que les bouteilles d’eau de source pouvaient poser des problèmes pour la santé mais plus tard, j’ai appris que même si ces bouteilles “sport” étaient plus coûteuses, elles contenaient elles aussi du BPA et donc, elles étaient tout aussi dangereuses.

Et puis, comme bien des Québécois, j’ai lu le reportage de Protégez-vous sur le BPA, en août 2008 et ça m’a poussé à lire à peu près tout ce que j’ai pu trouver, en ligne. J’étais sidéré de constater que nos autorités en place avaient complètement négligé de nous protéger contre le BPA dans tous les produits en plastique que nous consommons. Le bisphenol A a des effets sur les adultes mais il en a aussi sur les enfants alors ça n’a pris que quelques semaines pour mettre aux poubelles tous les produits susceptibles d’empoisonner ma petite famille…

  • Toutes les bouteilles d’eau de source, pleines ou vides… OUT!
  • Tous les contenants de marque Zip-Lock (rigides ou souples)… OUT!
  • Tous les verres de tables en plastique, même ceux qui étaient plus jolis… OUT!
  • Toutes les bouteilles pour bébé (en plastique)… OUT!
  • Tous nos “outils” de cuisine en plastique (ayant un contact avec la nourriture)… OUT!

Enfin bref, tout un ménage!

Tout de suite après, nous avons acheté des produits de remplacement…

  • En vitre (ou en verre);
  • En Corelle;
  • En acier inoxydable.

Et en même temps, nous avons jeté tous nos poêlons surfacés avec du téflon pour des produits de remplacement en fonte et en acier inoxydable. C’est plus lourd et un peu plus long à laver mais qu’importe, aucune molécule neurotoxique ne migre plus vers notre nourriture et pour notre petite famille, c’est très important qu’il en soit ainsi.

Alors voilà.

Le changement de notre maisonnée remplie de produits de plastique contenant du bisphenol A vers une maisonnée en contenant beaucoup moins s’est bien passé. Il y a évidemment un coût pour tous ces remplacements mais comme ma santé et celle des membres de ma famille n’a pas de prix, nous avons dépensé sans compter parce que nous savions que c’était la bonne chose à faire.

Ce type d’opération anti-BPA est à la portée de tout le monde, il suffit de le vouloir.

Mais il y a encore un danger pour notre santé qui peut venir vous faire du mal et celui-là non-plus ne semble pas intéresser les “experts” de Santé-Canada qui sont probablement trop occupés à autoriser toutes les saletés d’OGM que Monsanto impose dans notre chaîne alimentaire.

Ainsi, même si j’utilise de belles bouteilles en acier inoxydable pour transporter mon eau, il semble qu’après quelques usages et dépendant de la qualité de l’eau transportée (filtrée ou non), il se créé des mycotoxines.

Et oui, il se créé des moisissures dans nos belles bouteilles en acier inoxydable… et ça nous empoisonne, au passage!

Il existe une solution toute simple: laver nos bouteilles en acier inoxydable (et en verre) aussi souvent que possible et de préférence, dans un lave-vaisselle pour véritablement les nettoyer à fond.

Si vous voulez voir, de vos yeux, si votre bouteille renferme des mycotoxines (en assumant qu’elle soit transparente), levez-la en direction du soleil et observer toutes les petites lignes ou accumulations foncées ou noires. Elles sont là, les mycotoxines. Et elles vous empoisonnent à chaque fois que les buvez, avec votre eau (ou un autre liquide).

Pour que ce soit bien clair, le terme mycotoxine est dérivé du grec mykes qui signifie champignon et du latin toxicum qui signifie poison.

Parmi les aliments pouvant être affectés, à part l’eau, on peut inclure les céréales, les noix, les fruits et les fruits secs, le café, le cacao, les épices, les graines oléagineuses et le lait. Il existe plus de 300 mycotoxines connues possédant des structures chimiques passablement différentes ainsi que des modes d’action distincts – certaines s’attaquent aux reins, au foie ou au système immunitaire et certaines sont carcinogènes.

Les mycotoxines communes comprennent les aflatoxines, l’ochratoxine A, l’alcaloïde de l’ergot, les fumonisines, la patuline, les trichothécènes (tels que le déoxynivalénol également connu sous le nom de vomitoxine) et la zéaralenone.

Autrement dit, ça vaut la peine de laver ses bouteilles et ses contenants aussi souvent que possible, dans un lave-vaisselle performant. Certaines personnes croient qu’on peut remplir à volonté une bouteille en acier inoxydable et c’est vrai mais il faut penser à la laver. La même logique s’applique si vous utiliser une tasse ou une bouteille pour votre eau, en transit ou au bureau. Ne donnez pas l’occasion aux mycotoxines de se reproduire!

En passant, plus l’intérieur de votre bouteille est lisse, moins il y a de de chances que les mycotoxines aient d’endroits où se déposer pour ensuite s’y multiplier et se mélanger au liquide contenu dans la bouteille.

Depuis que j’ai éliminé le BPA de mon environnement, je me sens plus vif et en forme. C’est peut-être subtil comme constat mais en moi, je sens que je vais mieux. C’est déjà ça de pris.

Tags: bpa, bisphenol a, mycotoxines, poison, danger, santé humaine, bouteilles, bouteilles d’eau, bouteilles à usage unique, eau de source, eau filtrée, eau du robinet, liquides, moisissures, lave-vaisselle, nettoyage, téflon

5 commentaires

  • Avez vous un truc pour faire dispraître la moisissure dans les bouteilles réutilisables en inox ou en verre pour ceux qui n’ont pas de lave-vaisselle?

  • Bonjour 🙂
    En effet , il est très difficile de trouver des informations concerant les moisissures que l’on peut découvrir dans nos bouteilles réutilisables.Je viens de lire votre post car nous avons chacun une bouteille avec filtre au charbon de b..rita, individuelle, et hier ma petite de 2ans et demi qui a une forte fièvre inexplicable depuis 2 jour m’a réclamé de l’eau ”sans miette” …Étonnée, j’ai vidé l’eau par le bec dans un verre transparent et, horreur, un tas de dépôts filamenteux flottaient dans l’eau.
    Je suis enceinte et je bois dans une bouteille similaire. Elles sont lavée rigoureusement , mais je me demande si ces moisissures ne proviennent pas du filtre qui reste finalement toujours humide et ne peut être que rincé à l’eau claire.
    Bref , je ne sais pas si c’est cea qui provoque sa fièvre mais j’en parlerai au doc tout à l’heure. Je flippe un peu et je trouve bien difficile de laver efficacement toutes ces bouteilles à bec ou paille pour enfant sans lave-vaisselle. J’ai notamment lu sur un forum l’expérience d’une maman qui a récupéré a la garderie le verre à bec utilisé plusieurs mois, et découvert un méga champignon dans le couvercle(pièces anti-fuite etc).
    Adulte, j’imagine que nous sommes un peu immunisés mais les bébés et bamabins…?
    Bonne journée

    Béatrice

  • Les filtres au charbon doivent être changés. Dans mon cas, je les change aux deux mois ou après un usage intensif (randonnées ou voyages).

    L’intoxication (en assumant que ce soit ça) peut aussi venir du liquide bu, dans ce cas, de l’eau.

    Il faut y aller un peu avec notre instinct et dans le cas qui vous occupe, c’est Brita qui aurait dû mieux vous avertir du danger qu’il y a à utiliser un filtre sans le nettoyer ou le changer (parce que certains filtres sont nettoyables).

    Consultez un naturiste (comme chez Rachelle-Béry) pour voir s’il ne serait pas possible de protéger la santé de votre enfant sans nécessairement recourir à des antibiotiques mais au moindre doute, filez ipso-facto à l’urgence et expliquez ce qui s’est passé. Ils finiront probablement par recourir à des antibiotiques mais bon, c’est mieux ça que de tomber sérieusement malade en raison de la présence probable de toxines.

    Il ne faut jamais prendre les contaminations via des moisissures à la légère.

    C’est authentiquement dangereux et il faut faire le suivi, au moindre symptôme ou preuve de contamination.

    Revenez-nous avec la résultante de votre démarche… nous sommes avec vous, de tout cœur, Béatrice.

  • Bonjour,

    Savez vous comment laver les bouteilles d’eau reutilisables de la marque Dopper lorsque l’on ne possede pas (encore) de lave vaisselle?

    Merci infiniment et bonne journée

  • Je ne connais pas cette marque de bouteille mais je tente de demeurer avec du verre puisque c’est ce qu’il y a de plus facile à nettoyer.

    En fait, il faut nettoyer tous nos verres et toutes nos bouteilles, à la main ou au lave-vaisselle mais ce dernier a l’avantage d’asseptiser le contenant, en plus de le nettoyer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.