Bonne fête du Canada à tous les Montréalais!

En se promenant sur les routes, on remarque inévitablement la présence des “cubes” et des remorques remplies d’électroménagers. Vous le savez déjà, au Québec, le 1er juillet, c’est d’abord la “journée nationale du déménagement” et ensuite, s’il reste un peu de temps, c’est la fête du Canada.

En terme de planification du “calendrier social”, c’est assez ordinaire d’avoir choisi la même date pour opérer la majorité des déménagements et fêter le pays. Idéalement, les déménagements devraient avoir lieu le 1er juin et la fête nationale, le 1er juillet mais c’est probablement trop compliqué à comprendre pour notre “classe politique” qui est censée “voir à nos intérêts”.

Enfin bref, c’est la fête du Canada alors, bonne fête!

Pour ceux que ça intéresse, Wal-Mart, Home Depot, Canadian Tire et la plupart des autres magasins sont fermés mais la Société des alcools du Québec (SAQ), elle, demeure ouverte! Cherchez l’erreur. Les travailleurs de la construction ont pris leur congé de la fête du Canada lundi alors ne vous surprenez pas si vous en voyez plusieurs travailler, aujourd’hui.

Les restaurants sont tous ouverts alors vous pourrez vous rendre chez St-Hubert ou McDo sans problème. Les pizzérias sont probablement à éviter parce qu’elles seront vraisemblablement surchargées vu la demande des déménageurs qui veulent nourrir leurs vaillants “helpers”!

En passant, même les souverainistes ont de quoi se réjouir en cette journée de fête nationale puisque nos ancêtres ont payé de leur sang notre appartenance —en tant que propriétaires— dans le Canada et il faut jamais oublier que ce pays a besoin de nous pour conserver ce qu’il lui reste d’intégrité.

Des forces sombres comme le Partenariat nord-américain pour la sécurité et la prospérité (PSP), l’ALÉNA et le PATRIOT Act américain ont pour effet de miner la souveraineté canadienne, à tous les niveaux. En tant que citoyens, il faut s’opposer avec force à ces “initiatives” qui n’ont RIEN de démocratique ou de légitime. Il s’agit de plans bien réels pour nous voler le peu de contrôle qu’ils nous reste sur l’exercice de notre souveraineté.

L’intégration du Canada dans l’espace Nord-américain demeure le proverbial “ennemi à abattre”. Il n’y a RIEN de bon pour les Canadiens à laisser des étrangers empoisonner (ou “harmoniser”, c’est selon) notre bureaucratie transfrontalière ou autre.

Fêter le Canada, c’est d’abord et avant tout rappeler aux mondialistes, aux élus et aux mandarins du pouvoir, ici et ailleurs, que nous —les citoyens— sommes aux commandes de notre pays et que nous ne cèderons ce pouvoir à personne d’autre. C’est en se tenant debout qu’on se fait respecter. La liberté ne nous pas été “donnée”. Nos ancêtres ont payé pour notre liberté d’aujourd’hui avec leur sang. Ce serait honteux que nous n’honorions pas dignement leur mémoire en laissant des “bandits-à-cravates” nous voler notre pays.

À Montréal comme ailleurs au pays, il y aura des fêtes pour célébrer le Canada.

En participant à ces fêtes, gardez à l’esprit que tout ce que nous prenons pour acquis aujourd’hui pourrait soudainement disparaître si nous continuons à ignorer la “chose politique” qui influence nos vies mais qui demeure inaccessible pour tant de gens.

Fêtons notre pays et prenons la place qui nous revient. Celle qui a été payée avec le sang de nos ancêtres et qui n’a rien à voir avec la mondialisation de nos institutions nationales. Le Canada doit appartenir aux Canadiens et en l’honneur de nos ancêtres, il faut être prêts à combattre les forces centralisatrices et tyranniques qui s’en prennent à notre souveraineté.

Alors voilà, bonne fête du Canada!

Tags: fête du canada, fêter le pays, canada, 2009, célafête, psp, sécurité, militarisation, intégration économique, amérique du nord, nord-américains, canadiens, frontière, ingérence, souveraineté, stephen harper, conservateurs, libéraux, politique, économie, finances, aléna, libre-échange, juste-échange, patriot act, états-unis

2 commentaires

  • La Société des alcools du Québec (SAQ), elle, demeure ouverte!

    Cherchez l’erreur!

    Les restaurants sont tous ouverts alors vous pourrez vous rendre chez St-Hubert ou McDo sans problème!

    C’est en postant ce genre de commentaires désobligeants, condescendants, remplis de préjudice contre la nation Québécoise, que les fossés se creusent entre les sociétés!

    Nous, on préfère se rendre au Local, au Chasse & Pêche ou encore Au Pied de Cochon! Tant qu’à faire Québécois! Mais vous ne connaissez probablement pas! :o)

    Vous tenez un point intéressant et très véridique quand vous clamez que nos ancêtres se sont battus et ont donnés leurs vies à la défense de nos Droits et Libertés fondamentales… Si ces même ancêtres qui, sans doute, sont issus du même “arbre généalogique” ne s’étaient pas levés et obstinés dans leur convictions de liberté, votre beau texte, truffés de critiques et de grandes complaintes vous ne l’auriez écrit uniquement qu’en Anglais!

    Ce même sang dont vous parler coule dans mes veines et les vôtres…

    Ce sang de nos ancêtres aura servi d’encre afin que puisse survivre notre langue française!

    Oui celle-là même qui vous permet aujourd’hui de vous exprimer et de venir, odieusement, à la rescousse de ces multinationales modèles, (ci-haut mentionnées) tellement soucieuses de conserver l’intégrité du Français au Québec.

    “C’est en se tenant debout qu’on se fait respecter.” Ah! De belles paroles quand ceux qui les prononcent sont à la solde des assimilateurs Anglophones! Mais le comble dans tout ça c’est que la réalité de vos prétentions aura tout son impact quand vos petits-enfants s’adresseront à vous en disant ” Grand Pa, Grand Ma come play in the parc!”

    Prenez le temps de faire “laminer” votre texte en Français, car grâce à vos attitudes et à vos position antagoniste vis à vis notre nation distincte québécoise (Bourassa 1987 & Harper 2006), dans 30 ans, si on laisse faire, le fait français fera seulement partie du folklore chez nous, au Québec. Il ne restera plus qu’Au Village d’Antan de Drummondville qu’on l’utilisera!

    Vraiment pathétique!

    Non, sérieusement!

    Sur ce… je vous souhaite une belle Journée, tout comme je l’avais fait pour le 24 juin à tous mes amis du Québec et du Canada… Bonne Fête du Canada!

    DF

  • J’aime bien votre réponse, Danielle — ça vient du cœur!

    En hybridant mon texte entre la Fête du Canada et la prise de contrôle de notre pays par des transnationales étrangères, je souhaitait faire réaliser aux lecteurs que la lutte pour conserver notre liberté ne sera jamais terminée.

    Pour nous et pour ceux qui nous suivront, nous avons le devoir de dire NON à la tyrannie qui s’est encore manifestée aux rencontres du G8 et du G20, à Toronto, où la police a supprimé les droits des canadiens pour protéger des criminels venus d’ailleurs.

    C’est fort et pourtant, ça s’est passé dans notre “beau Canada”.

    Entre 1,2MM$ et 2MM$ pour organiser cette orgie du nouvel ordre mondial, sous notre nez, c’est dire les proportions de l’insulte à l’intelligence populaire!

    Je suis d’accord avec l’importance de défendre notre langue afin de maintenir notre vecteur de différenciation le plus fondamental, par rapport à nos nombreux voisins anglophones.

    Du même souffle, je suis d’avis que nous devons prendre le contrôle du Canada et devenir de redoutables alliés pour tous les citoyens canadiens de bonne foi (et il y a en des dizaines de millions) pour combattre et terrasser le nouvel ordre mondial qui nous vole notre patrimoine individuel et commun.

    Nous sommes en guerre contre des banquiers et nous devons cesser de se quereller pour de relatives niaiseries, entre Canadiens.

    Enfin bref, il me semble que temps est venu de fêter le Canada en tant que terre de liberté et non en tant que terreau pour la culture du secret, la guerre, l’oppression et l’esclavage économique.

    Il y a moyen de faire mieux et la solution, comme à l’habitude, doit venir de nous et non de ceux disent nous représenter (mais qui sont à la solde des puissants lobbys).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.