Microsoft se paie Mojang… et son populaire jeu Minecraft

C’est aujourd’hui, le lundi 15 septembre 2014, que Microsoft a annoncé son acquisition du créateur de jeux vidéos Mojang qui opère le très populaire Minecraft.

Si vous ne connaissez pas (encore) Minecraft, c’est un jeu où il faut assembler ou détruire des briques pour fabriquer des scénarios ayant cours dans un monde imaginaire où les enfants et les ados qui y jouent relèvent des défis… ou jouent, simplement pour le plaisir de briqueter!

logo-mojang-jeux-videos

plaines-dans-minecraft

C’est la coquette somme de 2,8MM$ que Microsoft va payer pour acquérir Mojang — la transaction devrait être conclue d’ici la fin de 2014 et le géant de Redmond s’attend à faire ses frais au cours de l’exercice financier de 2015.

Avec quelques 100 millions de téléchargements de Minecraft (et tout près de 17 millions d’achats à 26,95$, soit près de 500M$, sur PC uniquement) depuis 2009, c’est clair que l’argent coule à flot, chez Mojang et désormais, c’est Microsoft qui se sera positionné pour rafler la mise. Notons aussi qu’il s’agit du jeu en ligne le plus populaire sur la console Xbox ainsi que l’application payante la plus populaire pour les systèmes d’exploitation mobiles iOS d’Apple et Android de Google, aux États-Unis. Autrement dit, Minecraft est un franc succès commercial.

deco-minecraft-jeu-video

Il n’y a d’ailleurs pas que Minecraft, chez Mojang. Il y a aussi les jeux Cobalt et Scrolls. Moins connus mais potentiellement payants, eux aussi.

Fort du succès (trop timide, selon certains) de sa division d’affaires Xbox, Microsoft confirme son intérêt pour les jeux vidéos, avec cette importante transaction. En plus des franchises comme Halo et Forza, Microsoft aura désormais des rentrées d’argent provenant des jeux de Mojang, avec Minecraft, au premier chef.

Microsoft n’a encore annoncé aucun changement au jeu Minecraft alors c’est une acquisition qui semble avoir lieu sous le signe de la continuité — probablement au grand plaisir des jeunes joueurs!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.