Chefs autochtones canadiens grassement payés

Pendant que la majorité des ménages canadiens peines à boucler leur budget, les chefs autochtones empochent des salaires mirobolants, en regard de leurs tâches et reponsabilités.

Et juste pour vous le rappeler, ces chefs ne paient PAS UNE CENNE NOIRE d’impôt sur le gargantuesque salaire qu’ils reçoivent.

Pire, 100% de leur salaire vient DIRECTEMENT de VOS poches.

Disons qu’en ce moment, ces chefs qui se sont empiffrés dans le fric du gouvernement se cachent des médias en attendant que la tempête passe. Qui pourrait les blâmer? Ils empochent des salaires astronomiques en regard de leurs responsabilités et ne l’avaient jamais clairement déclaré à leurs concitoyens, jusqu’à ce que le gouvernement fédéral le fasse, pour eux. Oh! La bombe, les amis…

Alors voilà, pour vous plonger le bain des gros salaires des chefs autochtones qui “administrent” des réserves sur le territoire canadien, voici un tableau, en anglais qui nomme les chefs, leur réserve, le salaire qu’ils reçoivent et l’équivalent qui faudrait gagner, s’ils payaient de l’impôt comme tout le monde.

Aussi, vous trouverez les salaires de quelques maires de grandes villes canadiennes pour vous faire une idée à quel point le salaire des chefs autochtones sont complètement déraisonnables…

table-des-comparaisons-des-salaires-des-chefs-autochtones-du-canada

Dès qu’on se met à regarder le salaire en regard de la population à desservir, on comprend qu’il y a un manque total d’adéquation.

Les chefs autochtones carburent au GROS CASH et il n’y a rien de mal à ça, jusqu’à ce se rappelle le nombre de citoyens habitant sur leur réserve… là, c’est clairement n’importe quoi!

Au moment de publier cet article, tous les chefs autochtones continuent de recevoir leur PLEIN SALAIRE et rien ne semble être envisagé pour rationaliser ces énormes cadeaux provenant de tout le monde… sauf des autochtones vivant sur ces réserves!

plein-d-argent-canadien-pour-les-chefs-autchtones

En clair, ces salaires sont un exemple probant du “deux poids, deux mesures” qui fait si mal aux contribuables canadiens. Et le pire, c’est que pendant que les chefs de bande s’enrichissent, les autochtones habitant sur leurs réserves, eux, ne savent probablement même pas à quel point leur “chef” est “mort de rire”, financièrement.

Enfin bref, l’information ayant été publiée —publiquement— pour la toute première fois, il reste à espérer que les Canadiens exigeront une spectaculaire correction à la baisse des salaires chefs de bande, d’un bout à l’autre du pays.

Ce serait génial si l’argent poussait dans les arbres mais ce n’est pas le cas… c’est tellement frustrant que ça donne le goûts à plusieurs contribuables canadiens d’être “Idle No More” contre ces abus salariaux éhontés, à nos dépens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.