Si vous trouvez que l’armée canadienne nous coûte la peau des fesses à entretenir depuis qu’elle est engagée dans une guerre illégale, illégitime et fortement contestée, en Afghanistan et bien, ce n’est pas qu’une impression!

Notre armée devrait acheter de l’équipement pour mieux défendre notre pays ou encore, pour mieux assister la population au moment où des catastrophes naturelles ont lieu mais là, nous dépensons pour avoir l’air fins à l’autre bout du monde, en Afghanistan… aux côtés d’une “coalition” ruineuse.

Au cours des derniers jours, les forces armées canadiennes ont mandaté Boeing (une autre transnationale étrangère qui va siphonner notre argent à l’extérieur du pays, bien qu’elle se soit engagée à investir l’équivalent au Canada) pour l’acquisition de 15 nouveaux hélicoptères Chinook qui s’ajouteront à notre flotte de 6, pour un total de 21 appareils.

Yééé… les Afghans vont avoir plein de nouvelles cibles passablement faciles à atteindre…

boeing_chinook_armee_canadienne_1

boeing_chinook_armee_canadienne_2

boeing_chinook_armee_canadienne_3

boeing_chinook_armee_canadienne_4

boeing_chinook_armee_canadienne_5

boeing_chinook_armee_canadienne_6

boeing_chinook_armee_canadienne_7

Ces véhicules héliportés sont conçus pour le transport de marchandises lourdes ainsi que le déplacement de troupes dans les zones difficiles d’accès. Au nombre de 394 (aux États-Unis), ils font partie de la flotte militaire américaine depuis 1962 et ont connu leurs premières missions lors de la guerre du Viêt-Nam.

Les Chinook nouvellement achetés et livrables à compter de 2013, sont destinés d’abord au déploiement en Afghanistan (dans le “théâtre opérationnel”) et ensuire, loin derrière, aux “urgences nationales”.

Autrement dit, on paie des Américains pour qu’ils nous vendent leur technologie —au gros prix— ainsi que leurs pièces archi-coûteuses pendant des décennies au lieu de développer nos propres appareils et notre capacité domestique à fabriquer les véhicules dont nous avons apparemment besoin.

C’est passablement clair qu’on se contente d’une vieille technologie d’hélicoptères alors qu’on pourrait, ici-même au Canada, mandater nos leaders de l’industrie aérospatiale pour le développement d’hélicoptères multi-fonctionnels qui serviraient NOS BESOINS au lieu de servir les Américains.

Dire que la somme de 1,15 milliards de dollars US sortira de nos poches pour acheter ces tas de ferraille… c’est pathétique.

Comme ça, quand nos enfants-militaires mourront au combat, pour protéger les champs d’opium sous contrôle américain et les pipelines des transnationales étrangères, on pourra dire qu’ils volaient dans de beaux Chinook tout neufs!

Et dire que Stephen Harper et la ministre Josée Verner parlent d’un retrait des troupes canadiennes de l’Afghanistan en 2011 — quelle belle paire de menteurs! Pourquoi achète-t-on des hélicoptères destinés à l’Afghanistan, en 2013 si l’on est supposé quitter ce pays en 2011?

Poser la question, c’est y répondre…

Tags: boeing, chinook, ch-47, armée canadienne, forces canadiennes, troupes canadiennes, guerre, théâtre opérationnel, afghanistan, asie centrale, canada, transnationale étrangère, milliards, conservateurs, stephen harper, josée verner, retrait des troupes, quitter l’afghanistan, non à la guerre, hélicoptères, dépenses militaires

Shares