La Volt de GM consommera 1 litre pour 100km

Sérieusement, ça fait au moins une décennie que le monde attend un modèle d’automobile principalement électrique qui soit à la fois abordable et raisonnablement fiable.

Il semble que GM sera la première compagnie à mettre un tel véhicule sur le marché via sa Chevrolet Volt.

chevrolet_volt_voiture_electrique_2010

Fritz Henderson, le DG de GM a annoncé que “la Volt se concrétise de plus en plus, très rapidement” lors d’une conférence au centre technique du constructeur américain, à Détroit.

Si vous pensiez devenir vendeur de voitures chez General Motors, c’est le temps d’aller vous y faire embaucher parce que la demande pour ce véhicule, dans environ un (1) an, sera carrément hors-normes.

Les automobilistes n’en peuvent plus de se faire niaiser par les membres de l’oligopole pétrolier canadien (et mondial) qui gonfle ses prix sans explications et selon des caprices incompréhensibles des spéculateurs (généralement basés à Londres ou à New York). La Volt permettra de s’affranchir, dans une large mesure, de l’oppression des compagnies pétrolières et ça, c’est un gros argument de vente.

Alors voilà, si la Volt —offerte à environ 40k$ aux États-Unis— pourrait vous offrir quelques 100km d’autonomie avec un litre d’essence, ça signifie que vous pourriez faire un voyage de 5,000km avec un réservoir de 50 litres, en assumant que vous ayez une conduite modérée, bien sûr.

Pour offrir une performance aussi enviable, cette voiture est censée pouvoir rouler 64km avec une seule charge de batterie lithium-ion. Lorsque la batterie est pratiquement déchargée, un petit moteur se met en route pour recharger la batterie et alimenter le véhicule.

Sérieusement, c’est génial.

Tellement génial que la concurrence va devoir se moderniser très rapidement pour éviter que les ventes de leurs véhicules ne tombent à plat, dès l’automne 2010.

GM est engagé dans une course contre la montre pour faire de la Volt le premier modèle hybride grand public sur le marché américain. Le géant de Détroit compte sur cette voiture pour redorer son image auprès du grand public et ne plus être associé aux grosses voitures trop gourmandes en carburant.

La présentation des performances de la Volt intervient un mois après l’achèvement de la procédure de dépôt de bilan du constructeur. Elle entre dans le cadre de la stratégie du DG, Fritz Henderson, qui veut mettre de l’avant les projets de nouveaux modèles afin de faire oublier les soucis financiers de GM.

Il a estimé que son groupe pourrait renouer avec les bénéfices dès 2011. Selon M. Henderson, la hausse des prix des véhicules d’occasion montre que les fondamentaux du secteur automobile sont bien meilleurs.

fritz_henderson_gm_volt_detroit_1

fritz_henderson_gm_volt_detroit_2

fritz_henderson_gm_volt_detroit_3

fritz_henderson_gm_volt_detroit_4

fritz_henderson_gm_volt_detroit_5

Pour les consommateurs, la venue des véhicules électriques sur le marché donnera envie à tout le monde de se munir d’un système de production d’énergie résidentiel via des panneaux solaires ou des éoliennes. Ce sera enfin excitant de conduire une voiture qui ne fait aucun bruit et dont les performances éclipsent celles fonctionnant avec un moteur conventionnel.

La Volt est assurément la première d’une longue suite de véhicules électriques-hybrides qui changeront de manière importante notre relation avec l’essence qui deviendra un combustible d’appoint. Toujours aussi important mais en moins grande quantité.

Tags: chevrolet volt, chevrolet, volt, gm, general motors, fritz henderson, dg, directeur général, annonce, détroit, volt aux états-unis, volt au canada, concurrence, auto électrique, auto hybride, auto à essence, marché de l’automobile, 2010

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.