Les Conservateurs s’en prennent à Ignatieff

Même si Michael Ignatieff tente de se présenter comme un candidat sérieux pour occuper le poste de premier ministre du Canada, les Conservateurs ne voient pas les choses ainsi. Et ils le font savoir!

Le mardi 12 mai 2009, le Parti conservateur a lancé ses premières publicités négatives intitulées “Qui suis-je?” à l’endroit du chef du Parti libéral du Canada, Michael Ignatieff.

michael_ignatieff_quebec_unesco

Voici d’ailleur un aperçu de ce que Michael Ignatieff a dit…

  • En rétrospective, je crois que j’aimais savoir qu’il y avait quelqu’un [Trudeau] qui saurait dire au Québec quand arrêter.
  • Souvent, l’affichage est la seule indication que nous sommes au Québec, et non pas au Minnesota ou au Vermont.
  • Des délégations internationales distinctes pour le Québec signifient que le Québec devient la risée internationale et que le Canada devient une source d’embarras… ce que nous n’avons jamais été.
  • Les québécois fantasment sur le fait qu’ils sont différents, mais ils ne sont que des Nord-Américains qui parlent français… Ils prennent les différences mineures et ils les amplifient.

Michael Ignatieff a vécu près de 40 ans à l’extérieur du pays… et ça paraît!

Depuis 1969, année de son départ pour l’étranger, il a apparemment manqué une foule de développements qui ont eu lieu au Québec mais au Canada, aussi.

En plus d’avoir vécu loin de la réalité canadienne pendant plusieurs décennies, Ignatieff ne connaît à peu près rien de la réalité du Canadien-moyen. Le 26 août 2006, le Globe and Mail disait de lui qu’il “évolue au sein de l’élite, des cercles culturels en Europe et en Amérique du Nord. Il a une maison en Provence.” — en fait, c’est à des années lumières de ce que vivent les Canadiens. Qu’importe, il n’est revenu au Canada que pour une seule raison: devenir PM.

Est-ce que les Canadiens veulent vraiment d’Ignatieff comme chef?

Représente-t-il vraiment les Canadiens (et les Québécois) ou n’est-ce qu’un autre illuminé pro-mondialisation qui affaiblira notre influence tout en augmentant les taxes qui étouffent déjà les citoyens? Il ne pourra pas se vanter de nous avoir côtoyé au cours des dernières décennies, en tout cas. Il a passé presque tout son temps avec les autres et maintenant, il veut devenir notre meilleur ami… ça sonne faux!

La Parti conservateur ne fait PAS dans le salissage, avec cette campagne anti-Ignatieff. Le chef libéral a dit ce qu’il a dit et il va devoir vivre avec les conséquences. Il a tout le loisir de se justifier mais les citoyens ont le droit de savoir ce qu’il pense vraiment de nous.

Ce type de campagne donne cependant à penser qu’il pourrait y avoir des élections fédérales plus tôt que tard…

Tags: michael ignatieff, plc, libéraux fédéraux, parti libéral, qui suis-je, conservateurs, stephen harper, salissage, campagne contre ignatieff, étranger, a vécu à l’étranger, formé à l’étranger, a parlé contre le québec, parlement, premier ministre, élections, élections fédérales, canada

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.