Métro de Laval ou Troisième Reich Nazi?

Tenir la rampe d’un escalier mobile ne devrait jamais être une obligation, pour qui que ce soit, qu’importe l’existence ou non d’un règlement à cet effet.

Et pourtant, des policiers de Laval ont exposé au grand jour l’ampleur de leur manque de jugement en imposant à une femme qu’elle tienne une rampe qu’elle jugeait malpropre. Ça s’est passé mercredi dernier, le 13 mai 2009, à Laval.

zele_d_un_policier_de_laval

Cette mère de famille de 38, sans antécédents connus, a “osé” tenir tête aux policiers qui, probablement par zèle, insistaient pour avoir le dernier mot et ça lui a valu d’être…

  • menottée;
  • formellement arrêtée;
  • détenue sans que le policier [qui l’a arrêté] lui dise pourquoi elle l’était;
  • mise à l’amende, à hauteur de 420$ (soit 100$ pour non respect du règlement du métro et 320$ pour entrave au travail des policiers).

Et comme pour ajouter à l’absurdité de cette intervention policière, Nathalie Laurin, la porte-parole de la police de Laval a déclaré: “Cette dame-là a enfreint des règlements du métro. Je comprends que oui, c’est peut-être beaucoup d’argent, mais comme je vous dis, on est là pour faire respecter les règlements. Et elle est chanceuse finalement qu’elle ne se retrouve pas avec des accusations criminelles en plus.” — quoi?

Des accusations criminelles?

[…]

Amis citoyens.

Le métro de Laval a été payé avec votre argent. Et il fonctionne à chaque jour, grâce à votre infinie générosité.

C’est aussi votre argent qui permet à de brilliantissîmes agents de police, comme celui qui a procédé à l’arrestation, de mettre du pain sur leur table.

Alors comment se fait-il que le citoyen, celui qui paie pour tout le monde, soit soudainement devenu l’ennemi dès qu’il décide d’utiliser son propre jugement au lieu de s’en tenir à des règles bâtardes qui n’ont même pas leur raison d’être? C’est simple, le citoyen a cessé de se battre.

La liberté, ce n’est pas une sorte de cadeau qui tombe du ciel. Il faut non-seulement se battre pour l’obtenir mais il faut se défendre avec la dernière des énergies pour la conserver.

Dans cette histoire, il n’y a que la victime (nommée Bela Kosoian) et ses proches qui dénoncent l’énormité de cette intervention policière. Où sont les citoyens outragés? Où sont les autres esclaves, payeurs de taxes?

Aujourd’hui, une mère de famille est mise à l’amende pour avoir refusé de tenir une rampe d’escalier mobile. Demain, qu’est-ce que ce sera? Pensez-y. Lorsque la police viendra pour vous, qui restera-t-il pour vous défendre si vous avez été trop lâche ou trop bête pour défendre ceux, avant vous, qui ont dû composer avec des agents de police municipale qui se rendent dans une station de métro pour s’y comporter comme des agents de la Gestapo (la redoutable police du IIIe Reich qui interprétait tous les règlements à son avantage, un peu comme à Laval, apparemment).

un_air_de_3e_reich_a_laval

Au Québec, les petits agents zélés qui s’en remettent à un règlement avant d’user de leur jugement doivent être congédiés sur le champ et poursuivis pour avoir failli à leur devoir de service pour le bénéfice du peuple et non pour celui d’une police vampirique qui carbure aux contraventions.

Il fallait voir Nathalie Laurin, à la télévision, lorsqu’elle défendait les actes d’un agent de son service de police. C’était de toute beauté. L’étroitesse d’esprit et le manque de discernement, au cube.

Règlement, règlement, règlement.

Elle n’en avait que pour son charmant “règlement” (qu’on ne trouve d’ailleurs pas, via le web).

Le journaliste aurait dû lui demander: “Si le règlement dit qu’il faut que vous vous jetiez du haut d’une falaise, le feriez-vous?”… et on se doute de sa réponse.

Le plus triste, c’est que Mme Laurin ne faisait preuve d’aucune pitié pour la jeune mère de famille menottée, détenue et lourdement mise à l’amende. Ou du moins, elle n’a rien laissé paraître.

Sérieusement, on sent des airs de IIIe Reich Nazi, dans toute cette histoire de police qui vire zinzin parce qu’une femme ne tient pas une rampe d’escalier mobile et qu’ensuite, elle conteste le fait qu’on lui ordonne de décliner son identité pour avoir refusé de lécher les bottes d’un agent.

Ce qui s’est passé à Laval est grotesque, intolérable et complètement inacceptable.

Des excuses publiques sont de mise, de la part de la police de Laval et du service de métro, aussi. L’amende doit être radiée, sans autre formalité et le chef de police de Laval doit envoyer un message clair en congédiant le ou les agents qui ont commis ces gestes, à plusieurs égards, dignes de ceux de la police Nazi d’Hitler.

Au Québec, la tyrannie policière, ça ne passe pas.

Tags: police, police de laval, métro de laval, zèle excessif, manque de jugement, oppression, tyrannie, comportement, policier sans discernement, abus de pouvoir, violation des droits d’une citoyenne, bela kosoian, mère de famille, arrêtée, menottée, mise à l’amende, 3e reich, iiie reich, allemagne nazie, ville de laval, citoyens, jugement, bon jugement, rampe d’escalier mobile, tyrannie policière

6 commentaires

  • L’INQUISITION EST DE RETOUR. Gare à vous minuscules et insignifiants passagers qui, comme moi, payez le métro (depuis quarante dans mon cas): LA STM ET LES POLICIERS VEILLENT.

    On ne s’occupe guère des petits voyous qui s’amusent à barbouiller les voitures du métro et qui nous coûtent une fortune; non c’est trop de trouble et les passagers sont riches. Ce n’est pas non plus préposé aux billets qui vous insulte comme si vous étiez un imbécile. NON, pas du tout. Il est fatigué le proposé.Il faut lui pardonner son manque de politesse… NON LE VRAI PROBLÈME IL N’EST PAS LÀ.

    LE VRAI PROBLÈME C’EST BEAUCOUP PLUS MONSTRUEUX QUE ÇA: C’EST LA LOI DE LA RAMPE car GARE À VOUS si vous vous obstiner à ne pas tenir la rampe lorsque c’est indiqué car vous vous ramasserez en prison et ça vous coûtera une fortune. Mais vous n’êtes pas très important….. LA LOI, C’EST LA LOI MÊME LORSQU’ELLE EST ABSOLUMENT RIDICULE ET INFANTILISANTE ET LES POLICIERS……. ABSOLUMENT TENIR LA RAMPE LORSQUE C’EST INDIQUÉ SOUS PEINE DE PRISON….. ça, ça c’est promordial… franchement, ce n’est pas TRÈS GRAVE. IL A travaillé fort ce proposé mais pas vous…. NON, LE BROBLÈME IL N’EST PAS LÀ… très fort et il est très fatigué.

  • Mon message précédent n’était ni terminé, ni corrigé et ne vous était pas destiné. C’est par erreur de ma part que mon commentaire (copie brouillon) s’est ramassé au mauvais endroit.

    Cependant, en réponse à “MÉTRO DE LAVAL, troisième reich nazi “, mon commentaire est le suivant: La comparaison est extrême mais l’insulte l’est aussi: Insulte d’abord à la liberté: «La loi de la rampe est infantilisante et ridicule» . Insulte aussi au jugement et à l’intelligence. Les policiers ont grandement manqué des deux.

    Lire «Métro de Laval , troisième reich nazi» a apaisé un peu ma colère car cette colère était extrêmement grande à l’écoute de la nouvelle de l’arrestation…. Je demande, moi aussi, des excuses publiques de la STM et de la police de LAVAL…..

  • J’ai lu et relu le texte de Groleau sur cyber… j’ai été consterné… je n’en revenais tout simplement pas. Une fois de plus, je constate que les flics qui ont agit ainsi ne sont pas des 100 watts… heureusement qu’ils ne sont pas tous comme ça… sinon, j’aurais peur d’aller me promener. Une chose est certaine, la police de Laval se comporte comme des voyous et des nazis…

  • Je propose que dès demain (mardi), nous appelions massivement la STM et la police de Laval pour manifester notre désaccord avec cette procédure. Probablement que ça ne changera pas les choses pour mme Kosoian, mais au moins le temps dépenser à répondre aux citoyens obligera ces deux institutions à réviser leur façon de faire appliquer ce règlement ridicule, et effectivement, infantilisant.
    Police de Laval: 450 662-4242
    STM- commentaires: 514 786-4636 + 4 + 1

  • depuis le 11 septembre 2001 on tente de nous imposer, sous le prétexte de notre sécurité, toutes sortes de règlements tous plus absurdes les uns que les autres.

    nous vivons de plus en plus dans un état policier. les villes ont instauré tous sortes de lois et règlements pour nous rendre la vie en ville de plus en plus contrôlée. le but étant non pas de nous protéger mais bien plus de nous donner des amandes de toutes sortes.

    à Montréal,ils écœurent tellement les gens que beaucoup préfère quitter la ville pour aller vivre en banlieue où la police est moins envahissante.

    il a été démontré que la police a des agents provocateurs dans les manifestations pour provoquer les désordres et ainsi pouvoir exiger un plus grand contrôle des participants même dans les événements totalement pacifiques.

    bientôt, ils vont nous imposer des règles pour marcher sur les trottoirs et comment respirer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.