Le PQ sans Jean Carrière dans LaFontaine

Avant le 13 mars 2014, jour où a éclaté le scandale “Fuck Islam”, l’ex-candidat péquiste dans LaFontaine, Jean Carrière n’était pas connu ou alors, très peu.

Rares sont les Québécois qui auraient pu parler de cet individu qui se présentait dans une circonscription du nord-est de Montréal où les Libéraux ont gagné 59% des votes, à la dernière élection provinciale.

jean-carriere-pq-2014

On peut penser que malgré ses meilleures intentions, Jean Carrière n’était qu’un pion péquiste destiné à faire acte de présence dans cette circonscription.

Ce qui a fait réellement connaître Jean Carrière, c’est une image où une femme au torse nu, vu de dos. Jusque là, c’était banal mais sur limage, cette femme était à côté du slogan “Fuck Islam” et c’est là que les choses se sont gâtées.

photo-f--k-isalm-2014-pq-jean-carriere

Cette image aurait été publiée le 26 janvier 2014 et c’est le 13 mars 2014 que le scandale a vraiment éclaté alors qu’on apprenait que le candidat Carrière se retirait

Ce serait un professeur de philosophie du CEGEP de Jonquière, Sébastien Lévesque qui aurait repéré cette image, sur le mur Facebook de Jean Carrière. Le professeur ne cache pas être un Libéral mais dit que l’image n’est pas truquée.

Quelle soit truquée ou non, cette image a provoqué la fin des espoirs politiques de Jean Carrière, dans le cadre de cette élection provinciale.

Tout ça pour s’être exprimé à propos de l’islam.

La liberté d’expression est-elle morte?

Que le Parti québécois n’ait pas davantage protégé Jean Carrière s’explique mal. Pauline Marois aurait pu expliquer que c’était son droit —aussi maladroit soit-il— de s’exprimer librement qui devait primer.

Mais elle ne l’a pas fait.

Tous les musulmans ne sont PAS des extrémistes et le retrait de Jean Carrière (avalisé par le PQ) envoie le message qu’à leur avis, les Québécois sont incapables de faire la part des choses, devant une telle image.

Ce genre d’images circulent beaucoup dans Facebook et dans l’internet, en général. Et elles ne visent pas toutes l’islam. En cherchant un peu, vous en trouverez qui visent à peu près toutes les religions connues avec des messages plus ou moins sentis.

Pour un islamiste à l’épiderme sensible, ce genre d’image peut s’avérer inconvenante mais pour quiconque a du jugement, ce n’est qu’un commentaire imagé comme un autre sur une religion qui, soulignons-le, a son lot de volets discutables.

Après l’annonce de son retrait, l’ex-candidat a publié un message sur sa nouvelle page Facebook. Il y critique le travail des médias et se plaint d’être, à son tour, victime d’insultes via les réseaux sociaux. “On m’a traité de xénophobe, de nègre de service, de raciste”. Il explique qu’il n’était pas dans son intention de blesser quiconque et qu’il avait partagé la photo controversée par “dégoût de certains pratiques religieuses qui oppriment les femmes et les hommes”. L’homme d’origine rwandaise explique avoir été lui-même victime de violences en raison de la religion.

pauline-marois-et-roland-richer-2014

Le candidat péquiste dans Argenteuil, Roland Richer, a par la suite écrit un message d’appui à Jean Carrière sur Facebook. Il y en a au moins eu un, au PQ qui avait un minimum de solidarité avec son collègue qui venait de se retirer pour l’équivalent technique d’une tempête dans un verre d’eau.

Ce n’est pas normal qu’un candidat aux élections soit ainsi bâillonné.

Ça n’amène rien au débat publique de lier les langues —directement ou non— sur des sujets comme la religion. Si l’image était un peu forte, il n’est reste pas moins que le message est partagé, sur le fond, par des gens qui n’approuvent pas certains gestes assimilés, de près ou de loin, à l’islam, à commencer par la redoutable charia qui prône, au premier chef, la destruction de la démocratie. Rien de moins!

Juste avec ça, les Québécois qui croient aux bienfaits de la démocratie devraient opérer une levée de boucliers devant les islamistes extrémistes qui prônent l’établissement de la charia,

Même Pauline Marois avoue qu’il pourrait y avoir une menace intégriste musulmane, au Québec. Juste pour cette prise de position, publiquement, Mme Marois montre plus de courage politique que le chef libéral Couillard qui ne veut pas perdre ses votes provenant de certaines communautés culturelles. Ce faisant, il montre son vrai visage aux Québécois soit celui d’un homme qui a accepté de travailler pour la famille royale, en Arabie Saoudite. Legault de la CAQ abonde à peu près dans le même sens que Marois alors il ne reste que Couillard qui tente de se convaincre qu’il n’y a pas de problème alors que plus de la moitié de la population québécoise dit qu’il y en a un. Est-il à leur écoute?

Il faudrait être naïf pour penser qu’une religion qui fait activement la promotion de la lapidation des femmes est une religion d’amour!

jeune-femme-lapidee-a-mort-en-somalie-islamiste

Les extrémistes de toutes les religions manquent d’équilibre et font d’autant plus mal à ceux qu’ils visent. Un retour à l’équilibre ferait le plus grand bien à tous ces partisans du “tout ou rien” mais il faut parfois leur opposer plus que des mots, pour qu’ils se ressaisissent (si la chose est possible, évidemment).

Il ne faut donc pas tomber dans l’excès, au Québec mais il ne faut pas non-plus baisser notre garde contre la montée de l’islamisme. Les femmes sont des cibles de toutes les grandes religions organisées mais dans le cas de l’islam, c’est encore au stade de la barbarie.

Crimes d’honneur, mariages forcés, torture psychologique et physique, mutilations (dont l’excision du clitoris de la femme, en Afrique), lapidations, atteintes graves aux libertés, incluant la liberté de parole ou encore, à la liberté de religion, l’islam n’est pas la religion d’amour qu’elle prétend être. Elle est aussi une religion belliqueuse et malveillante pour quiconque n’est pas “croyant en Allah”. Ceux qui lisent ce billet sont d’ailleurs généralement des “infidèles”!

Cette vision islamique d’un monde en noir et blanc est d’ailleurs d’une infinie tristesse.

Surtout lorsqu’on vit au Québec et qu’on valorise “la beauté par la différence” et le respect de l’autre dans ce qu’il a de plus beau, de plus noble et de plus formidable pour lui-même et les autres.

Si les musulmans sont les bienvenus au Québec, les extrémistes musulmans qui prônent l’établissement de la charia ne le sont pas. Ils n’auraient d’ailleurs jamais dû pouvoir entrer au Canada et si identifiés, ils devraient être déportés vers des pays où la charia fait ses ravages sous la sanction des dirigeants de ces pays qui se servent de la religion comme d’un puissant mécanisme de contrôle et d’oppression systémique.

Les musulmans sont tous des frères jusqu’à ce qu’un “frère” ait la mauvaise idée de penser différemment, au plan religieux. Là, cet “ex-frère” devient une cible. Wow, pour la “religion d’amour”, on repassera!

Il y a des moments où il faut tracer des limites et Jean Carrière, malgré son manque de jugement lorsqu’il a publié son image “Fuck Islam” à quelques semaines de son entrée dans la campagne électorale provinciale, n’a pas franchi cette limite, selon plusieurs. C’est la pression qui l’a poussé à se retirer de la course et c’est triste qu’il en ait été ainsi.

D’ailleurs, si on fait un très court détour du côté de Facebook, voici le type d’images que l’on trouve lorsqu’on cherche à savoir qui n’aime pas l’islam…

arabisation-qui-empoisonne-l-esprit arabo-terroristes ce-qu-est-l-islam chretien-pendu-eniran-pour-son-crime-d-apostasie comment-l-islam-voit-la-femme decapitation-et-islam deu-chretiens-syriens-pendus-par-les-rebelles-islamistes-de-l-armee-syrienne-libre developpement-de-l-islam-dansles-larmes-et-le-sang excision-en-tant-qu-operation-esthetique faire-face-aux-barbares-de-l-islam-saharistan fanatisme-islamique growth-of-islam-map islam-contre-les-femmes islam-crimes-contre-l-humanite islam-et-les-rideaux-de-douche islam-et-pedophilie islam-et-torture islam-intolerant islam-modere-et-radical islamistes-du-mujao-amputes John-Trever-faire-taire-Voltaire l-islam-n-est-pas-une-religion-tolerante la-ou-l-islam-passe-la-civilisation-trepasse lapidation-courante-dans-l-islam loi-du-talion-en-arabie-saoudite mahomet-pedo-pillard-et-assassin muslim-carry-war non-a-l-islam-en-france non-a-l-oppression-islamique plus-je-connais-l-islam-plus-je-m-en-eloigne theorie-de-l-evolution-islamique

Il y en a bien plus que l’image “Fuck Islam” publiée par Jean Carrière!

En fait, c’est un véritable déluge d’images anti-islam qui sortent de partout. Les groupes anti-islam sont tellement nombreux que ça prendrait des semaines pour en faire le tour et ils ont souvent des milliers de membres ainsi que des publications à profusion comme quoi l’action de l’islam ne fait pas toujours dans la dentelle.

C’est clair que c’est difficile de dire que la lapidation, l’excision, la pendaison et le massacre d’un individu et de ses proches s’est fait dans l’amour tel que prôné par l’islam.

À un moment donné, il faut arrêter de se conter des histoires et appeler un chat, un chat!

Qu’importe l’insistance de la charia, la lapidation ne sera JAMAIS un geste d’amour. C’est de la violence, pure et simple. Et ça ne correspond pas aux valeurs d’une écrasante majorité de Québécois. Quel mal y a-t-il à expliciter cette évidence?

L’amour du prochain tel qu’entendu dans la religion catholique n’existe pas dans l’islam car la fraternité ne peut exister que si “le frère” est croit, lui aussi, en l’islam. Ça explique une bonne partie des horribles guerres menées par les musulmans et la difficulté que le reste du monde a à cohabiter près d’eux.

Toutes les religions organisées ont leurs détracteurs.

Et pour cause. Regardez simplement les horreurs historiques liées au catholicisme. Ça donne envie de vomir et de s’approprier son droit individuel au culte pour ne plus jamais encourager des gens qui tentent encore aujourd’hui de cacher l’existence de gestes impardonnables commis lors des croisades chrétiennes, commandées par le Vatican.

Religion = contrôle.

L’islam ne fait pas exception et au Québec, ça ne devrait pas poser de problème d’exprimer son opposition à l’islam, au judaïsme ou à la chrétienté. Nous ne sommes pas en Chine où la liberté d’expression filtre au compte goutes.

La plupart des Québécois savent faire la différence entre ce qui est bon et mauvais.

Nous sommes en amour avec nos immigrants musulmans qui viennent ici pour fuir l’oppression et commencer une vie où ils peuvent, enfin, être eux-mêmes et non ce que la religion leur impose.

Ces musulmans n’hésitent d’ailleurs pas à dénoncer la guerre de l’islam contre les femmes, notamment via l’imposition de la charia et son interprétation libre, à l’encontre des femmes.

Les Québécoises se sentent d’ailleurs très interpelées contre les campagnes d’excision des petites filles, en Afrique. Au nom d’Allah, il se passe des choses horribles et même si Philippe Couillard n’y voit aucune “menace réelle” pour le Québec, ça demeure une menace réelle ailleurs, dans le monde.

Il revient à chaque personne de se faire sa propre idée sur les religions mais il importe de se servir de son bon jugement pour éviter de tomber dans le piège d’une religion qui promet la paix mais qui livre la guerre.

Et à peu près toutes les religions organisées fonctionnent ainsi, malheureusement…

2 commentaires

  • Regardless of the religion or whatever else involved, political candidates are meant to represent all their constituents, and must be careful with what they say. If an MP were to say “Fuck Christianity” or “Fuck Gays” or “Fuck South Asians” or any other comments singling one group out of insult, it’s most likely they would either need to resign willingly or be forced to. Those other posts you used as examples are certainly heinously offensive, but the difference is that they weren’t posted by an MP. Politicians will always be held more accountable for their words and actions because their job is a very delicate and diplomatic one. When I considered getting into politics, I was honestly told that I should scrub my presence online completely, because even one innocuous comment can destroy a political career.

  • Merci pour le commentaire, Kay!

    Je ne sais pas trop si vous comprenez le français mais je vais prendre pour acquis que oui (sinon, il y a Google Translate qui fonctionne bien).

    Personne n’excuse le geste parce qu’il n’a pas sa place mais par contre, le fait qu’il se soit retiré parce qu’il s’est exprimé cause un malaise. En théorie, au Québec, on peut dire ce qu’on a à dire et les autres, usant de leur propre jugement, peuvent en tirer leurs propres conclusions.

    On dit souvent qu’on veut des politiciens qui nous ressemblent afin de mieux nous représenter.

    Ce que Jean Carrière a exprimé lorsqu’il montre une femme qui en a son ponpon de l’islam rejoint ce qu’une majorité de Québécois pensent à propos de la charia et de sa guerre ouverte contre les femmes.

    En ce sens, Jean Carrière s’est probablement rapproché d’une large part de son électorat mais c’était quand même malhabile. D’autres se réjouissent qu’il ait livré le fond de sa pensée. C’est selon…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.