Le grand ménage, en 2009…

Grâce à la montée en force de l’internet, les grands médias doivent désormais composer avec des lecteurs, des auditeurs et des téléspectateurs qui voient plus clair que jamais dans les tentatives de manipulation de l’opinion publique.

C’est très simple, tout ce qui a pour effet de vous forcer à croire les idées des autres plutôt que de faire appel à votre propre compas moral devrait “allumer une lumière” et vous motiver à poursuivre votre réflexion, sur un sujet donné.

Les puissants de ce monde auraient la vie bien plus facile si les humains agissaient tous comme des moutons et suivaient, aveuglement, celui qui dit être leur berger. Mais voilà, les êtres humains dignes de ce nom demeurent, encore et toujours, allergiques au dogmes oppressifs, subversifs et sombres qui, au fond, leurs confèrent le statut inacceptable de… mouton.

Lorsque les banquiers nous font les poches en souriant et que les comptables “font sortir” des dizaines de milliards de dollars du Canada (vers des paradis fiscaux), les gens ont raison d’être indignés.

Lorsque des politiciens promettent la lune et après leur élection évitent de même mentionner le mot “lune”, ça laisse un goût très désagréable en bouche -et- ça déshonore le processus politique, dans son ensemble.

Lorsque les pauvres se battent (sans succès) pour obtenir un salaire “minimum” décent et qu’ils voient les membres de l’Assemblée nationale se voter (unilatéralement et sans opposition) une augmentation qui représente, à elle seule, leur salaire ANNUEL, ça envoie de drôles de messages.

Enfin bref, il y a un grand ménage à faire, en 2009.

Tous ceux qui s’enrichissent sur le dos des autres plutôt qu’en travaillant AVEC les autres sont devenus les cancers de notre société. Incapables de se comporter de manière socialement productive, ces individus avides de pouvoirs et de milles richesses font passer leur petit confort personnel avant tout le reste, même si ça signifie que d’autres personnes devront souffrir pour garantir ce niveau de confort souvent ridiculement élevé.

Oui, les Québécois ont raison de vouloir une société plus juste où, par exemple, des spéculateurs ne pourront plus impunément faire augmenter les prix de TOUT ce que nous consommons afin de s’enrichir —sans aucune gêne— en nous appauvrissant, un peu plus, chaque jour.

Alors voilà, 2009 vient de commencer et déjà, avec tous les bons vœux reçus, on se sent regaillardis et motivés à faire un grand ménage pour améliorer notre société et mettre en punition ceux qui font du mal autour d’eux tout en récompensant ceux qui, à l’inverse, sèment le bonheur, l’harmonie et tout ce qui se veut juste et véritablement équitable.

Chaque petit geste compte.

Il y a moyen de réussir personnellement tout en se souciant davantage de ceux qui nous entourent.

Sur ce, bonne et heureuse année 2009 —empreinte de santé, d’amour et de succès— à tous les Montréalais et bien sûr, à tous les Québécois!

Tags: grand ménage, banquiers, endettement, hypothèques, crise financière, fraudes, comptables, paradis fiscaux, vols, évasion fiscale grave, 2009, citoyens, être humains, moutons, politique, politiciens, riches, pauvres, société plus juste, bonheur, harmonie sociale, tendre vers l’équité, québec

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.