L’austérité en tant qu’horreur

Les libéraux majoritaires de Philippe Couillard ont récemment pris le pouvoir mais promettent aux Québécois d’instaurer des mesures d’austérité.

Ces mesures ont été évoquées sans en exposer clairement les effets et clairement, ça instaure un climat de méfiance où les contribuables savent qu’ils continueront de payer toujours plus cher pour moins de services qui, incidemment, pourraient être sévèrement réduits.

les-citoyens-se-levent

De nombreux Québécois comprennent l’importance de remettre les finances publiques sur les rails mais les moyens pour y parvenir ne font pas l’objet d’un débat public libre et ouvert. Ce qui va passer sous le couperet se décide presqu’exclusivement derrière des portes closes, sous la gouverne des élus libéraux qui peuvent voter à peu près n’importe quelle mesure sans risque de voir l’opposition à l’Assemblée nationale les bloquer.

Le 31 octobre, jour de l’Halloween, un manifestation aura lieu à Montréal et voici le texte d’appel…

Des factures d’électricité encore plus salées, des programmes pour les enfants de milieux défavorisés amputés, des budgets dans les écoles qui passent au tordeur, des difficultés financières et des suppression d’activités dans les organismes communautaires, des compressions en environnement, dans la protection de la faune, en culture, en santé, en éducation… L’histoire de l’austérité est une histoire d’horreur !

Couper dans les programmes sociaux, privatiser et tarifer les services publics, imposer «également» tout le monde, sans égard au revenu, ce qui augmente les inégalités sociales, notamment entre les femmes et les hommes, c’est cela « l’austérité » et la « rigueur ». Pour ajouter à l’horreur, on maintien les cadeaux fiscaux aux personnes les plus riches et aux grosses entreprises.

Même si la très grande majorité de la population subit de plein fouet cette austérité, le gouvernement va plus loin et annonce un grand « ménage ». Cet automne, deux «commissions» auront comme mandat de trouver des millions $ et de revoir l’ensemble des programmes et de la fiscalité du Québec. Considérant les « experts» choisis pour siéger à ces commissions, et leur mandat très orienté, la population doit s’attendre à un véritable massacre de ses services publics et de ses programmes sociaux !

Pourtant, l’austérité n’est pas une fatalité. D’autres choix sont possibles ! La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, propose un ensemble de solutions fiscales pour mieux redistribuer la richesse. Au moins 10 milliards $ de plus par année permettraient de financer les services publics et les programmes sociaux sans porter atteinte à la justice sociale. 

Manifestons notre refus à l’austérité le 31 octobre prochain! Non au massacre à la libérale !

La manifestation se tiendra le jour de l’halloween, vous êtes donc toutes et tous invités à vous déguiser.

QUAND? 
Le 31 octobre, à 11h00

OÙ: 
Montréal 
Rassemblement pour le départ de la manifestation au coin des rues McGill College et Sherbrooke (bureau du premier ministre).

Transport organisé à partir de différentes villes, informations à venir.
#31octobre #10milliards

massacre-a-la-liberale-31-octobre-2014 l-austerite-est-une-histoire-d-horreur-31-octobre-2014

Alors voilà, il y aura des Québécois déguisés qui manifesteront contre les mesures d’austérité qui annoncent déjà des lendemains pénibles pour notre belle province.

Pour tous ceux qui n’y seront pas, c’est quand même un rappel que l’austérité va toucher la grande majorité des Québécois et qu’en conséquence, il est important de s’y intéresser… avant que les conséquences ne deviennent, à toutes fins utiles, irréversibles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.