En 1960, Irène Grosjean est devenue naturopathe, après 3 ans d’études et depuis, elle a mené des recherches ayant trait aux méthodes naturelles de santé.

Selon elle, il suffit d’expérimenter la santé naturelle pour ne plus en douter.

Elle base ses enseignements sur ceux d’Hippocrate, le père de la médecine qui aurait dit au malade, il y a plus de 2000 ans, que l’aliment soit ton seul remède. Dans le même ordre d’idée, il aurait aussi demandé au médecin de guérir son malade sans nuire.

Voilà de sages paroles qui sont toujours aussi valables et fondamentales dans la relation entre les médecins et leurs patients, aujourd’hui qu’il y a 2000 ans.

Ceci dit, il arrive que des situations que nous vivons ou que des proches vivent nous heurtent tant elles semblent loin de cette approche hippocratique à laquelle réfère Irène Grosjean.

Les 4 lois de base

Pour mieux comprendre l’approche de Mme Grosjean, il faut d’abord penser aux 4 lois de base qui nous permettent d’aimer, de penser et d’agir, à savoir:

  • Respiration
  • Alimentation
  • Sommeil
  • Élimination

Mme Grosjean parle de chacune de ces lois dans ses exposés mais si on ne commence pas par cette base, tout va être décalé. D’où l’apparition, au fil du temps, de large spectre de conditions et même, de maladies.

Pour faire image, Mme Grosjean enseigne qu’il faut traiter notre corps au moins aussi bien que notre voiture, c’est à dire lui offrir le carburant que le constructeur recommande ainsi que faire l’entretien, avec les vidanges qui s’imposent.

L’idée étant d’agir afin de pouvoir faire le voyage de la vie en pleine santé, créatifs et heureux comme la nature a prévu qu’on le fasse.

Ce faisant, nous ferons chacun non-pas des affaires mais ce que nous avons à faire.

Voici d’ailleurs un clip où Mme Grosjean explique ceci:

Pour continuer sur l’analogie du carburant dans une voiture, ce qu’on mange est notre carburant, notre source d’énergie.

Selon elle, quand on mange cuit, on mange mort.

Mme Grosjean explique que les aliments nous livrent le mieux leurs nutrition lorsqu’ils sont vivants. Ça rappelle l’importance de manger cru, vivant et non-cuit.

Nous avons un système digestif de frugivores, qu’on le veuille ou non. Il faut donc s’alimenter en conséquence pour maximiser notre santé.

Prenez le temps de bien écouter les nombreuses captations vidéos d’Irène Grosjean pour vous inspirer de ses connaissances ainsi que de sa sagesse, en matière de santé, au naturel.

Laisser un commentaire