Ingénieurs et architectes dénoncent le complot derrière 9/11

Qui peut oublier l’attaque sur les tours jumelles de Manhattan, le 11 septembre 2001? Nous savons tous où nous étions quand ça s’est produit.

Ça fait aujourd’hui 14 ans que des dizaines de millions d’Américains questionnent la version officielle de ce qui s’est passé. Avec raison puisque de nombreux éléments observables via les nombreuses captures vidéo contredisent la version “rendue officielle” par le gouvernement américain.

the-911-event

Aujourd’hui, l’organisation “AE911Truth” publie un livre remettant en cause la version officielle des attentats sur New York. Encore une nouvelle théorie du complot? Certes, sauf qu’elle rassemble cette fois plus de 2,351 architectes et ingénieurs.

Dans leur livre, ils disent n’apporter que des preuves scientifiques vérifiées par plus de 2,000 experts (soit des architectes et des ingénieurs).

Richard Gage, le fondateur de l’association “AE911Truth”, y dénonce les failles de l’enquête menée par le National Institute of Standards and Technology (NIST). Il exige une nouvelle enquête indépendante sur les causes de l’effondrement des tours du World Trade Center le 11 septembre 2001.

Le mystère WTC 7

Les architectes et ingénieurs veulent surtout savoir pourquoi le WTC 7, le “petit frère” des Twin Towers situé à 100 mètres au nord du lieu du drame, s’est aussi effondré. Il s’est écroulé vers 17.20 (heures locales), soit sept heures après. L’US Secret Service, Department of Defense et la CIA louaient quelques bureaux dans ce bâtiment.

Jane Standley, la célèbre journaliste de la BBC, présente à New York le 11 septembre 2001, avait informé les téléspectateurs que le WTC 7 venait de s’effondrer, plus de 20 minutes avant les faits. Lors de son reportage, le bâtiment était encore visible en arrière-plan (voir la vidéo sous l’article).

Des explosifs contrôlés?

La manière dont le WTC 7 a chuté intrigue les experts. C’est un vrai mystère pour Richard Gage et les 2.351 architectes et ingénieurs. Il s’est effondré tout droit, comme si des explosifs avaient été contrôlés pendant la chute du bâtiment. Mais une telle explosion exige des mois de préparation et une extrême méticulosité.

D’après le rapport officiel, les incendies aux différents étages ont eu pour conséquence que les poutres en acier ont commencé à lâcher. Cela a provoqué une réaction en chaîne.

Des questions sans réponses

Mais selon Richard Gage, cette théorie est impossible. Un incendie de bureau ne peut pas faire autant de dégâts. Leslie Robertson, l’entrepreneur en chef du complexe du WTC, partage le même avis.

Qui a contrôlé ces explosifs à distance? Pourquoi? Richard Gage ne connaît pas les réponses à ces questions. Mais il est persuadé d’une chose: la version officielle sur les causes de l’effondrement des tours du World Trade Center n’est pas correcte.

Alors en ce jour du pénible souvenir de l’attaque sur les tous jumelles, nous avons à nous questionner sur ce qui s’est réellement passé, à New York, en ce mardi qui a secoué le monde… et qui le secoue encore.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.