Gérald Tremblay, version 2.0?

Le dimanche, 1er novembre 2009, le maire sortant, Gérald Tremblay, a été reconduit dans ses fonctions de maire pour un troisième (et probablement dernier) mandat.

Alors que c’était la fête chez Union Montréal, le concurrents Louise Harel et Richard Bergeron avaient beau parler avec philosophie, ont voyait bien qu’ils étaient très décus.

En ce qui concerne la course à la mairie de Montréal, on peut parler d’un gagnant et de cinq (5) perdants mais au fond, les chiffres nous apprennent aussi qu’une forte majorité de Montréalais voulaient du changement et si l’on se fie au proverbial “silence radio” du “nouveau” maire Tremblay, dans les derniers jours, ils ne l’auront pas.

Gérald Tremblay a le beau jeu.

Il a quatre (4) longues années avant d’avoir à faire face aux électeurs montréalais, à nouveau et ça, c’est dans l’éventualité où il se représente, tout court.

Autrement dit, s’il y a des changements à l’hôtel de ville de Montréal, ils seront tellement minimes qu’ils n’auront, au final, aucun effet sur le régie municipale. La mafia, les centrales syndicales corrompues et les grands patrons de consultation peuvent dormir tranquilles, Gérald Tremblay ne leur posera aucun problème.

Attendez-vous cependant à des discours bien sentis de la part d’un maire revigoré qui voudra prouver qu’il prend les choses en main et qu’il a “compris” l’exaspération de ses citoyens.

Les “grands médias” relayeront avec enthousiasmes ces appels au renouveau politique et administratif, à Montréal.

Cependant, ces mots aussi enflammés soient-ils ne conduiront pas au type de réforme musclée et définitive que les citoyens exigent (à juste titre, d’ailleurs).

Mais bon, c’est en regardant les résultats (partiels, apparemment) du vote qu’on comprend mieux ce qui a bien pu se passer pour que Gérald Tremblay soit réélu si facilement…

Taux de participation à la mairie :39,4%
Nombre d’électeurs inscrits :1 100 206
Nombre de votes valides :419 524
Nombre de votes rejetés :14 413
PosteParti politiqueÉluVotes valides
Mairie
M. Gérald Tremblay (Candidat sortant)Équipe Tremblay – Union Montréal159 02037,9%
Mme Louise HarelÉquipe Harel – Vision Montréal137 30132,7%
M. Richard BergeronProjet Montréal106 76825,4%
Mme Louise O’SullivanÉquipe Louise O’Sullivan – Parti Montréal – Ville-Marie8 4902%
M. Michel BédardÉquipe Bédard – Fierté Montréal/Team Bédard – Montreal Pride Party5 2971,3%
M. Michel Prairie2 6480,6%

Sortez votre calculatrice et vous verrez que 244,069 électeurs ont voté pour Mme Harel ou M. Bergeron, soit 58,1% des 39,4% de citoyens qui ont pris la peine d’aller voter. C’est 1,53 fois plus de monde que pour le maire Tremblay!

C’est clair que les gens voulaient du changement mais en divisant le “vote de contestation” entre deux candidats relativement populaires, la victoire devenait mathématiquement improbable pour l’un et l’autre.

Qui plus est, si l’on considère que seulement 159,020 électeurs ont accordé leur confiance à Gérald Tremblay “version 2.0” (si l’on se fie à ses déclarations et ses promesses) sur un potentiel 1,100,206 électeurs (à Montréal), ça signifie que seulement 14,5% des Montréalais ont choisi d’appuyer le maire sortant — c’est très faible, comme appui.

C’est particulièrement faible pour un maire qui prétend s’apprêter à mener la vie dure à la mafia qui, via divers stratagèmes, exploite éhontément le porte-feuille collectif des citoyens. Est-ce que Gérald Tremblay arrivera vraiment à “nettoyer” sa ville ou est-ce qu’on assistera à une longue et lassante série de coups d’épée dans l’eau?

Le débat est lancé et c’est Gérald Tremblay qui devra être à la hauteur de ses promesses électorales.

Pour l’instant, rien ne bouge et on sent que le changement, en fin de compte, n’arrivera qu’à la prochaine élection, en prenant pour acquis que davantage de Montréalais se déplacent pour aller voter et qu’ils veuillent réellement du changement.

Ce n’est pas encore clair si Louise Harel et Richard Bergeron se présenteront aux prochaines élections municipales de 2013 alors il faudra attendre pour voir si d’autres candidats de qualité “oseront” défier la puissante machine électorale d’Union Montréal.

Tags: union montréal, gérald tremblay, maire de montréal, victoire de tremblay, 3e mandat, mairie, montréal, métropole, ville de montréal, vision montréal, louise harel, projet montréal, richard bergeron, élections municipales, politique municipale, 2009

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Action contre la CBC pour incitation à la haine contre les blancs

Hier, le 19 février 2020, est apparue une vidéo, dans YouTube, pour expliquer, succinctement et de manière...

Visites incessantes du Google bot

Il y a 2 jours, ce billet a été publié à propos des "bots" qui attaquent des sites web, via leurs visites...

Le meilleur contenu de Radio-Canada est réservé aux riches

Les service par abonnement mensuel Tou.tv de Radio-Canada est offert à 6,99$, au moment de publier ce billet. Pour...

L’information qui convient à l’État ne devrait jamais vous convenir, à vous

Il est dit que qui contrôle l'information, contrôle le monde. En cette période de début de crise sanitaire principalement...

Attaqué par des bots

Vous remarquez que votre site web est lent, qu'il ne répond pas aussi bien que d'habitude et que des choses aussi banales...

D'autres billets à découvrir