Gel des décisions de l’ère Bush

Lors de l’investiture d’Obama en tant que 44e président américain, hier à Washington, on a pu voir à quel point George W. Bush, le président sortant, avait l’air drabe.

Vraiment très drabe, en fait!

gwb_le_coeur_a_la_fete_obama1

Et bien, nous avons peut-être compris pourquoi il avait son “look d’enterrement” (tout au long de la journée) car la nouvelle administration, dirigée par Barack Obama, a demandé (hier) à tous les ministères et agences fédérales de geler les règlementations prises par le précédent gouvernement afin de procéder à leur examen!

Woa… c’est majeur!

Pour faire un parallèle avec le Québec, c’est comme si le PQ avait gagné les élections et que le jour de la prise officielle du pouvoir, ils mettent sur la glace toutes les règlementations libérales, comme le recours accru aux PPP, les autoroutes à péages, les photo-radars et ainsi de suite.

Pour revenir à Washington DC, c’est le secrétaire général de la Maison Blanche, Rahm Emanuel, qui a signé une circulaire adressée à tous les ministères et agences pour BLOQUER toutes les règlementations en cours afin que la nouvelle administration puisse procéder à leur examen légal -et- politique.

Suite à l’investiture du nouveau président, il n’aura donc fallu que quelques heures au clan Obama pour remettre le clan Bush à sa place.

On comprendra alors mieux pourquoi Bush-fils n’a pas esquissé de grands sourires, hier, car il savait sûrement déjà qu’Obama était sur le point de le confirmer dans le rôle d’incompétent-en-chef dont les directives seraient toutes révisées ou à tout le moins, revues.

Le mandat promet d’Obama promet d’être intéressant si l’on se fie à sa toute première journée, en tant que président des États-Unis, notre plus important partenaire commercial et voisin du Sud.

Tags: bush, obama, gwb, bho, présidence, investiture présidentielle, américains, décisions gelées, directive de la maison blanche, maison blanche, rahm emanuel, circulaire, politique, ministères, agences fédérales, états-unis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.