Éric Lapointe va bien

Il n’a pas encore eu l’occasion de venir s’adresser lui-même aux journalistes mais un communiqué émis par l’hôpital Royal Victoria de Montréal nous confirme qu’Éric Lapointe demeure sous observation mais qu’il va s’en remettre.

Plusieurs de ses fans ont sursauté en apprenant la nouvelle de son transfert aux soins intensifs parce qu’avant son admission à l’hôpital, jeudi dernier, il semblait afficher une très bonne mine.

Âgé de moins de 40 ans et adepte du gym à raison d’au moins une heure par jour, il s’est rendu lui-même à l’hôpital à la suite d’une faiblesse (ou d’un malaise, ce n’est pas clair) et c’est à ce moment que les médecins ont préféré le transférer aux soins intensifs.

Selon Élisabeth Roy, son attachée de presse, il aurait subi de nombreux tests qui ont permis de lier ses problèmes de santé à sa consommation d’alcool. Le rockeur n’a jamais tenté de cacher sa relation intime avec l’alcool, la cigarette, la drogue et bien sûr, le rock’n roll mais voilà, il semble que ça l’ait rattrapé.

Aux toutes dernières nouvelles, les autorités confirment qu’il reçoit des calmants pour contrer les effets du sevrage d’alcool. Son état est jugé “stable et les pronostics sont bons”.

Ce serait triste que des problèmes de santé viennent couper court à la carrière d’Éric Lapointe mais il devrait profiter de cet épisode pour faire une croix sur ce qui nuit à sa vie (et à sa santé) pour mettre toute son énergie sur ce qui lui vaut sa célébrité: sa musique.

Ça semble évident, dit comme ça mais Lapointe, lui, a encore des démons à combattre — nous lui souhaitons, bien entendu, un prompt rétablissement!

Tags: éric lapointe, rockeur québécois, montréal, hospitalisation, hôpital royal victoria, faiblesse, malaise, soins intensifs, médecins, relations publiques, santé, alcoolisme, toxicomanie, fans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.