Des voisins qui font beaucoup trop de bruit

Il n’y a pas que les locataires qui soient en proie de souffrir des bruits excessifs de leurs voisins. Ce problème se vit aussi en condo, dans les complexes de maisons de ville et même, dans les quartiers de maisons unifamiliales.

Les systèmes de ciné-maison ne sont que la pointe —très bruyante— du proverbial iceberg à la source de tant de contentions entre voisins: d’une part les tapageurs qui “veulent vivre librement” et les victimes qui “exigent un minimum de respect”.

Avec des positions aussi campées, s’il n’y pas de bonne entente entre les voisins, ça pave la voie vers une infinité de conflits, plus ou moins graves mais toujours désagréables.

Précisons que le bruit, incluant celui venant de voisins clairement irrespectueux, cause des problèmes cardio-vasculaires, des acouphènes, une augmentation des niveaux de stress, l’augmentation de l’irritabilité, l’insomnie, la perte de concentration, la diminution marquée de la performance et j’en passe.

Le bruit excessif, c’est donc un problème social mais aussi, une problématique de santé publique.

bien-trop-de-bruit

Ça coûterait moins cher à notre société d’insonoriser tous les logements du Québec que de continuer à tolérer les abus qui ont présentement cours, à Montréal et ailleurs, en province.

Le ministre de la Santé devrait interdire les cinémas-maison dans les appartements, tellement les caissons de basses-fréquences traversent facilement les murs! C’est un scandale que la police ne puisse pas forcer, sous peine d’éviction, les abuseurs multi-récidivistes qui, par leur insouciance chronique, empoisonnent la vie de leur voisinage.

Que ce soit clair: on ne parle pas ici des bruits reliés aux enfants qui jouent ou à tout autre bruit “normal” de la vie (les robots culinaires ou autres), on parle plutôt des portes qui claquent (à tout rompre), des systèmes de son qui fonctionnent à plein régime (sans arrêt), des électroménagers qui mènent un train d’enfer (jour et nuit) et de tout autre bruit excessif clairement associé à un usage abusif des lieux.

Les voisins sont d’abord invités à se parler et il arrive que ce soit suffisant.

Si les abus auditifs perdurent, il ne faut pas “endurer” la situation. Il faut prendre les moyens pour faire comprendre au voisin abuseur qu’il nuit sérieusement à votre qualité de vie et que s’il ne cesse pas ses abus, qu’il y aura des conséquences. Habituellement, la simple menace qu’il y ait des recours (en justice) est suffisante pour faire cesser les abus —mais— il existe toujours des gens bornés, égoïstes et fanfarons qui se croient tout permis.

En connaissez-vous des voisins comme ça, à Montréal?

Il semble que la seule façon de leur faire entendre raison, c’est de les poursuivre… pour dommages à votre santé, à votre quiétude et plus généralement, à votre qualité de vie. Il s’agit de l’ultime recours mais hélas, il peut s’avérer nécessaire.

Si vous devez aller jusque là, poursuivez à la fois le voisin abuseur —et— le propriétaire, surtout s’il vous avait promis un logement “insonorisé et tranquille”. N’attendez pas que votre santé (et celle de vos proches) soit empoisonnée par le bruit. Appelez un avocat et frappez un grand coup, très fort. Il faut que le message soit clair: “le party est fini”!

Montréal regorge d’appartements miteux, mal entretenus et très mal insonorisés alors si vous venez des régions et souhaitez vous installer dans “la grande ville”, soyez très vigilants parce qu’un appartement pollué par le bruit des autres peut vous faire regretter (amèrement) votre choix de vous être installé dans la Métropole québécoise.

Et les locateurs, qui ne prennent pas la peine de bien insonoriser les logements (à Montréal, c’est horrible), devraient être lourdement mis à l’amende s’ils ne corrigent pas (très rapidement) la situation. En ce moment, les locateurs se lavent les mains des problèmes reliés aux bruits excessifs… comme si l’édifice ne leur appartenait pas!

Essayez d’avoir une bonne entente avec vos voisins mais si ça ne marche pas, ne vous laissez pas marcher sur la tête et défendez-vous devant cette intrusion malvenue. Si vous ne voyez pas à votre santé (auditive et générale), personne n’y verra à votre place.

Tags: santé, bruit, bruits excessifs, voisins, voisinage, voisin bruyant, bruit à montréal, appartements, condos, maisons de ville, avocats, recours contre les abuseurs, vivre en appartement, droits des locataires, effets du bruit sur la santé, montréal, métropole

60 commentaires

  • Si vous habitez Montréal, vous êtes probablement protégé en vertu du règlement sur le bruit, RRVM c. B-3. Référez-vous à l’article 9. Votre poste de quartier (police) et votre bureau d’arrondissement sont responsable de l’application de ce règlement. Remarquez que le plus difficile sera de le faire appliquer. Mais vous pourrez y arriver avec de la tenacité.

  • L’article mentionné ne semble concerner que le Plateau Mont-Royal.
    Je suis depuis trois ans dans un logement que j’aimais beaucoup jusqu’à l’emménagement il y a environ trois mois d’un adolescent avec son père – lequel semble indifférent – et je subis à toute heure les boum boum boum de la basse de sa musique. Je suis en train de craquer. Mes quelques six ou sept interventions n’ont mené qu’à un arrêt immédiat du bruit ; lequel reprend quelques heurse plus tard. Ces abus n’ont lieu que dans la journée depuis que j’ai fait un scandale en me faisant réveiller à 2 h du matin. La police donnera-t-elle suite à un appel ?

  • Je suis extremement sensible à ce qui est écrit sur ce site…intolérance au bruit des voisins…logement proche d’une chute a ordures…bruit infernal provenant des festivals de la place Emilie Gamelin, fierté gaie…
    Je me sens perdu…j’ai peur…j’aurais besoin de rencontrer un collectif qui pourrait m’aider…

    Merci de votre attention,

    Jean Marie

    514 529 4474

  • Moi perso je n’en peux plus,ça fais 3 logements que j’ai de gros problèmes avec du bruits,1 er avec un cinemas maison toujours dans le tapis, 2 eme la voisine du haut qui baise à fond la caisse à tout les soirs réveillant mon fils Grrrrrrr et celle présentement avec un autre système de son qui joue toujours fort à tout les jours,j’ai été l’avertir elle m,envoi pêtre ben raide,je ne sais pas quoi faite j,adore mon logement je n’ai pas envi de quitter….je rêve au jour ou je partirai pour aller dans MA maison sans voisin ……Mais pour l’instant c’est l’enfer et je ne sais plus quoi faire et je ne veux pas de trouble non plus ( genre que faire quelque chose pourrais mal tourner )…………

  • Bonjour à tous,

    Il est 5h32 du matin, samedi 6 février… je suis éveillée depuis 2h55 du matin et je ne peux plus me rendormir… la cause? Ma voisine, qui allume son robinet d’eau à fond la caisse qui coule comme les chutes de Niagara dans sa baignoire, parce qu’apparemment cette personne ne trouve satisfaisant de faire sa lessive qu’à des heures pas possibles!

    Laissez moi rajouter que depuis environs 3h45 il n’y a plus aucun bruit ce qui indique -en tout cas je pense- que cette personne est en train de dormir paisiblement… alors que moi je perds une nuit de sommeil en sachant que je travaille -comme tout le monde- toute la semaine et que j’ai grandement besoin de repos et de nuits complètes de sommeil.

    Il faut que j’ajoute à cela que depuis déjà deux ou trois ans je tombe quasiment malade quand je ne dors pas assez parce que durant mes études et pendant de longues années je faisais des nuits blanches pour réviser… inutile de vous dire que j’ai déjà de la fièvre et que je vais passer UN SALE SAMEDI parce que MA VOISINE A MAINTENANT SON LINGE PROPRE!

    Que faire?

  • Bonjour,

    Je compatis avec tous ceux qui vivent avec des voisins bruyants…

    Notez les heures et la journée.

    Avertissement verbal.

    Si négatif.

    Appel à la police et faites constater les faits.

    Envoi d’une lettre enregistrée à eux et aux propriétaires. Garder une copie de chaque feuille de dossier. Si négatif -> Mise en demeure.

    Je suis rendue à la mise en demeure. Écrivez-moi, si vous avez besoin, bye!

  • Moi, cela fait un an que je les poursuis et je suis en HLM et ils ont décidé de me faire un transfert et les voisins bruyants vont rester là…

  • Bonjour,

    J’ai un problème avec mes voisins: leurs enfants courent et sautent.

    Ça résonne chez-moi et en plus, c’est une maison. J’ai déjà été voir ma voisine pour lui dire mais elle n’en a rien à faire. Je tape même dans le mur pour leur faire comprendre mais c’est encore pire. Je ne sais plus quoi faire. Je suis sur les nerfs et j’ai encore envie de pleurer!

    Que puis-je faire? Aidez-moi, SVP!

  • Bonjour à Tous,

    Je vois que je ne suis pas la seule. Mon voisin du dessus fait beaucoup de bruit (marche avec chaussures, déplacements de meubles, chaises, table et l’eau qui coule)… surtout tôt le matin (vers 2h du matin).

    J’ai essayé discuter deux fois avec lui mais il est borné. Il m’avait dit qu’il a le droit de vivre puisqu’il a payé son loyer… Même le propriétaire ne veut rien faire et dit qu’on doit s’arranger entre nous. J’ai décidé déménager ou même d’acheter une maison pour ne plus avoir de voisin… En attendant, que dois-je faire pour qu’il arrête, un peu?

  • Les villes cherchent des façons de distribuer des contraventions, des personnes responsables devraient se promener aux endroits où il y a des plaintes et mesurer le niveau sonore que certain individus font subir sans gène à leurs voisins… derrière chez moi, un mur pour le son a été construit mais mon voisin fait autant de bruit qu’un F-18 avec sa scie spéciale pour varloper du vieux bois, le samedi et dimanche c’est plus insultant. La poussière de bois. Je lui ai dit que j’étais écœuré de voir mes fenêtres et portes souillés. Il fait plus attention depuis mais pas pour le bruit. Pourquoi des personnes ne pensent pas plus loin que leur nez?

  • Ça fait du bien de voir que je ne suis pas la seule à vivre avec un problème de bruit.

    Je suis vraiment à bout. Le bruit est constant chez moi.

    Quand c’est pas la musique à fond mis par les voisins d’à côté, c’est les concerts de guitare électrique et de trompette. J’ai téléphoné au proprio à maintes reprises (environ 6 ou 7 fois) et il me répond qu’il ne peut rien faire car la voisine dit que c’est du bruit ”normal”. Je suis aussi victime de harcèlement de la part de cette dernière.

    Je n’ai pas les moyens de déménager, pour l’instant. Je ne sais vraiment plus quoi faire à part que d’envoyer une mise en demeure. Mais cela fait-il vraiment une différence?

  • BONJOUR,

    Quand il y a des bruits excessifs il faut avertir la police et les fauteurs reçoivent une infraction. Je suis rendue à cette étape. Il a reçu une visite et je me prépare pour les autres fois car après, il va être mis dehors. En plus, de payer des amendes.

    BYE BYE

  • Bonjour,

    Je viens de lire quelques comm.

    J’ai des enfants en bas âge qui joue courent et sautent je n’ai jamais eu de plainte, je précise qu’à 21h ils dorment on ne peut pas ligoter les gosses car ils sont bruyants!

    Par contre j’ai des voisins qui ont un bébé de 12 mois qui pleure en continu parfois jusqu’à 23h, comment lui dire que leur enfant me tape sur le système? Quand à eux, aucun savoir vivre en communauté: ils laissent leur poubelles ds le couloir pendant 2 jours, font du bruit tard et tôt, ce qui réveille mes enfants donc qui me réveille, par la suite, laissent la porte ouverte et en grand du couloir je suis en rdc, il suffit que quelqu’un rentre dans ma cour puis, par ma fenêtre, si je me fait voler, violer etc…

    Enfin, je leur ai déjà dis à plusieurs reprises sauf pour le bébou, là, j’en peux plus. À qui dois-je m’adresser?

  • Bonjour,

    Histoire courte:
    Subi les bruits répétitifs(tous les jours) d’objets lourds laissés tombé sur le plancher, je suspectais boite à outil, sac de hockey, futon en bois, etc. pendant une année.
    j’habitais depuis 3 ans dans ce superbe appart sans nuisances.
    J’ai craqué, crié, et coupé un service pendant 5 minutes pour ensuite le rétablir (j’y avait accès), croyant que c’était une façon pacifique de faire valoir mon point une fois pour toute.
    1000$ d’avocat plus loin, je viens de régler en cours pour une “muselière légale”(je vous épargne les détails.)

    En aucun cas dans tout ce processus, on a signifié aux voisins que ses abuts n’étaient pas civilisés. Pour ces gens, ils n’ont rien fait de mal durant toute cette année et continuent probablement à le faire présentement à l’endroit où ils ont déménagé…

    Un conseil, sachez que couper l’électricité, même pour 5 minutes est un délit criminel.

    Autre chose, au niveau des villes moi je proposerais deux choses. Un registre officiel des déliquants en nuisance sonore (chaque fois qu’une plainte est logée, elle est officiellement additionée) après un nombre déterminé de plaintes, le délinquant doit quitter les lieux dans un délai d’une semaine. De plus, ce registre pourrait être consulté par les propriétaires locateurs.

    l’autre chose serait d’avoir accès à un genre d’enregistreur sismique et directionel officiel et admissible en cour, installé sur demande par un installateur agréé. Ce genre de bidule permettrait de poursuivre avec preuve et aurait beaucoup plus d’efficacité. Sinon ça reste une parole contre l’autre.

    Sachez que je connais trop bien toutes vos soufrances et le désaroi que ça provoque de ne pas avoir de moyens concrets et efficaces pour enrayer ce type de coquerelle de 100 livres et plus à deux pattes.

    Mais de grâce, choisissez l’option légale pour tenter de régler le problême.

    Bon courage à tous

  • Hey bien! Nous sommes plusieurs à voir notre quiétude troublée!

    Moi j’habite l’Est de l’île, complètement au bout du grand parc Bellerive. La nature est présente partout c’est un endroit merveilleux. La première année à été super… et voilà que le 1er juillet 2009 débarque un type que je qualifierais de VRAI BS! Sans blague j’en reviens pas! Saoulerie à chaque jour (pas de jokes!), gueulage, chicane, musique! Et la musique! Vous me croirez pas mais je n’ai jamais autant détesté Elvis!!! Il écoute du Elvis à tue-tête et chante par-dessus la musique en gueulant! Un vrai de vrai! J’ai jamais vu et vécu ça. Il ne travaille pas et ne s’occupe pas de son jeune fils d’environ 8 ans… le jeune présente également un comportement assez agressif et solitaire.

    Bref, après plusieurs appels à la police, il n’y a rien à faire. La police ça vaut simplement rien à part donner des tickets. J’ai déjà appellé 4 fois en 3 heures… ils ne sont jamais venus! Incroyable quand même!

    Je pense me rendre voir le maire(resse) de mon arrondissement!

    J’en ai ras-le-cul!

    Merci de me publier ça fait du bien!

  • Hélas, les logements au Québec ne sont absolument pas insonorisés et la problématique du bruit n’est en rien prise au sérieux, ni par les pouvoirs publics ni par les propriétaires. Ajoutez à cela des voisins sans éducation et la recette de la déprime (ou de la folie) est écrite dans le ciel!

    Seul moyen: payer cher un logement dans un immeuble en béton. Rare.

  • Mon nouveau voisin du dessous est un DJ techno… et j’ai un petit garçon de 3 ans. Il a décidé de “mixer” chez lui autrement dis c’est l’enfer…la police est venue ce matin et j’espère que ça va se calmer car je suis à bout de nerf…je cherche un nouveau logement car je déteste cette ambiance..

  • Arrondissement Outremont
    Je suis en sandwich entre deux couples “amis” qui
    se font plaisir en faisant des episodes
    commando terroristes, deux couples alors
    a 6:30 am ou autre, ils arrivent a 4 personnes dans le salon, la cuisine ou vis a vis mon lit et lancent des objets lourds, en haut et en bas en meme temps, au bout de 2 ans j ai decide de telephoner a 911,pour la premiere fois en 20 ans, j habite l arrondissement depuis 20 ans, les policiers
    m ont dit que comme ils n avaient rien entendu en arrivant il ne prenait pas la plainte, evidemment qui va faire du bruit lorsque la police arrive, j ai re telephone
    lors de la suivante episode commando terroriste
    puis un policier ami des deux voisins est
    arrive, m ont suggere d a ller vivre a la campagne, et sont repartis sans meme aller
    avertir les voisins du haut et du bas.
    Merci les policiers qui sont supposes assurer la securite des citoyens, d autant
    plus que je ne leur ai jamais rien demande
    simplement paye les taxes… voila pour
    le 911 les policiers et le bruit dans Outremont

  • J’ai loué ce logement que le proprio voulait tranquille avec de jeunes professionnels et un couple merveilleux et tranquille habitait à côté. Je suis au troisième et pas de voisin en haut (mais juste un sur le palier) pour avoir de la tranquillité, mais horreur! mes voisins déménagent le 1er juillet et un autre couple débarquent avec leurs amis. Partys, va-et-vient toute la nuit, bagarres, cris, j’entends même le gars à côté se faire faire des pipes par ses clients. J’ai appelé la police plusieurs fois et sans résultats, ils montaient même pas en haut pour voir et notait que le bruit avait cessé, quand le bruit continuait toute la nuit. J’ai porté plainte sans cesse au proprio après avoir porté plainte aux voisins fautifs. J’ai envoyé une lettre recommandée, le proprio a ensuite envoyé une lettre aux locataires fautifs, rien n’y faisait et le propriétaire n’avait pas l’air de vouloir aller plus loin et leur a donné je ne sais combien de dernière chance. Un ami qui est avocat a envoyé une lettre de mise en demeure pour moi avec de gros montants de dommages et demandant la résiliation de mon bail. Ben, ça marché, il les mets dehors, mais j’ai quand même perdu 2 mois de sommeil et je suis malade tout le temps. Je compte les jours.

  • Bonjour,

    Mon conjoint et moi avons emménager dans un loyer de Montréal en juillet 2009. Nous avons dû supporter les rénovations du loyer au-dessus de nous pendant 3 mois, dont un plancher de bois franc à poser qui a pris plus de 400 heures (dieu seul sait pourquoi ça a été aussi long!).

    Nos voisins étaient très silencieux sauf tous les soirs entre 22h et 24h durant lesquelles ils s’entraînaient avec un exerciseur dont ils faisaient tomber lourdement les poids après chaque levée. Nous avons cogné plusieurs fois chez eux, mais ça n’a jamais cessé. Imaginez notre joie quand nous avons appris qu’ils partaient en juillet… Le pire s’en venait!

    Depuis juillet 2010, nous avons un nouveau couple comme voisins.

    Malheureusement, le garçon (pratiquement prépubère) est DJ à temps perdu et doit écouter sa musique TRÈS FORT pour son travail. La basse est, bien sûr, nécessaire afin qu’il puisse entendre ce que les gens dans les bars entendront réellement… Au départ, nous nous disions qu’ils faisaient des pendaisons de crémaillère et que le bruit allait certainement cesser. Mais non!

    Après quelques mois, nous nous sommes donc mis à aller cogner chez eux pour leur demander gentiment de baisser la basse de leur musique. Au début, ça marchait. Nous devions y aller pratiquement tous les soirs, mais ils étaient coopératifs. Ils nous ont même demandé quand ils pourraient écouter leur musique sans trop nous déranger. Nous leur avons donné plus de 40 heures par semaine durant lesquelles nous acceptions leur musique, même si elle était TROP forte, mais il n’a jamais respecté les heures de notre entente.

    Nous devons aller cogner chez eux pratiquement tous les soirs pour qu’ils baissent leur musique. Nous avons donc mis notre propriétaire au courant. Elle leur a fait baisser leur basse et mettre leurs haut-parleurs sur des coussins. Magnifique! Silence complet. Cela n’a pas duré une journée complète. Les haut-parleurs sont retournés sur notre mur conjoint avec la basse dans le tapis. La propriétaire nous a dit qu’elle ne pouvait plus rien faire pour nous, qu’il fallait trouver un terrain d’entente.

    Depuis quelques semaines, ils ne viennent même plus ouvrir leur porte quand nous cognons.

    La semaine dernière, notre propriétaire nous a annoncé que le garçon travaillerait de soir pour les prochains mois. Pour nous, ça signifiait plus de bruit le soir… Toute la semaine, je me suis fait réveillée à 3h30 parce que mon cher voisin revenait du travail et n’allait pas se coucher directement, préférant plutôt nous emmerder.

    Cette nuit, nos charmants voisins ont décidé de faire le party toute la nuit avec leurs amis tout aussi prépubères qu’eux. Mon conjoint a dû aller cogner à 4h et à 6h (am) pour leur demander de baisser leur musique et de faire moins de bruit afin que l’on puisse dormir, car le “tappage” dans le mur ne changeait rien. Malgré cela, pouvez-vous croire que rien n’a changé…

    N’ayant que 7-8 ans de plus que mes terribles voisins, je me demande sérieusement où se trouve le respect des autres. Nous ne voulons pas commencer à les faire suer en jouant le même jeu qu’eux, mais
    étant donné que plus rien ne semble fonctionner et que notre qualité de vie en souffre terriblement, j’aimerais savoir quel recours nous pouvons faire.

    Une voisine EXTRÊMEMENT PATIENTE…

    P.S. Pour notre travail, nous devrons déménager en juillet dans une autre ville que notre belle métropole et désirons donc terminer notre bail afin de ne pas nous taper 2 déménagements à l’intérieur de 6 mois…

  • Heureuse de voir que je ne suis pas la seule!

    Moi, je reste dans un triplex depuis trois ans. Depuis qu’un voisin du troisième à emménagé, la tranquillité a disparu.

    Premièrement, son système de cinéma maison, son karaoké, les va-et-viens de ses clients ainsi que les count pont qu’il fait dans la cours… J’ai appelé la police trois fois, la dernière fois, il est venu me voir. Il m’a demandé de l’aviser quand il me dérangeais. Je lui ai répondu que lorsqu’il est trois heures du matin et que j’entends le phoque en Alaska chanté par toi, à l’âge que tu as (40 ans environ), je crois que je ne suis pas supposée de t’aviser.

    Par la suite, il y a un locataire qui déménage et oui, l’horreur, la sœur du dérangeur loue le logement.

    Ensemble, ils prennent le stationnement au complet. La coupe déborde le vase quand ma sœur et ses trois enfants viennent me rendre visite et que celle-ci ne peut même pas rentrer car la nouvelle locataire bloque le chemin. J’avise le proprio de toute la situation. Trois jours plus tard, ils les avisent. L’enfer, ils se rendent tous chez la nouvelle locataire (qui est la sœur de l’autre) et piochent sur ma tête et rient au éclats.

    On est dimanche le 6 mars [2011], j’appelle le proprio et je lui demande ce qu’il leurs a dit. Il me mentionne qu’il les a avisé. Je lui explique que c’est pire… Je ne sais plus quoi faire, c’est du monde un peu fou et dérangé…

    Au secours!!!

  • Ma conjointe et moi subissons depuis 2 ans les party d’un jeune voisin et cela plusieurs fois par semaine.
    Nous avons réussi dernièrement à le faire condamner en Cours des Petites Créances.
    Cela prend du temps et demande de la patience.
    Il faut y aller par étapes : tout d’abord essayé de discuter du problème avec ce genre de voisin. Puis envoyé une mise en demeure. Si cela ne suffit pas faites venir les policiers pour leur faire émettre un constat d’infraction.
    Il faut aussi monter un bon dossier en notant les jours, l’heure et les événements qui se produise durant ces party.
    Soyez bien préparer, vous devrez convaincre un juge du bien fondé de votre demande.
    Il ne faut pas avoir peur d’aller en Justice pour régler ce problème car s’est sur la peur que ce genre de personnage compte pour s’en tirer.
    Bon courage

  • Moi j’ai 20 ans et j’ai vécu toute ma vie en appart.

    Il y’a trois ans j’ai déménagé dans une maison en banlieue. M’ayant difficilement adapté à la vie balieusarde, j’ai quitté le domicile familial pour m’installer, seul, dans un logement au demi sous-sol. Proprios sympathiques, loyer abordable, et aux dires des locateurs, voisin au-dessus étudiant en médecine (donc souvent aux études).

    Dès la première journée, je remarque qu’il y’a une fête chez lui. Je n’en fais pas de cas même si elle n’est pas encore terminée quand je suis parti (vers 23h30). Un mois plus tard, je me rend compte qu’il marche très fort (parfois avec ses souliers) qu’il fait couler l’eau tard et durant longtemps, qu’il écoute la télévision à un débit que je qualifierai de plus haut que la normale. De plus, il laisse la porte extérieur qui mène au balcon ouverte ce qui fait que non seulement j’entends le son chez nous, mais aussi à l’extérieur.

    Puisque ça fait seulement 1 mois que je suis là, je ne suis pas certain de qui habite là, mais aussi je ne suis pas tout à fait à l’aise d’aller dire à un jeune d’environ mon age de faire moins de bruit alors que je lui ai même pas encore dit bonjour.

    Je crois que le problème se situe principalement au niveau de la proprio: elle est gentille, mais un peu naïve. Elle a environ 50 ans et ne parle pas très bien français. Quand j’ai signé mon bail, j’ai été impressionné de voir la quantité de règlements que je considère absurdes (ça a l’air qu’il faut spécifier de ne pas jouer de la guitare électrique dans un appart sinon, y’en a qui le font). À peu près tout ce que j’ai lu de ne pas faire a été fait par un ou l’autre des locataires depuis mon arrivée.

    En lisant les précédents commentaires, je considère que ce n’est pas si pire, mais ça fait toujours du bien d’écrire ce qui nous dérange. Bref si vous vivez quelque chose de semblable ou simplement pour discuter, c’est une bonne façon plutôt que de donner des coups de balais au plafond.

  • Vous savez, ce n’est pas toujours rose de l’autre côté aussi. J’habite un 4 et demi qui se situe au dessus de la maison de mon propriétaire.

    Mon copain habitait déjà à cet endroit depuis plus d’un an avec un colocataire. Depuis que j’y habite officiellement soit le 1er juillet (même si je suis toujours là depuis le mois de mars), mon propriétaire me harcèle et me dit que je fais trop de bruit.

    Je ne fais jamais de party, je ne reçois pratiquement personne, je n’ai pas de télévision et je n’écoute pas ma musique forte (je mets mon Ipod sur mes oreilles). Mais il semble que mon horaire ne leur convient pas. Mon propriétaire travaille 2 semaines sur 4 à l’extérieur et sa conjointe ne travaille pas. Elle se couche à 9 heures tous les soirs. Je travaille de 8 à 18 heures.

    Il semble que de faire mon souper, de faire mon lavage ( jusqu’à 9 heures) et de parler avec mon chum est trop pour eux. On fait trop de bruit. Ils menacent de nous mettre dehors. Ils ont fait des travaux pendant 3 semaines en nous avertissant à peine, nous enlevant en même temps notre stationnement et notre balcon. Le bruit des travaux durait de 7h à 17 heures le soir, et ils étaient constamment dans nos fenêtre comme ils réparaient le toit. Mais ils disent que nous faisons trop de bruit. Je ne sais pas quoi faire.

    Mon chum dit que l’année passé, quand il habitait au même endroit avec un colocataire, ils faisaient beaucoup plus de bruit et n’ont jamais eu de plaintes.

  • Bien, de mon côté j’habite Saint-Lazare de Vaudreuil, petite municipalité a l’ouest de Montréal, quartier généralement tranquille et nous y sommes emménager il y a trois ans, alors… fini la paix!

    Nos voisins arrière on fait creusé une foutue piscine et voila que les amis et les enfants font du bruit la journée durant et a l’occasion des party qui n’en fini plus!!! J’apprécie le fait qu’il m’avise s’ils font un party mais je pense à fabriquer un mur coupe-son ou un arbuste assez grand et feuillu pour couper le son, y a t-il quelqu’un qui pourrait me suggérer un type d’arbustre qui remplirait cette tâche?

    Merci et en effet ça fait du bien d’en parler…

  • J’ai des plaintes pour mon climatiseur, pour ma pompe de piscine, etc.

    Le fait est que pour plaire a tout le monde (surtout les jaloux qui n’ont pas de vie ni d’amis), il faudrait que n’ai pas de piscine, ni de climatiseur, que je marche dans ma cour sur la pointe des pieds, de ne jamais avoir des enfants jouer dehors, sans parler des invités.

    Pour ces voisins qui n’ont pas de vie, il ne reste qu’une solution: faire du bruit légal. C’est à dire, aussitôt qu’ils veulent manger dehors (ou dormir dehors éventuellement), utiliser une scie ou des appareils d’entretien qui sont permis sans limite de bruit. Aussi, les machines qui vont le déneigement ne sont pas limités en bruit ni en heures. Il faut donc passer la souffleuse à minuit. C’est des voisins imbéciles qui nous font passer à ces gestes.

    Ils veulent avoir une vie de chalet dans la ville et dans des quartiers jeunes, avec enfants et avec des gens qui aiment s’amuser. Si vous vous voulez ne pas entendre personne et rien, allez habiter à la campagne ou dans la jungle.

    Même dans la jungle, il y a des gens qui ont des raisons de chialer contre le bruit.

  • Pas le temps de corriger mon écriture dans le message précédent. Je étais trop en crisse.

  • Merci Claude, moi je suis victime d’un voisin qui prétendait vivre une vie de chalet dans la ville de Longueuil.

    Je marche sur la pointe des pieds, marche sans souliers, je n’ai pas de télé, j’ai rarement des invités, me couche tôt, ne fait jamais de party… j’ai même laissé mon chien à mes parents… et il s’amuse à me harceler en plein dimanche après-midi en me disant que je fais supposément du bruit en faisait mon ménage!

    Pardon, mais je dois vivre.

    Et il est très arrogant avec moi. Je suis jamais là… et quand je ne fais que vivre, il se plaint.

    J’habite dans un condo et malheureusement, le béton fait raisonner les bruits. Pourtant, certaines personnes tueraient pour m’avoir comme voisine… Est-ce que —moi— je peux porter plainte pour harcèlement?!

  • J’habite depuis douze ans dans le même logement sans jamais avoir eu de plaintes, ni pour le bruit, ni autre chose. J’ai lu vos commentaires et je m’aperçoit que je vis de façon civilisée.

    Depuis deux mois, mon nouveau voisin, n’a cessé de se plaindre à propos du bruit provenant de ma télévision. Mon propriétaire a fait isoler notre mur conjoint de façon professionnelle: laine isolante, Sonopan, barres résilientes, panneau de gypse plus épais et finition avec un autre panneau 3/8 de similibrique. Malgré tout ça, le monsieur se plaint encore du bruit de ma télé. Nous écoutons un film ou deux par semaine et ce entre 9h et 11, quelquefois plus tôt.

    Le monsieur a appelé la police pour se plaindre plusieurs fois, il n’ont cogné à ma porte qu’une seule fois, disant cette fois-là, qu’ils entendaient certaines vibrations et me suggérant de baisser le volume de ma télévision.

    Le règlement municipal à ce propos est très précis quand aux bruits à l’extérieur mais pour ce qui est des bruits à l’intérieur, la mesure est plutôt subjective: si on entend quelque chose dans le corridor, c’est excessif.

    On peut mesurer facilement avec un décibelmetre, le niveau de bruit à l’extérieur. Pourquoi pas se servir du même appareil à l’intérieur? À ce moment là, ce serait facile de trancher ce qui est excessif et ce qui ne l’est pas.

    Le problème, présentement, est que l’abus peut se faire dans les deux sens. Quelqu’un trop sensible peut faire des plaintes répétées sans fondement et réussir à harceler son voisin.
    La personne dérangée continuellement ne peut avoir de preuve réelle à soumettre en cour autres que son propre témoignage et celui, aussi subjectif, des policiers.

    Nous vivons en 2011 et la technologie devrait nous aider à résoudre nos problèmes de communication et de compréhension.

    Nous devrions avoir des règlements plus précis avec des mesures réelles et objectives.

    Par exemple, dans une zone de 50 km/h, un radar apporte une preuve objective qui rend difficile à contester une infraction.
    Et vous avez, dans votre voiture un indicateur de vitesse permettant de se conformer à la loi.

    Je veux me conformer à la loi, mais j’aimerais aussi regarder un film sans avoir l’appréhension d’une visite des policiers qui me menacent de me donner un constat d’infraction.

  • Je demeure à Granby et j’ai connu plusieurs appartements depuis 1999, dont certains haut de gamme. Dans un endroit, probablement le plus cher à Granby, au dernier étage d’un édifice de prestige, on entendait marche la voisine l’autre côté du mur ! On entendait les chaises sur le plancher et la musique à gros volume. Mon voisin était cardiologue. Heureusement, il décollait pour la journée 5 ou 6 jours par semaine. Je payais quand même 875$ plus le stationnement 75$, donc 950$ par mois. À Granby c’est un bon prix, équivalent à plus de 1000$/mois à Montréal.
    J’ai donc déménagé dans un bloc neuf, où ils ont fait des efforts importants lors de la construction pour isoler. On l’a vu monter de A à Z; donc c’était facile de voir ce qui se faisait. Un 12 logements à 4 par étage seulement.
    Bizarrement, j’entendais l’*&?)))?? d’ado d’en bas marcher pieds nus très fort. Je pouvais le suivre à la trace dans le corridor qui va des chambres au salon. Au départ, il ne devait pas y avoir d’*?)))??)) d’ados ou d’enfants. C’était l’entente. J’en ai parlé à la propriétaire; mais celle-ci m’a relancé la balle. Une journée, j’ai accroché la mère avec son ado, sur un ton calme et factuel. Elle a été un peu surprise; mais depuis ce temps, c’est la paix. Elle me salue à peine maintenant; mais cela ne me dérange pas vraiment. L’ado a cessé aussi de recevoir sa gang comme à son arrivée. Il a compris qu’il vit avec des adultes et que c’est lui qui doit s’ajuster et pas nous. Il y a de nombreux blocs haut de gamme faits pour les grosses familles, donc ils peuvent y vivre si cela ne leur convient pas.

  • On a brise un bail a cause du bruit des talons la nuit! On a trouve un proprietaire qui nous a assure qu”on va avoir la paix et on a demenage. La paix…pour 2 mois. Les 2 filles qui habittaient en haut ont demenage et “une madame toute seule” est venue. Cauchemar!!!!toujours plusieurs personnes avec des bottes sur le plancher jusq a 2 heures le matin. Elle dort entre 2 et midi!
    Chien qui court partout, aboit la nuit, hurle quand il est seul, joue sur le plancher(le bail dit: pas des chiens). Des choses qui tombent sur le plancher et qui sont trainees le jour et sutout la nuit.Des visiteurs qui arrivent apres 10h30 le soir, elle sort le chien dehor entre 11h00 et minuit.Le bruit s arrete quand elle dort. Pour le rest…pas des mots!!! Quoi faire? Je suis deja malade!

  • bonjour
    bon moi j ai un problème avec ma voisine du dessous elle met de la musique tres forte la journée la nuit j ai envoyer une lettre au propriétaire après elle pour répliquer elle a envoyer une lettre comme ci je fesait du bruit le propriétaire a dit ce n est pas mon problème si quel-qu un dépose une autre plainte vous aller a la régis donc il se lave les main .
    svp je voudrai quelque un me conseille quoi faire

  • Je sympathise avec beaucoup d’entre vous et je comprend ce que vous vivez .

    J’habitais un condo rue Wolfe à Montréal.

    La voisine d’en bas possédait un énorme chien du genre poodle.

    Elle travaillait la nuit a livrer des fleurs dans le vieux Montréal.

    Son chien jappait toute la nuit aussitôt qu’elle partait.

    Quand elle revenait vers 3 heure du matin elle montait les marche de métal de l’escalier arrière deux ou trois fois avec son matériel et vargait a répétition sa porte patio qui faisait trembler le mur de ma chambre a coucher.

    Mes nuits de sommeil étaient quasi inexistante.

    je lui avait demander de faire un effort pour faire moins de bruit la nuit et de faire taire son chien.

    Une nuit j’ai appeler la police pour faire constater le bruit de son chien qui aboyait sans cesse.

    Quand elle est arriver elle as vu l’auto patrouille devant la porte et elle est entré par l’avant.

    Les policiers étaient sur son pallier du deuxième avec moi et il lui ont dit qu’ils étaient la pour le bruit du chien.

    Elle leur as répondu avec sa voix criarde que son chien ne jappait pas.

    Les policiers lui ont répondu: madame nous sommes ici depuis plus de 10 minutes et votre animal n’as jamais cesser d’aboyer et il est 3 heure du matin.

    Les policiers lui ont remis une contravention assez salée.

    Elle étaient en colère contre moi le lendemain et elle as commencer une guerre et s’est mise a salir ma réputation.J’ai du prendre un avocat pour me défendre et la poursuivre en cour.

    Mes nerfs et mon moral était par terre et j’avais de la difficulté a compléter mes journées de travail a cause du manque de sommeil.

    Ceux qui me connaissait, ne me reconnaissait plus a cause de cette fatigue accumulé a cause du manque de sommeil .

    J’ai penser a toute sorte de chose terrible que je pourrais lui faire et je suis venu très près de passer aux actes ce qui m’aurait mener en prison très certainement.Mais j’étais rendu à m’en foutre.

    Elle criait toujours quand elle parlait car elle n’avait pas appris a parler dans la vie.

    Elle as fait fuir la plupart des copropriétaires avec le temps qui ont soit vendu ou louer leur condo.

    En désespoir de cause j’ai vendu a très grosse perte mon condo pour fuir cet enfer et avec le peu d’argent qui me restait je me suis acheter une maison attaché plus loin.

    Je suis tombé sur des voisins respectueux et formidables.

    Ma voisine possédait un chien adorable qui jappait a l’occasion mais rien d’insupportable et jamais la nuit .

    Une voisine me disait: écoute c’est la fête d’un tel ,on vas faire un party dans 3 jours inquiète toi pas la musique vas peut être forte.

    C’est correct et j’appréciais qu’elle me le dise et j’étais prêt mentalement et je savais que ce ne serais que ce soir la et que demain la tranquillité seras revenu d’autant plus que le niveau sonore était acceptable durant ses party.

    Je n’ai jamais regretter d’avoir vendu même a perte ce condo infernal pour me retrouver dans cette nouvelle maison ….avec comme des gens civilisés comme voisin.

    En ce moment, je n’ai pas de problèmes.

  • Pour des reason de santé j’ai vendû ma maison et j’habite aujourd’huis dans une Residence du Groupe Maurice: Le Felix à Vaudreuil……

    J’ai acheté un Condo dans cette Residence suite au recommendation de ma belle fille qui m’avait dit que pour Mr. Luc Maurice la personne est tres importante ?????…….Au Felix ce ne semble pas etre le cas!!!…..

    Donc, voilà que au lieu du calme et de la tranquillité que j’ai èxpérer trouver, dans cette Residence je doit subir 12 heures par jours de 9 heures le matin à 21 heures le soir ,7 jours sur 7 des bruits sonores dans toute la batisse et mème dans le garage…… c’est vraiement excessif……. de plus, j’ai l’impression que içi il y a deux poids et deux mesures……..ceux qui aiment la musique ont tout les droits et ceux qui aiment le silence en ont aucuns……..

    Je vous remercie de l’attention que vous porterez a ce courriel,

    Bien à vous,

    silvana tritten

  • Ok, Le gros bon sens est de respecter les gens autours de soit. J’ai toujours applique cette regle. Toutefois, si on oublie qu’une chaise de bureau peut faire du bruit, ca peut irriter le voisin d’en bas. Si tel et le cas, la personne sensée viendrait cogner a la porte pour aviser que la chaise de bureau qui roule la dérange énormément. Je comprends très bien cette position. Non seulement ca, je trouverai un moyen d’éliminer le bruit de cette chaine de bureau. Surtout lorsqu’on travaille tard et que l’on ce leve tot pour continuer.

    Mais non, la personne est venu frapper a la porte, non pas cogner, mais frapper pour que tous le passage résonne a en faire tomber les cadres. D’un bon, je vais a la porte, et hop pas personne et une porte claque. J’en profit pour aller voir et demander des explications en disant que nous sommes civilise que s’il y a qq chose qui ne lui convient pas, nous sommes en mesure de comprendre et corriger la situation.

    J’en conclus que des locataires tardes trop avant d’agir et que lorsqu’ils agissent, ce n’est pas pour le mieux.

    En bout ligne, que ce soit les enfants qui joue ou apprennent a marcher ou qu’ils pleurent, la police ce pointe régulièrement.

    A votre avis qui est le plus civil. Je tiens a noter que nous (ma famille) sommes très pacifique. Toutefois cette personne nous traite d’immigrants. Je suis bien québecois.

    Que feriez vous dans une situation comme celle ci?

    Je pense porter plainte parce qu’elle me dérange sans motif valable. Des enfants, ca pleurent et nous crie dans la rue et ou au magasin que nous ne savons pas éduquer nos enfants.

  • Ok, Le gros bon sens est de respecter les gens autours de soit. J’ai toujours applique cette regle. Toutefois, si on oublie qu’une chaise de bureau peut faire du bruit, ca peut irriter le voisin d’en bas. Si tel et le cas, la personne sensée viendrait cogner a la porte pour aviser que la chaise de bureau qui roule la dérange énormément. Je comprends très bien cette position. Non seulement ca, je trouverai un moyen d’éliminer le bruit de cette chaine de bureau. Surtout lorsqu’on travaille tard et que l’on ce leve tot pour continuer.

    Mais non, la personne est venu frapper a la porte, non pas cogner, mais frapper pour que tous le passage résonne a en faire tomber les cadres. D’un bon, je vais a la porte, et hop pas personne et une porte claque. J’en profit pour aller voir et demander des explications en disant que nous sommes civilise que s’il y a qq chose qui ne lui convient pas, nous sommes en mesure de comprendre et corriger la situation.

    J’en conclus que des locataires tardes trop avant d’agir et que lorsqu’ils agissent, ce n’est pas pour le mieux.

    En bout ligne, que ce soit les enfants qui joue ou apprennent a marcher ou qu’ils pleurent, la police ce pointe régulièrement.

    A votre avis qui est le plus civil. Je tiens a noter que nous (ma famille) sommes très pacifique. Toutefois cette personne nous traite d’immigrants. Je suis bien québecois.

    Que feriez vous dans une situation comme celle ci?

    Je pense porter plainte parce qu’elle me dérange sans motif valable. Des enfants, ca pleurent. Elle nous crie dans la rue et ou au magasin que nous ne savons pas éduquer nos enfants.

  • Bonjour,je peux dire que depuis que j’aifait des plaintes hlm et pris des mesures contre mes voisins,IL y a eu amélioration et mais je vois bien qu’il aimerait continuer mais je l’ai a l’oeil lol.Il sait que je n’hésiterais pas a aller a la regie des loyers et qu’il peut se faire mettre dehors.Faut pas avoir peur de faire valoir ses droits.Ppour avoir la paix ca prends la guerre. bye bye

  • Bonjour,
    J’ai vécu une situation avec une cession de bail récemment. La fille qui m’a cède le bail m’avait dit que en haut habitais «une femme qui travaillait». Après, le propriétaire est allé «gentille ment» presque à ma maison et m’a dit que la femme qui habitais était une femme comptable… bon, quand je suis rendu sur place finalement dans l’app. En haut habitait la femme un monsieur de 250 Lbs, et deux adollescents… ok, j’ai remarqué ça au début. Je trouvé les bruits normales pour une famille comme ça. Après quinze jours, les locataires ont laissé les ado seuls mmm j’ai remarqué ça. L’app. est très mal insonorisé et les ado commençaient à emmener leurs amis mmm. Ils arrivaient à deux heures le matin et faisaient beaucoup de bruit. Tiraient les portes d’armoires (leurs parents le faisaient aussi) Mais après ces jours d’enfer, j’ai décidé de tolérer plus. Jusqu’au un jour qu’ils ont fait de la fête et j’ai appelé le propriétaire. Deux jours après j’ai fait une mise en mesure. Parce que j’ai un bébé de trois mois et il ne fait pas son nuit après qu’on a déménagé dans cet appartement. Même de jour les locataires ont des bruits de comportement abusifs. La marche forte a augmenté, je n’ai pas le temps pour faire un dossier de bruit. J’ai peur qui la Bébé tombe malade. Donc, j’ai quitté le logement. J’ai le témoignage du voisin de sous-sol qui est aussi perturbé mais qui tolère ça. Le propriétaire à l’aire de pas correct il semble de vouloir faire justice par main propre. Il voulait suivre le camion de déménagement…J’ai dû appeler la police. Quelqu’un connait une histoire similaire, parce pour un Bébé est très important faire sa nuit et même se reposer de jour. Imaginez-vous si le voisin du sous-sol écoute les pas de mes voisins en haut.
    Quand je l’ai demandé au propriétaire pourquoi il m’avait dit que dans l’appartement en haut il y habitait une femme. Il m’a répondu qu’il ne pouvait contrôler qui habitais dans ses logement….et en plus il tombe en colère. C’est legal ça?
    Merci de me répondre.

  • Les logements au Québec sont un véritable enfer. Murs en carton, voisins qui pensent être seuls au monde, manque total de civilité et cerise sur le sundœ: les proprios s’en lavent totalement les mains!

  • Bonjour!

    Quel plaisir de voir que je ne suis pas seul à me plaindre des voisins! Voilà mon histoire: je suis retourné vivre chez mes parents dans le but de remettre mes fesses sur les bancs de l’école (l’université). Ma mère vivant seule me «passe» une chambre située à l’intérieur de la maison pour le temps de faire un BAC. Économique et chaleureux. Le sous-sol habrite un 4 et demi semi-meublé. Le 1er juillet 2012, ma mère décida de le louer à un jeune de 20 ans. Ce n’est pas l’habitude de louer à des jeunes de cet âge. C’est pour cette raison que ma mère a demandé une CAUTION (sa mère) pour s’assurer que le loyer se paye. Le véritable problème ici, n’est pas qu’il paye pas (il paye toujours en retard le 22 de chaque mois)mais il fait du bruit 5 jours semaine: musique, criage, etc… Après l’avoir averti exactement 13 fois, nous avons décidé d’y envoyer une remarque par courrier recommandé à lui et sa mère (la caution). Résultat: lui n’a pas été cherché la lettre mais sa mère oui. D’autres avertissements et d’autres lettres enregistrés n’ont pas empêcher de reproduire le bruit. Nous avons été à la régie: 6 à 10 mois avant de passer en cours pour peut-être réussir à révoquer le bail. La meilleure façon de s’en débarasser c’est que quelqun de la famille prenne le logement 6 mois après un avis. Donc, la morale de l’histoire: LA LOI N’EST PAS ASSERZ SÉVÈRE POUR CE TYPE DE LOCATAIRES!!! C’est un véritable fléau! La police ne fait pas grand chose non plus, parce que ça paye pas assez! Les tickets ne sont pas assez sévères! À l’aide madame Marois!!!!

  • Il y a 5 ans, j’ai acheté mon premier condo, super heureuse dans un bloc super tranquille de Pointe-aux-Trembles. J’habite devant un école et tous les propriétaires étaient calmes gentils et tranquilles. Deux ans après, mon petit bonheur est bouleversé puisque Mme éléphant de 140lbs est déménagée en haut de chez moi…et elle est locataire donc elle se fout pas mal de faire du bruit ou pas. Elle n’a pas de bail puisque le logement appartient à son neveu. Elle marche comme un éléphant, stomp stomp stomp… Je n’en peux plus. Elle commence son bruit à 5h45 TOUS les matins… Elle part même son lavage à cette heure là. A chaque plainte que je fais à son proprio, elle appelle sa soeur et le proprio mange un char de marde. Il est donc tanné que je crée une chicane de famille a chaque plainte… Pour etre bien honnete, je me contrefous vraiment de sa famille, je veux juste la paix dans mon appartement, je suis propriétaire de mon logement, elle est locataire du sien, et c’est elle qui aurait le droit de faire ce qu’elle veut. BULL**** !!! Si vous avez des idées, je suis ouverte à presque tout! Wow, ça fait du bien de sortir cela!

  • Bonjour,
    Nous habitons un 3ème étage depuis 2 ans et demi. L’été dernier on a eu un nouveau voisin du bas: Bassiste de profession 🙁
    Il répètait chez lui avec son groupe sous notre chambre, il nous est arrivé d’être réveillé à 4h par le bruit et les vibrations du lit alors qu’ils rentraient de soirée complètement chauds pour jouer… Je suis allée lui parler à 2 reprises, il y a eu des améliorations mais dès qu’il joue, même en journée tout notre appart vibre…
    Je pense que la prochaine étape sera de parler au proprio… Ça fait quand même 9 mois qu’on endure ça. On a envisagé de déménager au 1er juillet mais on aime notre appart, notre quartier, etc. En fait le problème c’est le voisin bassiste …

  • je suis aussi une victime des bruits d un voisin. je suis dans un bloc appartement de 8 logements et j ai le malhaur d etre entre 2 voisins bruyants. en haut de chez moi , ca marche fort comme des elephants , ca baise le jour et la nuit et on entends le matelas craquer , ca cogne , des objets tombent regulierement sur le plancher. le logement et les objets en tremblent dans mon logement… une grosse celibataire obese reste la avec sa fille et elle recoit souvent des visiteurs comme le chum de sa fille et autres comme un enfant qui cour d un bord et de l autre pendant des heures. en bas de chez moi , une espece de folle style junkie reste la et son chum est une nuisance autant pour elle que pour moi. elle passe son temps a se chicanner avec lui , lui disant de s en aller , et ca cogne partout dans les murs et on dirait que le bloc va s effondrer tellement ca brasse. on a beau les avertir , faire venir la police , avertir le proprietaire , cirer d arreter de faire du bruit , cogner dans le plafond ou le plancher parce qu on en a assez , rien ne change. je suis rendu au point d envoyer une belle lettre enregistree et ensuite ce sera la regie du logement. je me fait reveiller regulierement avec le coeur qui veut me sortir et le stress m envahit de plus en plus et ce n est plus vivable. quelle horreur…

  • Nous vivons avec mon conjoint une situation similaire et avons dernièrement décidé de vendre notre condo.
    En bref, nous avons acheté un condo dans un joli quartier paisible, à ce moment-là personne n’habitait en haut. Il y avait du béton entre les étages donc nous nous sommes naîvement dit que nous n’entendrions pas de bruit. Six mois plus tard le nouveau proprio emmènage et quelques mois plus tard sa nouvelle petite amie. Depuis, c’est l’enfer, madame marche comme un éléphant à toutes heures de la journée et de la nuit, fait énormément de bruit, au point où on se demande ce qu’elle fait (elle ne travaille presque pas donc est tout le temps à la maison) Impossible de dormir plus les fins de semaine, madame se lève tôt et commence des vas-et-vient interminables. Tous nos autres voisins n’ont aucun problème, ils font tous attention de marcher doucement en pensant aux autres.
    Nous avons déposé une plainte par la coopropriété, le super proprio d’en haut nous a tout de suite menacé de nous poursuivre (???) et a en plus craché sur notre porte (la classe!)
    Depuis rien n’a changé évidemment, lui fait un peu plus attention, mais madame éléphant continue de plus belle.
    Le manque de civilité de ces personnes dépasse l’entendement. Nous avons au début essayé de leur parler gentiment, leur avons demandé de descendre et de constater par eux-mêmes le bruit qu’ils faisaient.
    Rien à faire, ils nous claquaient la porte au nez.
    Nous avons décidé de vendre malgré le fait que nous aimons le condo et le quartier
    Il n’y a riend de pire que de ne pas être en mesure d’être tranquille chez soi.
    Donc la prochaine fois, c’est un condo dans du béton, au dernier étage ou une maison sans voisin.
    Malheureusement, trop de personnes sont mal élevées au point où on serait obligé de faire intervenir la police et les menacer pour que quelque chose change. C’est triste.
    La meilleure solution est de s’éloigner de ce type de personnes et de faire attention la prochaine fois, quitte à aller cogner aux portes de vos nouveaux voisins avant d’acheter.

  • je voulais parler des animaux. quoi dire de plus que d un voisin qui a un chien ou un chat qui fait du bruit , jappe , gratte , pue et chie partout que ce sont des emmerdeurs de premiere classe… j en revient pas qu aucune loi n interdit les animaux dans des logements. certains ont des chiens de 100 livres genre 2-3 pieds de haut et font chier leurs animaux sur le terrain et ca jappe et ca pue… d autres ont des chats a profusions. c est deguelasse autant pour les voisins que pour l animal lui meme. on devrait interdire les animaux surtout les chiens dans les blocs. c est insalubre et ca derange.

  • Bonjour à tous,

    Je constate que le bruit semble être assez difficile à gérer, qu’on soit fautif ou plagnant. Je me demandais s’ il ne serait pas plus efficace de faire pression sur les lois, tant au niveau des normes de constructions (Sans demander du bétons par tout, il y a forcément un moyen pour avoir un standard qui assurerait une quiétude certaine) ainsi que faire pression à la Régie du logement pour que les cas soient traités dans des délais nettement plus court. Demander à ce qu’ une liste de délinquants tant propriétaires que locataires soit établis. Les propriétaires ayant des appartements avec des défauts notables après un nombre X de plaintes à un endroit se verraient dans l’obligation d’investir et de rénover le logement afin d’éviter la situation.

    Les locataires jugés fautifs/récidivistes de la liste devront respecter des règles claires pour être acceptés dans un bloc et si les régles ne sont pas respectés, pourront faire face à une éviction.

    Encourager des mesures de financements pour le développement de nouveaux logements avec de meilleurs normes d’isolations au bruits. Permettre des crédits d’impots aux locateurs doivent investir pour rénover l’isolation.

    Je ne peux pas croire qu’il n’y a pas de façon d’améliorer la situation.

    Avoir la paix chez soi est trop important pour qu’on ne puisse pas faire des gestes qui améliorerait le portrait globale…

  • Bonjour à tous,

    Je constate que le bruit semble être assez difficile à gérer, qu’on soit fautif ou plagnant. Je me demandais s’ il ne serait pas plus efficace de faire pression sur les lois, tant au niveau des normes de constructions (Sans demander du bétons par tout, il y a forcément un moyen pour avoir un standard qui assurerait une quiétude certaine) ainsi que faire pression à la Régie du logement pour que les cas soient traités dans des délais nettement plus court. Demander à ce qu’ une liste de délinquants tant propriétaires que locataires soit établis. Les propriétaires ayant des appartements avec des défauts notables après un nombre X de plaintes à un endroit se verraient dans l’obligation d’investir et de rénover le logement afin d’éviter la situation.

    Les locataires jugés fautifs/récidivistes de la liste devront respecter des règles claires pour être acceptés dans un bloc et si les régles ne sont pas respectés, pourront faire face à une éviction.

    Encourager des mesures de financements pour le développement de nouveaux logements avec de meilleurs normes d’isolations au bruits. Permettre des crédits d’impots aux locateurs doivent investir pour rénover l’isolation.

    Je ne peux pas croire qu’il n’y a pas de façon d’améliorer la situation.

    Avoir la paix chez soi est trop important pour qu’on ne puisse pas faire des gestes qui améliorerait le portrait globale…

  • A chacun de vos commentaires j’ai l’impression de lire mon histoire… En passant par les voisins éléphants qui glandent toute la journée, aux bruits de guerre 24h/7jrs (objets lourds qui tombent, meubles tirés…) je suis au bord du gouffre.
    Comment cela se fait-il qu’il y ait autant de “malades” insensibles égoïstes et aussi sauvages (je reste polie), pour emmerder les gens dans leur quiétude. Et le pire dans tout ça est que c’est aux victimes de s’armer d’une bonne dose de patience et d’effort pour essayer de garantir leur droit fondamental à la tranquillité. Et ces fauteurs de trouble ne sont quasiment jamais inquiétés. A quoi servent les lois si personne ne veille à ce qu’elle soient respectées? La police s’en fout la plus part du temps et ne veut rien faire tant qu’ils ne sont pas témoins du bruit.
    Quelle injustice, c’est déplorable et révoltant. Si j’étais millionnaire je m’achèterais une ile déserte et vivrait en paix avec pour seuls bruits ceux de la nature et des animaux.

    Bonne chance et bon courage à toutes les victimes de nuisances de voisinage.

  • J’habite à Outremont et je vis la galère avec ma voisine du dessus qui est médecin….Je lui ai écrit plusieurs fois. Ma voisine du bas est montée lui parler. Il y a rien à faire. J’ai appelé la sécurité publique d’Outremont à minuit qui m’a transférée à la police. Il est 3h. du matin et la police n’est jamais venue.
    Est-ce qu’elle aura une contravention par la poste? Ou bien nada…?
    Je dois continuer à subir son abus.

  • Bonjour,

    Suite à des problème de bruits, nous avons décidé d’emménager dans un logement 300$ plus cher que notre logement précédent. Immeuble en béton, présenté comme “haut de gamme”. Quel erreur! Les murs sont en carton et depuis maintenant un an, notre voisin du dessous a installé des climatiseurs qui fonctionnent TOUS les jours de l’année!!!
    Comme d’habitude, le proprio a fait semblant de s’occuper du problème pendant 6 mois, puis a nié le problème pour finir, après notre plainte à la régie, par venir “constater” le bruit. Naturellement, aucun bruit durant sa visite!!
    Quand à la régie, sa seule réponse à date: les délais d’attente pour une plainte de ce type: 1 à 2 ans…
    C’est totalement inadmissible et ces délais rendent de facto totalement impossible l’application des quelques maigres lois contre les nuisances sonores.

  • Bonjour,

    Je dois dire que le style de ton article haineux et vindicatif est vraiment passable. Surtout que ta crédibilité est entachée de plusieurs fautes d’orthographe gravissimes, ça vole pas haut.
    Ça me fait penser à un discours de pantouflard aigri qui tiens à rester dans sa petite bulle de confort matérielle. Apprendre à vivre ensemble c’est se tolérer et non pas dicter aux autres comment vivre, ça c’est le despotisme.
    Je tiens à préciser que je parle seulement pour la musique car ne pas claquer les portes à tout va est la base d’un comportement respectueux. Et 9 fois sur 10 le problème est malheureusement la musique. Qui est pourtant une des choses les plus bénéfiques dans notre vie.

    Les gens voulant le silence vont vivre loin de la ville, c’est comme cela que ça se passe. Densité démographique supérieure = bruit supérieur.

    Vais-je militer pour interdire les voitures en ville? Non. Pourtant je devrais car la conséquence de la circulation automobile est bien plus néfaste sur mon organisme et sur le votre et celui de vos enfants, qu’une chanson de rock poussée un peu fort. Et je pourrais moi même utiliser ta rhétorique galopante et citer des études scientifiques pour te prouver mon point, et même te transmettre les sources.
    Si je veux de l’air pur pour sauvegarder ma santé et rester en vie, je m’éloigne de la ville. Tout comme quand je veux du calme.

    Vous devriez réfléchir un petit peu plus à la vraie cause de votre hargne et ne pas rejeter la cause de votre “malheur” sur des boucs émissaires faciles à juger. Être ouvert d’esprit permet d’être beaucoup plus heureux et serein dans la vie.

    Je vous souhaite à tous d’être heureux et en paix.

  • Bonjour “Bob”,

    En choisissant de demeurer anonyme (avec le pseudonyme “Bob”), on comprend que votre message n’est qu’un coup de gueule anonyme.

    Votre logique tordue ne convaincra personne.

    En prétendant que parce qu’on vit en ville, on doit endurer le bruit excessif provenant des voisins, vous prouvez votre mauvaise foi, dans ce débat.

    Votre logique, cher Bob, va dans le sens de laisser les abus continuer parce que ça vient avec le fait de vivre dans des logements collés les uns sur les autres — comme si les gens CHOISISSAIENT de vivre là!

    Les problèmes de santé liés au bruit excessif provenant des voisins sont RÉELS et bien que la musique soit bonne pour le moral, la musique des voisins ne l’est à peu près jamais, surtout lorsque tout ce que entend, c’est le BOUM BOUM BOUM du caisson de graves.

    Pas de paroles, pas d’hamonies… juste du BOUM BOUM BOUM pendant des heures!

    Ce serait bon pour le moral, ça?

    Foutaise!

    C’est un agression, point final.

    Et ça doit être traité comme tel, une agression auditive qui cause des problèmes de santé documentés.

    Dans votre monde parallèle, “Bob”, où le bruit excessif des voisins est une source de bonheur, soyez assuré que vous serez à peu près le seul à vous y complaire.

    Un logement doit être un oasis de paix. Pas besoin d’être un pantoufflard pour apprécier les moments de détente, dans un relatif silence.

    Tout étant une question d’équilibre, un caisson de graves dans un logement brisera AUTOMATIQUEMENT l’équilibres dans TOUS les logements avoisinnants, dès qu’il sera utilisé, trop fort. Ou même à bas volume.

    C’est pour cette raison qu’il faut dénoncer les voisins bruyants et les éduquer à propos des dangers sur la santé de leurs actions pour qu’ils en viennent à cesser, par eux-mêmes, d’agresser leur voisinnage.

    Plus que jamais, il faut dire NON au bruit excessif provenant des logements ou maisons des voisins.

  • À Bob:
    J’ai une autre formule.
    Densité démographique supérieure = raison de plus pour la mettre en sourdine.

  • Vous êtes fumeur?

    Moi oui. Alors vous ne verrez pas d’inconvénient à ce que je vienne fumer mon havane sous votre nez.

    Quoi? comment? vous protestez? Voyons donc! Si je dois accepter votre tintamarre sans rien dire, vous aurez donc l’obligeance d’accepter ma fumée et de faire honneur à votre philosophie!

  • C’est inutile, il n’y a que l’INSONORISATION QUI TIENNE ET LES BOUCHONS D’OREILLES NE FONCTIONNENT PAS.

  • Il y a quelque chose dans cet article qui reflète bien l’espèce d’immunité dont jouit la “sainte” famille avec ses enfants et les préjugés envers les personnes qui “osent” occuper leur vie autrement, et c’est ceci : “Que ce soit clair: on ne parle pas ici des bruits reliés aux enfants qui jouent ou à tout autre bruit « normal » de la vie (…) des systèmes de son qui fonctionnent à plein régime (sans arrêt)”
    Pourquoi devrais-je supporter les enfants des voisins qui courent partout, crient, pleurent, supporter d’avoir l’impression de vivre à côté d’une piste de course à chevaux? Mais moi, par exemple, il ne faudrait pas que j’ose faire jouer ma musique “un peu trop fort” parce que oh! La musique, c’est pas orthodoxe ça non, ce n’est pas un bruit “normal” de la vie! Mais les “saint-enfants” et leurs parents intouchables, eux, ils peuvent me pourrir la vie s’ils le désirent, en laissant leurs enfants se conduire en sauvage de la jungle, parce qu’après tout, “c’est des enfants, que va-t-on y faire?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.