Découvrir l’Alliance verte

De nombreux montréalais veulent savoir si les gens en charge du transport maritime ayant lieu sur le fleuve St-Laurent sont sensibilisés aux enjeux environnementaux.

Le transport maritime demeure un des moyens de transport de marchandises les plus écologiques de la planète mais pourtant, il s’agit d’une préoccupation tout-à-fait légitime.

Bien que le fleuve ne soit pas encore un bassin où il fasse bon se baigner, l’industrie se concerte pour le préserver, notamment via l’Alliance verte, une initiative d’associations représentant l’industrie maritime du Canada et des États-Unis, soit:

En matière d’environnement, l’industrie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs va plus loin que les normes internationales usuelles. Pour la première fois en Amérique du Nord, les composantes de l’industrie maritime s’unissent dans le but d’implanter une politique environnementale volontaire sur l’ensemble de ce corridor maritime majeur.

L’Alliance verte est chapeautée par un conseil des gouverneurs composé des présidents des entreprises participantes à sa politique environnementale. Les trois coprésidents de l’organisme sont Gerry Carter de la Canada Steamship Lines, Terry Johnson du “Saint Lawrence Seaway Development Corporation” et Laurence G. Pathy de Fednav Limitée.

La mise en œuvre d’une telle politique relève du défi pour l’industrie maritime.

La diversité des secteurs ainsi que la nature internationale du transport maritime contribuent à la complexité de la tâche. L’établissement de l’Alliance verte démontre, en partie, la détermination de l’industrie maritime à renforcer sa performance environnementale de manière concrète et mesurable, soit:

  • Renforcer la performance environnementale de l’industrie maritime par un processus d’amélioration continue;
  • Bâtir des relations fortes avec les intervenants de la voie navigable du Saint-Laurent et des Grands Lacs;
  • Faire connaître les activités de l’industrie maritime et ses avantages environnementaux.

Bien qu’il demeure de nombreuses questions préoccupantes au sujet de la santé de notre fleuve St-Laurent, l’Alliance semble être un premier pas encourageant dans la bonne direction pour une industrie qui comprend des opérateurs plus ou moins soucieux des règles environnementales.

En orientant l’industrie maritime vers des principes clairement établis de développement durable, l’Alliance verte pourrait contribuer à faire du fleuve St-Laurent un “corridor maritime vert” parmi les mieux administrés, au monde.

Tags: alliance verte, environnement, développement durable, association, organisme, montréal, port de montréal, québec, fleuve, fleuve st-laurent, st-laurent, voie navigable, corridor maritime, bateaux, transit, développement, canada, états-unis

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.