274M$ pour 1,300 camions militarisés

Alors qu’on dispose d’usines capables de produire des camions d’armée comparables (ou supérieurs) ici même dans la région de Montréal (et ailleurs, au Canada), voilà que Peter MacKay renie son propre pays pour encourager… les États-Unis!

Le ministre de la Défense nationale, Peter MacKay, en a fait l’annonce avant-hier, sur la base de Valcartier, en compagnie de la ministre des Affaires intergouvernementales, Josée Verner, devant un public (vendu d’avance) constitué de militaires.

Ainsi, les Forces armées canadiennes ont octroyé à une compagnie américaine, Navistar Defence, un contrat particulièrement juteux de plsu d’un quart de milliard de dollars pour l’achat de 1,300 camions militarisés.

Grâce à un savant calcul, chaque camions reviendra environ 210,769$.

À vue de nez, ça doit ressembler au plein prix car il ne semble pas y avoir de gros rabais, avec un prix aussi élevé que 210k$ par camion.

Et ce formidable contrat ne comprend même pas les pièces et l’entretien qui iront, encore une fois, enrichir nos voisins du Sud. On aime bien les Américains mais eux, ils ont assez de jugement pour construire leurs propres véhicules militaires et ainsi stimuler la croissance de LEUR économie.

Sur un ton passablement laconique, Peter MacKay a déclaré que “le but des Forces canadiennes est de chercher le meilleur équipement possible” ce qui en dit long sur ce qu’il pense de nos fournisseurs “locaux”. Ça et une giffle au visage de milliers de travailleurs d’ici, c’est pareil.

Ainsi, l’entreprise de Chicago recevra 274M$ pour la construction de ces nouveaux camions commerciaux adaptés à l’usage militaire. Ces camions ne seront pas assemblés à Montréal. Et non! Grâce au manque total de vision des Conservateurs, ils seront assemblés au Texas.

Yééé…

Vive Josée Verner qui s’est battue bec et ongles pour défendre l’industrie de la fabrication de camions, au nord de Montréal — enfin, elle l’a peut-être fait dans sa tête avant de se rappeler qu’elle a ZÉRO INFLUENCE dans son propre parti. Du moins, elle n’en a pas assez pour faire réaliser ce formidable contrat dans son propre pays.

Une fois de plus, on voit le vrai visage de Josée Verner. Un beau sourire mais ça s’arrête là. Quel dommage…

Les syndicats ont raison d’être furieux contre cette décision “politique” pro-Obama (les nouvelles coulisses de la corruption via une microscopique élite planétaire), pro-guerre et profondément anti-canadienne.

Peter MacKay a aussi dit que ces engins seront utilisés à l’intérieur du Canada. Ils ne serviront donc pas, selon lui, à l’Afghanistan. On se gardera une petite gêne avant de le croire “sur parole”.

Sur les 1,300 camions militarisés, 262 sont destinés au Québec.

On s’entend qu’on en avait bien besoin mais il fallait les faire fabriquer ici, au Canada. Les Conservateurs qui brandissent leur petit drapeau canadien peuvent bien aller se cacher car avec ce lucratif contrat accordé à une transnationale étrangère, on voit où se trouvent leur -véritable- allégeance.

Il faut également savoir que cette annonce fait partie d’un vaste plan de renouvellement de l’équipement militaire de 1,2MM$, annoncé en 2006 (par les Conservateurs). À moyen terme, les 2,500 véhicules de la flotte de l’Armée canadienne devraient avoir été remplacés.

Peter MacKay remplace les anciens camions construits en 1982 par Bombardier et qui aujourd’hui, coûtent cher à entretenir. La livraison des nouveaux camions débutera en août et sera complétée en l’espace d’un an. On se réjouit pour nos militaires mais pour les Canadiens, c’est une bien triste décision d’un gouvernement qu’on croyait capable de choisir le Canada d’abord et les autres pays, ensuite.

Il semble que ce soit trop demander aux Conservateurs que de faire confiance à d’autres Canadiens…

Tags: conservateurs, achats de camions militarisés, camions pour l’armée, navistar defence, firme de l’illinois, camions assemblés au texas, syndicats, montréal, assemblage de camions, québec, industrie du camion, canadiens, peter mackay, josée verner, stephen harper, conservateurs, 1300 camions, valcartier

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.