Depuis le début de l’année 2018, on entend parler d’une entreprise basée à Singapour qui conçoit des produits qui permettent de transférer l’électricité, sans les fils.

Imaginez pouvoir transférer de l’électricité sans devoir, au préalable, passer des fils.

Pour le Québec, ce serait un immense bond en avant puisque nous produisons de l’électricité avec nos barrages plus au nord mais consommons l’électricité dans la vallée du St-Laurent, qui est plus au sud.

Intéressez-vous à TransferFi

La compagnie qui articule des solutions technologiques permettant les transferts d’électricité via les airs, sans fil, se nomme TransferFi, en référence à la fois à la nécessité de transférer l’électricité jusqu’au point de consommation et aux ondes électromagnétiques des réseaux WiFi qui permettent d’être connectés, sans fil.

Les Singapouriens derrière TransferFi sont:

Ces entrepreneurs sont encore jeunes mais ils visent un marché colossal. Imaginez si vous aviez investi dans le WiFi avant que ça ne devienne “la norme”. Et bien là, c’est la montée de l’électricité sans les fils qui se pointe le bout du nez.

Les co-fondateurs Aasgish Mehta et Mohammad Rez Vedady ainsi que l’aviseur, le professeur Rui Zhang. Ils ont une vision commune de l’électricité, sans les fils.

Ils ont développé des solutions fonctionnelles pour des édifices ou des usines intelligents. En gros, un émetteur typiquement placé au plafond tranfert l’énergie dont les appareils, dans la pièce, ont besoin. Fini les fils!

Modèle TFI WPN Tx qui peut être utilisé (en ce moment) pour des transferts d’électricité jusqu’à 7,5 mètres mais d’ici la fin de 2018, TransferFi prévoit pouvoir transférer l’électricité sur 100 mètres. Et ça s’améliorera vraisemblablement avec les années.

TransferFi arrive à temps parce qu’avec nos plans visant à bâtir des villes intelligentes, si on ne veut qu’elles soient couvertes dans un spaghetti de cables en cuivre, il va falloir envisager d’autres technologies, comme celle du transfert de l’électricité, sans ces fils.

Avec des coûts de déploiement pouvant être jusqu’à 80% moins élevés (parce qu’il n’y a plus le même impératif de devoir toujours poser des cables), des entreprises innovantes d’ici pourraient dès maintenant valoriser l’offre de TransferFi.

Plusieurs avantages à l’électricité sans les fils, notamment 1) un déploiement de senseurs, de manière non-invasive, sans le câblage, 2) réduction de la complexité de l’infrastructure filaire, 3) réduction du temps de déploiement de 80% et 4) possibilité de rendre compatible les senseurs, de manière rétroactive. C’est convaincant!

Voici un petit clip (en anglais) qui présente TransferFi:

Au moment de publier ce billet, TranferFi cherchent toujours des investisseurs. Est-ce que ça vous donne des idées? Dans leur présentation, ils ne demandaient que 1,5M$.

Imaginez-vous, un seul instant combien cette technologie aura un impact colossal sur la livraison d’électricité. Si le gouvernement du Québec veut investir des milliards quelque part, au lieu de Bombardier, ça devrait être dans une jeune compagnie comme TransferFi qui est vouée à un avenir prospère. Les opportunités d’enrichissement seraient multiples.

Mais bon, Hydro-Québec a peut-être déjà d’excellents chercheurs qui s’ingénuent à transférer l’électricité, sans les fils. La puissante société d’État n’est pas forcée de tout nous dire (même si on aimerait bien qu’elle le fasse) mais on espère que le Québec aussi profitera de cette avancée technologique significative, ne serait-ce qu’en raison de notre climat et l’immensité de notre territoire à desservir.

Prouver que ça fonctionne

Le concept n’est pas encore prouvé “sur le terrain” mais n’ayez crainte, TransferFi a déjà l’attention, pleine et entière, des géants suivant:

Ainsi, c’est encore un risque d’investir dans TransferFi mais de grandes compagnies qui comprennent l’immense potentiel de cette technologie travaillent déjà à “prouver le concept” et dès que ce sera fait, nous serons tous intéressés à couper nos fils pour profiter de l’électricité “sans fil”.

Le futur, c’est demain

Pour ceux qui se demandent encore si notre avenir électrique est exclusivement filaire, je vous invite à écouter cette présentation d’Eric Giler qui parle de “Witricity” ou en français, de “Wi-électricity”.

Dans un monde qu’on veut de plus en plus vert, soutenable, abordable et accessible, une technologie comme celle de TransferFi pourrait modifier la donne, en matière d’alimentation électrique, partout à travers le monde.

Le vrai nom pour la “Witricity”, c’est “Highly Resonant Power Transfer” qui utilise un champ magnétique de faible intensité pour créer le phénomène de transfert d’énergie.

Pensez à des lumières sans fils, des ordinateurs portables et tous les autres appareils électroniques, incluant votre télé, sans les fils électriques et vous commencez à comprendre à quel point le futur de la distribution électrique pour votre “vie intelligente” pourrait bien avoir lieu, sans fils.

Imaginez même des vêtements alimentés en électricité, sans les fils. Vous voyez à quel point cette technologie peut inspirer d’importants changements dans notre relation avec la desserte électrique.

Je suis conscient qu’il y a des milliers d’entreprises innovantes comme TransferFi à travers le monde et des centaines, au Québec. J’ai choisi de faire un billet à propos de TransferFi parce qu’il y a une montée du mouvement de l’électricité sans fil et cette compagnie l’illustre bien.


Mais si vous voulez découvrir d’autres compagnies qui développent des solutions d’acheminement électrique sans les fils, en voici quelques unes:

Ces articles aussi pourraient vous intéresser:

Il y avait aussi de nombreux articles en lien avec l’électricité sans les fils et les transports. Aussi bien des automobiles qui suivent des routes électrifiées que des tramways opérant leur circuit, en milieu urbain.

Continuez à vous intéresser à ce sujet et ajoutez vos belles découvertes, dans les commentaires.

Shares