Shopping pour les vêtements d’été

Si vous trouvez que l’été est arrivé du jour au lendemain, cette année, au Québec, vous avez raison.

Une journée, c’était frisquet avec des bancs de neige rebelles un peu partout près des zones boisées et le lendemain, on aurait pu se promener en bermudas, tellement on se sentait… comme en plein été.

Bienvenue à la réalité du Québec où il fait froid le matin, super-chaud le midi et plutôt correct en soirée. Certains diront que c’est un climat idéal pour quiconque déteste la routine-météo. C’est amusant d’avoir autant de saisons qui défilent devant nous mais côté vêtements, ça nous coûte vraiment plus cher qu’ailleurs.

Et justement, comme à chaque changement de saison, il faut faire un sprint-shopping pour se remettre à niveau.

Chaussures, bas, pantalons, bermudas, jupes, chandails, camisoles, gilets, chapeaux et tous les accessoires vestimentaires sont susceptibles d’être nécessaires avec l’arrivée d’une nouvelle saison. L’été nous rappelle aussi qu’en plus des vêtements civilisés pour le travail, il va falloir garnir sa garde-robe relax pour l’après-bureau et les week-ends. Ka$hing, encore une fois, pour les boutiques de vêtements décontractés.

Et même si on fait son shopping en ligne ou chez Costco, les beaux morceaux qui font la fierté de notre collection coûtent quand même plus cher. Évidemment, on se permet tous quelques morceaux plus élégants qu’on portera plus souvent. C’est normal de vouloir être bien dans de beaux vêtements!

Alors le shopping d’été, cette année a eu lieu au cours de cette semaine, au fur et à mesure que le thermomètre augmentait. Au point où les magasins ont été pris d’assaut samedi (hier). Le shopping pour l’été va continuer pendant quelques semaines mais pour l’essentiel, un grand nombre de consommateurs ont dû se retourner sur un proverbial 10 cents pour se remettre au goût du jour.

Socialement, c’était soit le retour aux vêtements de l’an passé ou une petite séance-shopping au centre d’achat (ou en ligne) mais nous avons à peu près tous dû bouger vraiment vite.

Dans le cas des enfants qui grandissent, le choix est facile puisque les vêtements de l’an passé ne font même plus alors on est forcé de se ruer dans les magasins —le week-end— parce que l’école recommence lundi et les pantalons seront trop chaud… ça prendra des shorts!

nouveaux-vetements-pour-l-ete-2014

La plupart des Québécois ont encore des bottes d’hiver et d’automne dans le bas de leur garde robe et pourtant, c’est le temps des espadrilles, des souliers et des chaussures tout-aller quand ce n’est pas carrément des gougounes! Même chose pour les manteaux qui doivent transiter de chaud à simple coupe-vents. Sur la tête? Fini les cache-oreilles, on passe aux casquettes à la mode.

Une seule personne se débrouille mieux mais quand c’est la famille au complet qui doit mettre sa garde-robe à niveau pour l’été, ça coûte vraiment cher et c’est physiquement exigeant de tout magasiner sans se faire rouler… parce que les magasins savent bien qu’on regardera moins avant de dépenser, tellement le rush saisonnier nous pousse à acheter… vite, vite, vite!

On ne parle même pas de ceux qui ont perdu ou gagné du poids et qui doivent non-seulement regarnir leur penderie mais qui doivent aussi changer les tailles et possiblement, les styles.

Pour ceux qui n’aiment pas faire du shopping, des petits garçons qui sont allergiques aux “tu dois rester poli et calme pendant que ta sœur essaie sa 7e jupe” jusqu’aux papas qui ne tiennent pas en place quand vient le temps de donner une opinion “éduquée” à maman concernant ses choix vestimentaires, le calvaire du magasinage donne de l’urticaire, juste à le mentionner et encore plus à l’anticiper… et le haïr à l’avance.

Sans toujours verser dans l’extrême, les files d’automobiles, l’absence de stationnement, les allées bondées, l’inexistence de vendeurs vraiment utiles, les prix gonflés en début de saison et la difficulté à vraiment se magasiner un style qui nous convient… tout ça peut ruiner une expérience de shopping-vêtements qui aurait pu être plus agréable.

Pour éviter les trop grandes frustrations, magasinez en ligne et retournez ce qui ne fait pas. Infiniment plus pratique et souvent, bien plus économique.

Autre truc, dressez une liste des boutiques à visiter AVANT de partir de la maison. Ça évite de devoir perdre son temps dans des endroits “non-planifiés”.

Dernier truc, tentez de vous acheter une mesure pour savoir quelles sont vos tailles de vêtements avant de partir de la maison. Pieds, hauteur de jambe, longueur de bras, tour de taille, tour du cou, tour de tête… le tout, en centimètres et en pouces. Pour chaque membre de la famille. Vous verrez, ça fait une bonne différence pour plusieurs types d’achats vestimentaires.

Plus que tout, suivez votre instinct parce que les modes ont changé, depuis l’année dernière.

Vous voudrez porter des vêtement dans le vent alors ne faites pas la gaffe d’acheter uniquement des répliques de votre ancienne garde-robe ou alors vous serez bel et bien habillés en neuf… mais vous aurez quand même l’air de l’an passé!

Si c’est possible, faites votre magasinage de vêtements avec quelqu’un d’assez critique pour louanger vos choix lorsque vous le méritez et qui vous ramènera à l’ordre avant que vous ne fassiez un achat qui ne nous va pas.

Vous allez dépensez vos sous, encore une fois, pour bien paraître cet été.

Prenez votre temps car même si la température change vite, vous pouvez acheter quelques morceaux (en urgence) maintenant et le reste dans quelques semaines, lorsque les spéciaux vont commencer pour faire place aux collections de vêtements… pour le printemps.

Si vous en êtes capables, essayez de vous amuser —au moins un peu— pendant votre shopping afin que l’expérience soit aussi agréable que possible, malgré les prix, le monde et la cohue générale!

Un commentaire

  • Là, on est lundi matin et juste pour mêler tout le monde, il fait trop froid pour des shorts… à moins de se conditionner à geler pour prouver un point!

    Et pour les enfants qui devaient porter leurs beaux vêtements tout neufs (shorts et t-shirts), ça devra attendre encore un peu. Oui, l’été continue de se faire désirer… une journée froide à la fois.

    Le Québec fait le bonheur des vendeurs de vêtements parce qu’on est dans une spirale infernale de devoir continuellement garnir 4 garde-robes ; )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.