Premier caucus libéral: 5 priorités du PLQ

On a pu constater que Philippe Couillard n’a as perdu de temps pour s’installer dans son nouveau rôle de premier ministre du Québec.

Les Libéraux étaient au pouvoir il y a de cela 18 mois et ça paraît!

On se demande si les numéros de téléphones avaient été changés tellement ils sont rapidement entrés en action, dans leur rôle de gouvernement provincial majoritaire.

philippe-couillard-nouveau-premier-ministre-du-quebec

Même Pauline Marois a annulé son tout dernier conseil des ministres péquiste… probablement pour laisser retomber la poussière et essayer de faire du sens de la spectaculaire défaite qu’elle vient d’encaisser. Il y a 5 semaines, elle formait un nouveau gouvernement majoritaire et depuis lundi (le 7 avril 2014), elle laisse son parti en mauvaise posture avec seulement 30 députés… dans l’opposition officielle.

Ainsi, l’Assemblée nationale retourne sous le contrôle des Libéraux et voici les 5 défis qui les attendent et de quoi ils ont parlé durant leur premier caucus qui a eu lieu, cet après-midi:

  1. Conseil des ministres — qui va être choisi?
  2. Vérificateur général et budget — l’état véritable des finances publiques où les politiciens libéraux useront de créativité pour déclarer que le PQ a laissé le Québec en moins bon état que prévu afin d’annuler certains promesses sur le dos du précédent gouvernement… une vieille technique qui revient à chaque nouveau gouvernement;
  3. Loi sur la fin de vie — ça fait des mois que les élus planchent sur cette loi alors il est temps de l’avaliser;
  4. La charte des accommodements — les Libéraux vont modifier une peu le titre et diminuer la portée afin de faire passer ça aussi vite que possible et tourner la page sur cette initiative divisive et conflictuelle;
  5. Loi sur les pensions municipales — rien de révolutionnaire et même plutôt consensuel, on se doute que ça va être réglé d’ici l’été mais pas nécessairement à l’avantage des contribuables qui devront assumer l’essentiel de la facture qui aurait dû être assumée par les bénéficiaires de ces rentes! Les Libéraux semblent simplement vouloir passer à autre chose.

Ce premier caucus a dû être assez spécial avec le cortège de nouveaux députés qui ont dû vouloir se faire remarquer par le chef afin de se faire qualifier comme ministrables. Des mots gentils et de belles poignées de mains! Les félicitations vont fuser de toute part avec les “M. Couillard, vous avez tellement fait une belle campagne!”… enfin bref, ça devait être franchement fraternel, comme expérience. Un passage obligé qui se passe derrière des portes closes… malgré le plaidoyer pro-transparence de Philippe Couillard, durant la campagne.

Ces députés vont d’ailleurs se faire passer au tordeur avec des questions sur absolument tout. Philippe Couillard doit connaître tous les aspects de la vie de ses députés avant qu’un journaliste ou l’UPAC n’apprenne quelque chose de compromettant… ce qui pourrait lui nuire au moment où il se fait le grand défenseur de l’intégrité.

Alors, que pensez-vous de ces priorités? Est-ce que ces défis rejoignent ce que vous vouliez voir traité par le nouveau gouvernement libéral, à Québec?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.