Pour que l’amour vienne à bout de la haine

Ça se passe si loin de chez-nous et pourtant, ça nous touche droit au cœur.

La guerre qui fait —encore— rage dans la Bande de Gaza a été dénoncée de par le monde et pourtant, sur le terrain, les soldats continuent de faire boucherie avec les corps d’innocentes victimes qui tremblent, qui ont froid, qui sont terrorisées et qui finalement, n’ont nulle part où se cacher pour échapper à la folie meurtrière d’un peuple tout entier qui brandit fièrement son argument (lire: alibi de service) à savoir que cette invasion sauvage n’est que “légitime défense” mais ce mensonge de plus ne colle pas (ou plutôt, il ne colle plus).

folie_guerriere_d_israel

Des les deux camps, aussi bien du côté des Palestiniens que des Juifs, on trouve des terreaux fertiles de haine.

Un portion de la population juive d’Israël tire des bénéfices de cette guerre.

Des bénéfices économiques et surtout, politiques.

Il semble improbable qu’une majorité d’Israéliens veuillent de cette guerre sanglante où les bébés sont vaporisés sous la pluie de bombes, lâchées (par des lâches) depuis des avions de guerre dont la puissance de feu n’a jamais été conçue pour massacrer des innocents, comme c’est le cas, en ce moment.

Qui a intérêt à faire triompher le mal tout en ignorant tous ces appels à un cessez-le-feu (immédiat), à un dialogue (via la diplomatie, notamment) ou même à la levée des multiples blocus militaires qui empêchent les innocentes victimes de recevoir l’aide dont elles ont tant besoin?

l_holocauste_palestinien_dans_l_indifference

Qui profite de ce sordide spectacle de guerre qui fait couler des fleuves de larmes?

Sûrement pas le peuple juif qui, partout sur terre, devra vivre avec l’odieu d’une riposte 1000 fois trop forte et une inhumanité flagrante des dirigeants d’Israël qui ne semblent animés que par cette haine sans fin contre un peuple qu’elle opprime, méprise et ridiculise depuis 1947, l’année où l’État d’Israël a été établi en terre de Palestine où vivaient des gens qui ont, quant à eux, tout perdu (incluant leur vie) à la suite de ce que les Juifs appellent un retour à la Terre Sainte et que les autres qualifient de feu roulant de crimes contre l’humanité.

Le Hamas ne représente pas bien les Palestiniens.

Ses tactiques, son discours et son approche générale donne trop souvent préséance à la haine plutôt qu’à l’amour et une chance véritable de vivre en paix.

Mais peut-on vraiment blâmer les combattants du Hamas de se défendre avec les moyens qu’ils ont lorsqu’on voit l’humiliation continuelle qu’Israël impose, de mille façons, aux Palestiniens?

Il va falloir sortir de la logique malsaine de l’appui inconditionnel à Israël parce que des fragments de bébé palestiniens éparpillés sur les derniers fragments de murs qui ont résisté aux attaques diaboliques de la 5e plus puissante armée du monde sur l’équivalent technique d’un camp de réfugiés et bien, le monde en a assez vu — à un seul bébé mort, c’était déjà un de trop et là, on comptes les enfants tués par centaines.

Au Canada, la mort d’un enfant est une chose grave.

Surtout si cet enfant a été passé au hachoir à viande par des balles, des missiles et des bombes.

En Israël, Ehud Olmert, lui, continue de serrer des mains et de sourire.

Pire, il qualifie son invasion de la Bande de Gaza de succès — c’est assez pour lever le cœur de n’importe qui, qu’importe l’existence ou non du Hamas dans ce “territoire”.

Les Canadiens n’ont pas à se faire ami d’un État qui se cache, à grand renfort de mensonges, derrière l’argument ridicule de la “légitime défense” lorsqu’on voit, avec nos yeux, qu’il s’agit d’un autre chapitre de la grande stratégie Israélienne de haine contre les Palestiniens.

En fait, Israël ne se relèvera probablement jamais de cette guerre car Ehud Olmert et ses amis ont refusé à des dizaines de reprises de se discipliner et agir avec le doigté que leur rang commande, en temps normal. Ces politiciens ont fait écho aux Juifs les plus radicaux qui exigeaient que le sang des Palestiniens coule… et bien, il a coulé —abondamment— le sang de ces Palestiniens.

Quelle folie sans fin.

Les militaires qui ont tiré sur des civils, en prétendant “viser” des combattants du Hamas, devront un jour faire la paix avec leur propre conscience, faute de devoir être traduits en cour martiale pour meutre. Ces militaires se sont assurés un emploi pour les décennies à venir en fauchant la vie d’autant d’innocentes victimes.

les_larmes_des_enfants_palestiniens

Il y a tant d’amour et pourtant, les groupes extrémistes, chez les Palestiniens aussi bien que les Israéliens, choisissent inexorablement la haine.

Qu’est-ce que ça va prendre pour que l’amour vienne à bout de toute cette haine?

Tags: bande de gaza, guerre, israël, sionistes, pouvoir sombre d’israël, juifs, combattants, hamas, ehud olmert, soldats israéliens, meutriers, balles, missiles, bombes, bébés vaporisés, enfants tués, innocentes victimes, civils visés, catastrophe, gestes inhumains, oppression, canada, cessez-le-feu, palestine, palestiniens, morts, génocide

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.