L’internet via des oreilles de lapin

Que diriez-vous de contribuer à libérer l’internet du giron quasi-exclusif des compagnies de télécoms et de cable? Un peu de compétition leur ferait le plus grand bien en leur secouant les puces mais à la base, pour les consommateurs, ce serait formidable d’avoir -enfin- une véritable alternative.

Et bien, Google, le géant américain de la recherche en ligne, a lancé une initiative nommé “Free The Airwaves” qui propose -rien de moins- que l’internet sans-fil pour tout le monde, partout. C’est ambitieux comme objectif mais ce serait réalisable grâce au spectre d’ondes radio qui se trouve à n’être utilisé qu’au quart de sa capacité.

Si vous prenez la peine de ressortir vos oreilles de lapin (celles en métal qui permettent d’augmenter la force d’un signal radiophonique ou télévisuel) et de les brancher à votre télé, vous constaterez qu’il n’y a presque pas de postes mais qu’il y a amplement de neige blanche qui fait “kshshshshsh…” et qui, finalement, serait bien utile si elle servait à rendre accessible l’internet, pour tous.

Avec du recul, on se dit souvent que les solutions les plus évidentes nous regardaient en plein visage pendant que nous rivalisions d’ingéniosité pour réinventer la roue.

Là, les gens de Free The Airwaves frappent en plein centre de la cible en voulant migrer une vieille ressource qui ne sert presque plus vers un usage qui propulsera l’internet vers des sommets inédits.

Plus ça va et plus les “médias traditionnels” sentent que la compétition provenant de l’internet n’est plus simplement un phénomène marginal mais bien un tsunami qui risque fort d’ébranler les colonnes de leur temple médiatique s’ils ne changent pas, eux aussi — en démocratisant l’accès à l’internet via notre spectre d’ondes radio inutilisées, nous favorisons une transitions harmonieuse de plusieurs “vieux médias” vers la toute nouvelle façon de livrer leur information, d’une manière plus dynamique et interactive que jamais auparavant.

Ça ne signifie pas qu’il faille fermer les radios, les télés et les médias imprimés mais il existe des opportunités incroyables pour les médias qui sauront devenir des hybrides entre plusieurs plateformes de diffusion mais soyons réalistes, l’internet va continuer à gagner du terrain.

La pétition en ligne de Free The Airwaves s’adresse aux Américains qui veulent envoyer un message au FCC mais rien n’empêche les Canadiens de faire des demandes très similaires aux CRTC car si on se fie à leur feuille de route passablement lamentable, ils n’y penseront pas tout seuls.

En fait, on dirait que lorsque le proverbial “train des bonnes idées” passe devant nous tous, le CRTC fait exprès pour ne rien voir, trop occupés qu’ils sont à préparer un “nid douillet” pour les membres de l’oligopole canadien des télécoms qui, sans grande surprise, n’a pas beaucoup d’incitatifs pour “se réinventer” et offrir davantage de valeur ajoutée aux consommateurs.

Manifestez-vous en faveur de l’utilisation plus intelligente de notre spectre d’ondes radio largement inutilisées afin d’aider à la pleine démocratisation de l’internet!

Tags: ondes radio, spectre inutilisé, internet sans-fil, internet pour tous, accès à l’internet, internet via les ondes radio, ondes réutilisables, free the airwaves, ondes de radio, ondes de télé, oreilles de lapin, fcc, crtc, montréal, québec, canada

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.