Les enfants en tant que source d’un infini bonheur

Que vous ayez des enfants ou non, en tant qu’adulte, vous avez une responsabilité implicite envers chacun d’entre eux. Votre responsabilité devient explicite dès que vous devenez parent mais l’adage “ça prend un village pour élever un enfant” conserve toute son importance, aujourd’hui, malgré une tendance sociale vers l’individualisme et parfois-même, vers le nombrilisme.

Les enfants, avec leur sourire magique, leurs questions surprenantes et leur propension naturelle au jeu, rappellent à notre société balisée par les règles et la bureaucratie que la vie, ce n’est pas qu’une affaire de tête, c’est d’abord —et surtout— une affaire de cœur.

Une société qui ne s’ouvre pas au monde merveilleux des enfants est condamnée à mourir. C’est pourquoi, au Québec, nous devons continuer à placer une large part de nos efforts individuels et collectifs dans le sens du meilleur intérêt de nos enfants.

L’approche pro-enfants comprend de petits gestes comme de dire “je t’aime” en paroles —et— en gestes concrets et prévisibles, à tous les jours. On parle ici d’acheter aux enfants les plus beaux et confortables vêtements, souliers et accessoires pour qu’ils soient toujours bien, dans ceux-ci. Ça comprend aussi des choix sains et délicieux pour leur alimentation. Et que dire d’une maison qui respire l’amour, le confort, la  bienveillance et la générosité… tout ça va dans le sens d’aimer les enfants.

des-enfants-heureux-qui-inspirent-de-beaux-moments-de-bonheur

Il y a aussi les grands gestes pro-enfants comme le respect de leurs différences, en société. L’inclusion de leur idées, de leurs opinions et surtout, de leurs rêves, dans nos projets collectifs. Au-delà des écoles où ils passent près de la moitié de leur temps de jeunesse, il y a tous ces endroits qui réservent un accueil chaleureux et senti aux enfants pour qu’ils puissent se réaliser, en tant qu’enfant, une petite expérience à la fois.

Le rire des enfants est tellement précieux que si notre monde en était privé, notre civilisation entière pourrait en venir à perdre son compas moral. Derrière chaque rire de bon cœur, il y a une cascade d’émotions regénératrices qui amène des montagnes de bonheur, à quiconque l’entend… et le ressent.

Nos enfants ont une importance sans commune mesure pour leurs parents mais en tant que collectivité consciente de l’importance de travailler en équipe pour faire fleurir le “vivre ensemble“, il nous faut aussi voir au bon développement de tous les enfants. On parle ici de voir à leur offrir le meilleur de nous-même. Rien de surhumain, simplement ce qu’on a de mieux, de plus engageant et positif à leur offrir.

En fait, le secret, c’est que ça fait autant de bien d’offrir que de recevoir. Peut-être sans trop le savoir, les enfants nous donnent des rivières d’amour et c’est notre responsabilité de leur offrir le meilleur de nous-mêmes, en tout, pour qu’ils puissent se sentir aimés et s’épanouir, tout au long de leur vie.

Certes, les enfants sont très forts mais ils sont fragiles, à la fois.

Il faut absolument protéger nos enfants de ceux qui voudraient leur faire du mal. En fait, nos enfants sont tellement précieux pour l’avenir de l’humanité que quiconque s’en prends à eux devrait faire face à une justice impitoyable.

Si vous ne l’avez pas fait aujourd’hui, ayez une pensée pour les enfants et demandez-vous comment vous pourriez rendre leur vie encore plus merveilleuse. Ce faisant, vous offrirez le meilleur de vous-même et juste pour ça, votre journée sera bien plus agréable.

Les parents du Québec, eux, doivent maintenir le cap et assurer une vie aussi enrichissante que possible, à leurs enfants. La relation parent-enfant prend tout son sens lorsque, par amour, les deux parties décident de se réaliser, en ce qu’ils ont de plus beau, pour le bénéfice avoué des uns et des autres.

Famille nucléaire, monoparentale ou reconstituée, la nature de la famille doit demeurer au centre de nos priorités car les enfants, eux, veulent être aimés, aidés, compris et valorisés. Si les adultes ont décidé de fractionner puis de recomposer leur nid familial, les enfants ont le droit de vivre leur enfance sans l’inférence négative que ces ruptures et reconstitutions pourraient engendrer. Il faut trouver le positif dans ça, aussi.

Des millions de Québécois sont en amour avec leurs enfants et c’est absolument essentiel qu’il en soit ainsi.

Bravo à tous ceux qui ont compris que les enfants sont une source de bonheur infini et aux autres, prenez le temps d’apprécier ce qui jusqu’à présent, aurait pu vous échapper, à propos de l’importance des enfants et de l’absolue nécessité de leur offrir le meilleur de vous-même, dans ce que vous avez de plus beau et de plus merveilleux.

Et si vous voulez essayer, fermez vos yeux et imaginez le monde comme le voit un enfant. Souriez, riez et laissez votre imagination vous emmener au cœur de vos rêves. C’est là que vous connecterez le mieux avec vos enfants… et avec l’enfant, en vous!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.