À 42,58%, Bell charge-t-elle des intérêts usuraires?

Vous croyez que les grandes chaînes de magasins de détail abusent avec leurs 29,9% d’intérêts annuels, avec leurs cartes de crédit “de magasin”?

Et bien, vous n’avez sûrement pas encore eu à en découdre avec Bell parce que chez-eux, c’est un taux de 42,58% qui vous attend. Vous avez bien lu!

bell-frais-d-interets-usuraires

Voici le libellé officiel, de Bell:

Des frais de retard au taux de 3 % par mois (ou de 42,58 % par année) s’appliqueront à partir de la date de facturation du mois courant si nous n’avons pas reçu votre paiement avant votre date de facturation suivante.

Mauvaise nouvelle pour quiconque n’arriverait pas à acquitter son solde mensuel, avec Bell.

Si on fait le calcul, 3% x 12 mois = 36% mais là, chez Bell, on s’attaque aux clients qui ont des difficultés financières avec l’arme suprême: l’intérêt composé!

42,58% par année… n’importe quoi!

Et oui, Bell vous “aime” tellement que si vous ne payez pas votre facture mensuelle, c’est avec de l’intérêt composé que votre solde sera multiplié! Belle façon pour un membre de l’oligopole des télécoms de se faire “aimer” de sa clientèle.

Ça ne doit pas être mieux chez Vidéotron et Telus mais là, disons que ça paraît vraiment mal, pour Bell.

Le gouvernement du Canada considère usuraire un taux de 60% par année. C’est une insulte à tous les Canadiens que l’usure ne soit considérée comme telle qu’à ce taux TRÈS ÉLEVÉ parce que personnellement, à 5% par année, je considèrerais ça de l’usure.

Imaginez à combien vous passeriez 1000$ à un ami ou à un voisin. Si vous dites que vous chargeriez plus que 5% par année, vous n’êtes ni un ami, ni un bon voisin. Vous êtes un bandit, un profiteur.

Alors quand Bell s’amène avec ses dents de requin et son taux annuel de 42,58%, on comprend vite à quel genre de racaille on a affaire. Des bandits à cravate? Des loups assoifés de sang… et de fric, qu’importe les coûts humains que ça peut engendrer. Bell veut du CA$H, du gros CA$H et ce n’est pas le CRTC qui va l’en empêcher.

AVIS AUX CLIENTS DE BELL:

Soyez sur vos gardes.

Bell n’arrête pas de hausser ses tarifs et le moindre retard de paiement pourrait vous coûter cher.

N’achetez que les services ABSOLUMENT ESSENTIELS et REFUSEZ tous les autres. Bell veut vous déposséder, soit par leurs hausses de frais, soit en vous taxant abusivement et sans aucune impunité le jour où vous aurez un quelconque retard, sur vos paiements mensuels.

La vie n’est jamais “belle”, avec Bell… et on en a une preuve de plus!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.