Le scandale de la Caisse de dépôt

Au moment où Jean Charest se cache derrière sa ministre des Finances, Monique Jérôme Forget, que —tous— les Libéraux semblent être devenus invisibles et qu’Henri-Paul Rousseau livre un discours présomptueux et insultant (pour les Québécois) devant une chambre de commerce, le Québec tout entier a raison de redouter l’arnaque.

Et soyez-en assurés, la population québécoise toute entière vient de se faire ARNAQUER de quelques 40 milliards de dollars.

Au grand jour — avec un beau roulement de tambours suivi d’un TA-DAMMM, à la fin.

la_cigale_et_la_fourmi_de_la_caisse_ygreck

C’est épouvantable ce qui vient de se passer à la Caisse de dépôt et de placement du Québec et pourtant, nos élus se complaisent dans un mutisme qui en dit long sur leur véritable allégeance (envers le “pouvoir sombre” et non le peuple).

Si l’on se fie aux Libéraux, il n’y aura pas d’enquête, pas de coupable(s) et surtout, pas de conséquences, à la suite de cette perte record du quart du “bas de laine” de la fonction publique québécoise.

L’élite mondiale avait dit (nommément) qu’elle s’attaquerait aux fonds de retraite mais les Québécois ne se doutaient probablement pas que ça arriverait si vite. Et ce n’est pas terminé. La Caisse va encore saigner. Et les “dirigeants” vont encore filer comme des couleuvres dès qu’il sera temps de “rendre des comptes” — un concept bien abstrait, pour eux, apparemment.

Pour mieux comprendre l’ampleur du scandale, allez lire ces deux articles-choc:

Tous les Québécois qui se respectent doivent se lever et faire savoir à leur député, puis au gouvernement tout entier, que cette gigantesque supercherie où personne n’est responsable de quoique ce soit ne tient pas la route.

henri-paul_rousseau_et_ses_millions_ygreck

Les coupables de ce gigantesque dérapage planifié se moquent des Québécois et tant que ces derniers vont continuer à se laisser manger la laine sur le dos, les abus vont continuer et Jean Charest va continuer de faire comme s’il n’avait pas cet énorme squelette de la Caisse dans son placard.

Mais le plus drôle (ou pathétique, c’est selon), c’est de voir les élus libéraux qui suivent leur chef et refusent de s’aventurer à l’extérieur de “la cassette” du Parti… même si la situation est tellement absurde que de la défendre tient de l’évidente mauvaise foi. Mais les députés veulent “garder leur job” et rester dans “les bonnes grâce” du boss, alors ils tentent de noyer le poisson et refusent catégoriquement de se faire les défenseurs des intérêts de leurs concitoyens.

Les citoyens voient de plus en plus clair dans le jeu de Charest et de ses complices.

Le quart du fonds de retraite des Québécois vient de s’envoler.

Pffft!

Parti, pour toujours.

Et personne —je dis bien, personne— n’est responsable ou coupable de quoique ce soit, selon le tout-puissant, Monsieur-Deux-mains-sur-le-volant, Jean Charest.

C’est vraiment du délire et il est temps que les citoyens québécois se fasse respecter parce qu’avec le scandale de la Caisse, c’est la proverbiale goûte qui fait déborder le vase.

Tags: scandale de la caisse, caisse de dépôt et de placement, jean charest, état desmarais, power corporation, pertes de 40 milliards, fonds de retraite, argent, dette, pertes, rendements, québécois, fonds, monique jérôme-forget, libéraux, henri-paul rousseau, mauvaise foi, parti libéral

4 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.