L’âge d’or de YouTube en tant que plateforme de distribution de contenu vidéo lucratif pour s’est créateurs indépendants montre des signes d’essoufflement.

YouTube tourne graduellement le dos à un gigantesque pan de créateurs indépendants de contenu de sa plateforme pour dérouler le tapis rouge aux “grands médias”.

Comment YouTube s’attaque-t-i à ses créateurs indépendants?

  • Avec des politiques de “Règles et sécurité” hostiles à la réelle liberté d’expression, faisant passer le géant YouTube du statut de plateforme indépendante à celle d’éditeur de contenu;
  • En resserrant de manière excessives les règles d’admissibilité à la monétisation d’une chaine YouTube ainsi qu’à Google AdSense, le programme permettant à un créateur de vidéos dans YouTube de monétiser ses publications;
  • En s’opposant à toute transparence sur les vraies raisons pour lesquelles des créateurs sont sanctionnés, dans YouTube;
  • Par un usage obsessifs de courriels anonymisés et l’absence chronique d’humains dans toute forme de communications avec ses “partenaires” qui créent des vidéos (ce qui n’a rien à voir avec un “partenariat” mais tout à voir avec une relation largement unilatérale, toxique et totalitaire).

Prises ensemble, ces mesures constituent une attaque contre les créateurs indépendants qui ont donné à YouTube une part importante de ses lettres de noblesse.

Mais il y a encore pire

Par-delà ce barrage d’attaques coordonnées et incessantes contre les créateurs indépendants où il ne reste plus que les “chaînes majeures” qui peuvent encore espérer vivre de leur art, il y a un climat social très particulier, dans la sphère du “big tech” de Silicon Valley.

Les dirigeants et membres influents de l’intelligentsia d’Alphabet, inc., de Google et de YouTube (la même pieuvre avec différents bras) affichent des préférences résolument mondialistes.

En fait, si l’on se fie aux différentes positions d’Eric Schmidt, l’ancien “CEO” de Google qui a participé à la rencontre de Bilderberg 2019, le mondialisme à la sauce de George Soros avec sa Open Society Foundation imprègne le climat d’affaires, chez Google mais aussi, chez YouTube.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est l’Open Society Foundation de George Soros, c’est en quelque sorte une charge à fond de train contre les citoyens de tous les pays afin de tuer leurs droits nationaux à la faveur d’une servitude à un gouvernement mondial.

George Soros qui sourit, à Budapest

Devinez qui est l’idiot utile qui fait office de “Licorne en chef” de ce mouvement hautement liberticide? Vous l’avez sûrement deviné, c’est Justin Trudeau, l’actuel premier ministre du Canada qui multiplie les selfies et les superlatifs pour glorifier son statut de “Global Citizen” ou en français, de “citoyen global”.

Justin Trudeau en tant que Global Citizen

L’idée de George Soros, d’Eric Schmidt et d’une flopée entière de dirigeants des “big tech” de Silicon Valley est toute simple: détruire les nations et tous les droits qui y sont associés, largement favorables aux citoyens pour appâter les esprits faibles (via les médias de masse, notamment) vers un nouveau statut de “citoyen global” où la personne perd ses droits nationaux pour les remplacer par un statut identitaire contrôlé par un gouvernement mondial. En ce moment, ce gouvernement “global”, c’est l’ONU.

George Soros, ce multimilliardaire subversif à la solde du clan Rothschild (fabuleusement riche) jubile en voyant Google, Justin Trudeau et tant d’autres groupes et individus tenant des positions de puissance sauter dans ses cerceaux, pour faire image.

Ainsi, la guerre ouverte de YouTube contre les créateurs indépendants qui sont à l’origine d’une grande partie du succès de la plateforme de partage de contenus vidéos est amplifiée par un climat social sans cesse plus empoisonné, pour toute forme de sens commun, de transparence, de respect des règles élémentaires de droit (notamment de droit du travail) et plus que tout, de la liberté d’expression et les provisions fondamentales qui y sont associées.

Vous aurez compris qu’en éliminant les nations où les dirigeants sont élus par le peuple pour un gouvernement mondial où personne n’est élu par le peuple, des compagnies comme Google multiplient leur pouvoir sur les masses, d’où leur complaisance avec l’agenda de George Soros, à la solde des Rothschild et de la cabale de dirigeants de l’ombre qui ne veulent absolument pas permettre à notre monde d’évoluer au-delà de leur seuil de relative médiocrité où leurs structures continuent de nous emprisonner dans leur prison politique, économique et sociale.

Dit autrement, les créateurs indépendants de YouTube posent un tel risque contre l’establishment sombre et occulte qui nuit à l’évolution humaine sous presque toutes ses formes qu’il faut les réduire au silence… ou les démonétiser. Ou pire.

YouTube glorifie les mensonges et les demi-vérités des “grands médias” tout en cachant la vérité au public

L’énorme influence de YouTube en tant que plateforme de partage de contenu vidéo est indéniable.

Aucune surprise que des milliards de personnes consultent celle-ci pour une infinité de thèmes.

Pas surprenant non-plus que les annonceurs du monde entier paient la YouTube pour atteindre des clients.

La recette fonctionne encore mais un large pan du public qui a toujours encouragé la croissance de YouTube en tant que plateforme favorisant la liberté d’expression déchantent et voient clair dans le jeu de Google qui applique à la lettre l’agenda de George Soros qui, tel un chef de mafia, fait appliquer les directives du clan Rothschild qui, lui, utilise cet énorme pouvoir pour fédérer la cabale qui tire ses avantages de l’agenda post-nationaliste et pro-mondialiste qui, dans tous les cas, réduit tous les citoyens nationaux en citoyens globaux qui perdront leurs droits actuels pour n’avoir que leur servitude à une structure sur laquelle ils n’ont aucune influence.

Le mondialisme à la saveur Soros, c’est le retour au modèle des barons et de leurs cerfs. Les maîtres et les esclaves. Avec toutes les dérives que ça suppose.

Personne de censé ne veut cette version sombre du mondialisme où les riches ont tous les pouvoirs et les autres n’en ont pas, sauf celui d’obéir aux puissants.

L’actuelle société sous surveillance de la Chine devrait d’ailleurs donner froid dans le dos à tous les citoyens du monde libre puisque le plan des Rothschild pour le monde entier, c’est ça!

Société sous surveillance, en Chine

D’où l’urgence de contrecarrer YouTube dans ses gestes contre les créateurs indépendants de contenus vidéos… et contre tous ceux qui utilisent ses services. Ce qui revient à dire que YouTube applique déjà le modèle des barons et des cerfs dans sa façon de garder tous ses droits et d’éliminer unilatéralement ceux qui restaient “aux autres”, incluant ceux qui se conformaient à ses “règles”.

C’est éminemment pervers ce que YouTube est en train de faire.

En espérant que vous soyez conscients que la guerre que YouTube libre contre nous tous n’est qu’un front d’une guerre encore plus terrifiante qui nous force à sortir de notre relative neutralité pour nous opposer de toutes nos forces à leurs manigances malveillantes.

YouTube et ses complices

Soyez conscients que le machiavélique George Soros veut réduire le peuple du monde entier à l’esclavage mais il veut aussi nuire à YouTube, Facebook, Twitter, Pinterest et les autres complices du modèle actuel (contre le peuple) en les dissociant de leur base naturelle de fans pour les appauvrir puis les racheter, à rabais.

Son contrôle sur le secteur des “big tech” de Silicon Valley sera alors plus important que jamais.

Les Rothschild, ses patrons, seront ravis.

Plus d’esclaves et moins de libertés pour remettre en question leur hégémonie sur le système actuel.

Vous comprenez l’arnaque à palliers multiples?

C’est uns stratégie incrémentale.

La riposte… votre riposte!

Si vous compte ne rien faire, vous perdrez.

Il vous appartient d’identifier le meilleur moyen, pour vous, de faire entendre votre voix pour conserver et même bonifier vos droits et le pouvoir que dérivez de ceux-ci.

Gardez à l’esprit que rien ne vous a jamais été “donné” par la classe dirigeante, sauf ce que vous ou ceux qui vous ont précédé ont gagné par le sang. Seule exception, les droits qui vous semblent favorables (et qui le sont peut-être) mais qui le sont encore plus pour la classe dirigeante.

Si vous voulez quelque chose en ce monde, vous allez devoir vous l’approprier parce que personne ne vous le donnera, jamais. À part, encore une fois, lorsque ça sert une cause commune ou chère aux yeux des tenants actuels du pouvoir.

Alors c’est là que la riposte contre YouTube —et tout ce qui influence “l’attitude de baron” de YouTube— doit avoir lieu.

FairTube contre-attaque

Si vous ne savez pas trop par où commencer, peut-être aimeriez-vous joindre le groupe FairTube.info (qui ont un groupe Facebook, le “YouTubers Union“) pour rejoindre d’autres créateurs de YouTube qui comprennent l’immense danger de la régression des droits des créateurs indépendants.

Ce mouvement est supporté par IG Metall en Allemagne, à savoir le plus important syndicat, au monde (avec quelques 2,3 millions de membres).

Les demandes d’IG Metall à YouTube, en Allemagne, visent des changements en Europe mais aussi, autant que possible, partout dans le monde.

En ce sens, plus les créateurs indépendants de contenu vidéo du Québec prendront leur place, plus ils auront de succès contre YouTube qui, en ce moment, n’a qu’une considération nominale pour les créateurs qui ont été démonétisés de leur plateforme.

Pour des milliers de créateurs indépendants de contenus vidéos du Québec, la démonétisation de leur chaîne YouTube a été l’équivalent d’une perte d’emploi ou encore, d’une perte de revenu.

Le public aussi perd en diversité des contenus et les annonceurs n’arrivent plus à rejoindre leurs clients, surtout ceux qui s’intéressaient aux chaines des ces créateurs indépendants.

Même si YouTube utilise la recette Soros pour remplacer le contenu personnalisé et humain des créateurs indépendants par la formule “big media”, un fort pourcentage des gens qui ont compris la valeur des médias réellement indépendants ne veulent plus rien savoir de l’arrogance, des mensonges et de demi-vérités ouvertement manipulatrices et malveillantes des grands médias. Il y a des exceptions, bien entendu mais la ligne narrative des “grands médias” ne va pas dans le sens des intérêts des gens… et les gens le savent.

Ne laissez pas YouTube devenir le baron qui vous dit d’apprécier votre nouvelle vie, à genoux

Alors faites vos recherches, faites-vous votre propres opinions et faites entendre votre voix.

Créez le présent dans lequel vous voulez vivre, prospérer et être la meilleure version de vous-même, dans le respect de vos pairs qui vous accordent le même respect.

Dans le même ordre d’idée, refusez-net les barons qui veulent vous convaincre que votre état de servitude (en tant que serf, à leur service) est une prison confortable et à votre mesure. C’est un piège, comme tous les autres pièges de ces barons auto-déclarés.

Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos enfants et leurs enfants qui viendront après eux.

Livrez le combat aux barons actuels pour ne pas que ce même combat ait à être livré contre les descendants de ceux-ci.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.