Les citoyens savent depuis toujours que de nombreux grands entrepreneurs en construction de Montréal se concertent pour s’arroger tous les appels d’offres et au passage, en gonfler artificiellement le prix.

En clair: le système d’appels d’offres québécois est brisé et il ne fonctionne plus à l’avantage des citoyens mais bien de l’oligopole mafieux de fraudeurs qui ont le front de voler les citoyens via leurs “devantures respectables” d’entrepreneurs en construction.

Selon l’émission Enquête diffusée le 15 octobre 2009 et intitulée “Collusion frontale: pratiques douteuses dans l’industrie de la construction“, les citoyens du Québec paieraient 11% de plus pour leurs travaux d’infrastructure (notamment les routes) qu’en Ontario. Pire, selon un entrepreneur en construction qui a osé défier l’omerta, c’est quelques 35% de plus que les soumission “arrangées” coûteraient aux citoyens.

On se demande souvent où va notre argent mais là, on a une bonne idée de la réponse, en ce qui a trait au domaine de la construction.

En tant que citoyens, il faut faire à ces entrepreneurs ce qui a été fait aux groupes de motards criminalisés, soit de les confronter à leurs délits et ainsi, démanteler pour toujours ces réseaux frauduleux qui VOLENT les citoyens en fixant des prix que leurs collaborateurs “à l’interne” approuvent sans vérifier que les prix ou les conditions aillent dans le sens du meilleur intérêt des citoyens.

Si ces criminels veulent extorquer des gens, qu’ils aillent le faire ailleurs parce qu’au Québec, ça ne passe pas.

Pire, ces “criminels de la construction” se frottent au monde municipal et à la fonction publique de toutes sortes de façons quand ce n’est pas carrément pour y infiltrer des collaborateurs — il y a un énorme ménage à faire et ça doit être fait via une escouade spéciale de la Sûreté du Québec qui verra à écrouer ceux qui volent les Québécois et contribuent à endetter nos enfants, pour de nombreuses générations.

Dans le reportage de Radio-Canada, un ex-fonctionnaire du ministère des Transports “ose” dire tout haut ce que tout le monde sait: que la mafia italienne de Montréal a les deux mains dans le jarre à biscuits, dans le domaine de la construction et qu’ils n’hésitent pas à intimider les autres entrepreneurs qui voudraient offrir leurs services.

Pour les Québécois qui ont accueilli ces Italiens, lors de leur arrivée au Canada, c’est une claque au visage.

C’est tellement dommage parce qu’il y a du très (mais là, du TRÈS) bon monde dans la communauté italienne de Montréal mais c’est complètement incompréhensible que les membres de cette communauté aient laissé se produire un tel larcin, sur le dos de tous les Québécois… incluant le leur!

Les Italiens sont des gens fiers et travaillants mais là, il va falloir qu’ils se regardent dans le miroir pour ce qu’ils sont devenus aux yeux des autres, à savoir des voleurs à cravates et des bandits menaçants qui n’ont AUCUN SCRUPULE à extorquer les citoyens québécois.

Si la mafia italienne n’aime pas cette étiquette, qu’elle s’arrange pour la changer, de l’intérieur.

La mafia italienne, en ayant craché au visage de tous les Québécois en contribuant à les voler, notamment en fixant les prix des soumissions pour les appels d’offres publics mais aussi en terrorisant les concurrents éventuels (souvent des compagnies québécoises qui offrent d’excellents services), se sont fait plus de sept (7) millions d’ennemis, pour toujours.

C’est pour engraisser, directement ou non, la mafia italienne que les Québécois se sont endettés, eux et leurs enfants, via des appels d’offres “ultra-complaisants” qui ont accepté des soumissions gonflées artificiellement via une fixation de prix complètement illégale — c’est épouvantable, comme crime.

Et le pire, c’est de penser à la honte que vont devoir porter les Italiens de Montréal.

Pendant que la mafia italienne s’affairait à souiller la réputation et l’honneur de la communauté italienne toute entière, les Italiens qui ont préféré se taire plutôt que de dénoncer cette “manufacture du mal” et ils vont avoir un réel examen de conscience à faire parce qu’en laissant faire les criminels “dans leur cour”, ils s’exposent, selon le contexte, à devenir eux aussi, des criminels.

Les “Italiens-honnêtes” ont un GROS ménage à faire “à l’interne” pour débarrasser leur communauté de la mafia qui leur fait honte et qui montre un côté très sombre de cette communauté qui, en presque tous les autres points, s’avère exemplaire. Quiconque a déjà côtoyé des Italiens sait que ce sont d’excellentes personnes mais leur mafia cause beaucoup de mal et pourtant, ils ne la combattent pas. Pourquoi?

Tous les entrepreneurs qui ont truqué leurs soumissions lors d’appels d’offres publics doivent faire l’objet d’enquêtes musclées de la part de la Sûreté du Québec et la ministre des Transports, Julie Boulet, doit cesser de jouer à la proverbiale poule mouillée en refusant de commenter cette situation qui a désormais éclaté au grand jour.

La situation est tellement grave que tous les chantiers d’infrastructure québécois devraient être fermés jusqu’à ce que le tout ait été régularisé parce qu’en ce moment, l’ensemble de la population québécoise est en train d’enrichir des criminels, rien de moins.

C’est un crime contre toute la population qui a été perpétré, à d’innombrables reprises et sur des décennies, au Québec.

Il est absolument impossible pour les Québécois de fermer les yeux sur ce scandale qui éclabousse toutes les parties y ayant pris part. Ce n’est pas vrai que les Québécois vont accepter qu’un Hell’s Angels aille intimider ou blesser un entrepreneur concurrent qui veut offrir le meilleur de lui-même — ça ne peut pas durer.

La cohabitation avec des criminels de cette nature est impossible.

Un grand ménage s’impose et notre classe politique fédérale, provinciale et municipale doit en finir avec les abus qui appauvrissent TOUS les Québécois tout en enrichissant une poignée de criminels.

Tags: fraude, corruption, mafia, montréal, italiens, construction, infrastructures, radio-canada, témoignages, enquête, preuves, enregistrements, politique, politique fédérale, politique provinciale, politique municipale, transports, routes, autoroutes, collusion, appels d’offres, soumissions, québécois, citoyens, justice, crimes, criminels, fabulous fourteen, fabulous 14, mafia italienne, communauté italienne, hell’s angels, sûreté du québec, police, crimes économiques, scandale

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.