La catastrophe financière américaine

Alors que se tient le Sommet du G20 à Londres, les médias du monde entier oublient de parler de l’ampleur sans précédent de la catastrophe financière américaine.

Vous avez entendu parler des 165M$ de bonis aux cadres et employés influents d’AIG mais vous n’avez sûrement rien lu à propos de l’ampleur RÉELLE de “plan de sauvetage” de Barack Obama.

Et bien, vous allez voir le VRAI chiffre et soyez avertis, il fait PEUR…

Que dites-vous de 12,8 trilliards de dollars US.

12,8 trilliards.

12,800 milliards (“billions of dollars”, en anglais).

Avec les zéros, ça fait 12,800,000,000,000$US pour un plan de relance signé Barack Obama — avec une dette nouvellement générée (mais pas entièrement distribuée) de cette ampleur, c’est comme si vous aviez défoncé 512 millions de fois votre marge de crédit de 25,000$… ayoye!

La p’tite madame à la Caisse populaire aurait surement tenté de vous joindre au moment où vous étiez rendu à 20k$ sur les 25k$ disponibles mais après 512,000,000 de fois que vous ayez défoncé votre marge de crédit, en seulement quelques semaines, elle se serait carrément évanouie, la pauvre, pour finir la bouche ouverte, étendue de tout son long sur le plancher de son cubicule!

Et Obama, lui, il peut “swinger son plan de sauvetage” vers des sommets hallucinants sans le moindre problème… cherchez l’erreur!

Pour les passionnés de mathématiques, ça donne 1,28E+13 et n’importe quel chiffre au-dessus de 1 exposé en 13 donne un chiffre qui donnerait de l’urticaire à votre banquier s’il apprenait que vous veniez de vous endetter de cette somme mais justement, dans le cas du “plan de sauvetage” d’Obama, ce sont LES BANQUIERS qui REÇOIVENT le gros de cet argent!

Ainsi, les banquiers sont morts de rire… et les contribuables américains, eux, sont complètement fauchés.

Vous ne me croyez pas?

Vous pensez encore que le plan de sauvetage fraie dans les 1 ou 2 trilliards de dollars?

Et bien, il vaudrait mieux que vous alliez lire cette nouvelle de Bloomberg qui corrobore le chiffre de 12,8 trilliards et bien plus encore. Allez-y, voyez à quel point nos “grands médias” locaux nous laissent dans le noir à propos de ce qui a une VÉRITABLE INCIDENCE sur nos vies.

bloomberg_plan_de_sauvetage_obama

Et ce n’est pas mieux en Grande-Bretagne où la dette explose à un rythme effréné…

bloomberg_darling_uk

Et puis, il ne faudrait surtout pas penser que nous, Canadiens, sommes immunisés des effets dévastateurs qu’aura cette impayable dette [américaine] qui, rappellons-le, rivalise maintenant avec produit national brut (le PNB) du pays de l’Oncle Sam. Aussi bien déclarer faillite et repartir sous un autre nom.

Au fait…

Il se pourrait bien que les États-Unis déclarent faillite, d’une certaine façon, lorsqu’ils transiteront leur vieux dollar US vers le nouvel Amero qu’ils anticipent, pour les prochaines années. Si cette nouvelle monnaie vient à se concrétiser, le Canada et le Mexique aussi seraient appelés à perdre leur monnaie nationale actuelle au profit de l’Amero, une monnaie qui contribuerait, encore une fois, à enrichir les riches et appauvrir tous les autres.

obama_2012_grievance_report

Le nouvel ordre mondial veut apparemment krasher le dollar afin qu’il ne vale presque plus rien et donc, que la dette détenue en dollars US par des tiers (comme la Chine) puisse être facilement remboursée avec une devise qui serait maintenue artificiellement forte.

À court terme, cependant, en conséquence directe de la taille de la dette générée par le “plan de sauvetage” d’Obama et son collaborateur Timothy Geithner, il faudra faire face à l’inflation galopante. Imaginez-vous que la Réserve fédérale américaine vient d’avoir la “bonne idée” de s’imprimer plus d’un trilliard de dollars (en billets) pour parer au plus urgent et ce faisant, innodant le marché de billets verts — ce qui a pour effet immédiat d’influer à la hausse sur les prix de tous les produits et de tous les services.

L’inflation sera excellente pour repayer la dette à rabais (parce que l’argent ne vaudra, à terme, presque plus rien) mais ce sera ÉPOUVANTABLE pour tout le monde. Vous vous rappelez ce qui s’est passé en Argentine? Le nouvel ordre mondial a volé l’argent du peuple argentin via l’inflation galopante qui y a fait des ravages.

En Argentine, au pire de la crise, vous deviez vider votre fonds de pension simplement pour faire l’épicerie! Et comme les institutions financières avaient fermé (ou sévèrement limité) les droits de retrait d’argent, personne n’était capable d’obtenir des billets pour subvenir à leurs besoins!

C’est ce genre de scénario qui s’en vient, dans une semaine, un mois, un an ou plus (qui sait), chez nos voisins du Sud. Ça va faire extrêmement mal et il y a aura presqu’assurément un énorme guerre civile d’un bout à l’autre du pays. Et non, les militaires, malgré tout leur arsenal, ne tiendront pas longtemps si le peuple se soulève et décide d’en finir avec les marionnettes du nouvel ordre mondial qui pillent le pays et mène la Grande Amérique directement à la ruine.

Au Canada aussi, il va falloir choisir un camp.

La Sûreté du Québec a prouvé, à Montebello, qu’elle utilise des “agitateurs-policiers” pour donner l’impression que les manifestants ne sont pas pacifiques et la GRC n’a rien dit (comme si c’était correct). On sait qu’il y a donc des éléments CORROMPUS dans nos polices nationales qui, d’habitude, font la fierté d’une nation.

Les membres HONNÊTES des forces de l’ordre auront des choix à faire entre leurs ordre (provenant, de près ou de loin, de l’agenda d’oppression approuvé par le nouvel ordre mondial) et leur propre conscience. S’il leur reste un peu de dignité, lorsque le moment viendra, ils choisiront d’agir selon leur conscience.

Le nouvel ordre mondial est constitué de tout ce qui pue la richesse et l’excès, à travers le monde. Creusez les secrets noirs de la monarchie britannique, des rois d’Europe et des cercles d’influence autour des Bilderberg. Vous découvrirez une nuée de lobbys d’intérêts privés, de transnationales sans morale et d’influents stratèges qui partagent tous une vision profondément égoïste, avaricieuse et tyrannique du monde.

obama_change

Avec 12,8 trilliards de dette qui s’ajoute sur les épaules de nos frères américains, argent qui va surtout aboutir dans les poches des banquiers corrompus de Wall Street (qui engraissent les paradis fiscaux d’où ils mènent des attaques sans relâche contre les économies légitimes du monde entier), il va falloir réaliser, peut-être avec stupeur, qu’on assiste au plus grand vol de richesses de toute l’histoire de l’humanité.

Tout ça, signé OBAMA.

Oui, Obama, le gars sorti de nulle-part, membre du CFR (devanture pour le nouvel ordre mondial) qui multiplie les paroles creuses (“Change”, “Yes We Can”) qui ne veulent, finalement, absolument rien dire.

obama_change_we_can_t_believe_in

En ce moment, Obama qui signe le “plan de sauvetage” de 12,8 trilliards de dollars (ou “plan qui va dans les poches des banquiers et non des citoyens”), se trouve à être le “voleur en chef” de cette grande supercherie.

Le “plan de sauvetage” d’Obama —de plus de 1,000 pages et adopté après que les représentants du peuple n’aient eu que quelques heures, en pleine nuit, pour le consulter (pour ceux qui l’ont vu)— passera à l’histoire comme la plus grosse “passe” jamais faite sous les yeux d’un peuple américain complètement dépassé par la vitesse à laquelle il s’endette… tout ça pour faire plaisir à Obama, le clown en chef de la grosse pièce de théâtre mise-en-scène par le nouvel ordre mondial.

obama_rolling_stone_glow

hitler_propaganda_glow

lenin_propaganda_glow

Au Canada, il faut stopper les largesses complètement injustifiées de Stephen Harper à l’endroit des banquiers de Bay Street (à Toronto) qui, comme leurs confrères américains de Wall Street, ont détruit notre système financiers mais s’emplissent maintenant les poches avec les “plans de sauvetages” de nos gouvernements — c’est ôdieux.

Et n’essayez même pas d’avoir une discussion à ce sujet avec un Conservateur, ils ne veulent RIEN entendre!

Avec raison, lorsqu’on prend les gens pour des des tartes, on ne perd pas de temps à leur parler. C’est tellement triste parce que Stephen Harper aurait pu être un grand PM pour le peuple canadien mais là, il joue le jeu du nouvel ordre mondial, “play by play”. Les nouvelles dettes créées par Harper, c’est NOUS qui devrons les repayer… et les banquiers, eux, riront aux larmes avec les poches pleines de milliards de dollars (25MM$ + 50MM$ + 200-quelques-MM$ donnés, depuis janvier 2009, aux banquiers canadiens, par le gouvernement conservateur de Harper, via les bons services de Jim Flaherty).

Est-ce qu’on aurait pu donner ces 275-quelques milliards aux citoyens canadiens au lieu de les donner aux banquiers?

Absolument!

Et si l’on se fie à la population canadienne officielle, en date du 1er avril 2007, soit 32,852,849 personnes, ce 275MM$ aurait donné 8,370.66$ à chaque canadien.

On répète.

Si Harper avait choisi d’aider les Canadiens plutôt que les banquiers, vous auriez reçu, dans vos poches, en argent sonnant, la rutilante somme de 8,370$ — pour une famille de 4 personnes, ça donne 33,482.64$.

Qu’importe votre situation financière, c’est à peu près certain que vous auriez fait un meilleur usage de votre 33,482$ que ce que les banquiers de Bay Street sont en train d’en faire.

Ça ne vous donne pas le goût de sonner les cloches de votre député, au téléphone, ça?

Où sont nos élus quand un viol aussi évident de notre portefeuille collectif a lieu?

Ils dorment au gaz?

Ben non, mieux que ça, ils votent POUR… aaaah!

Ce à quoi vous assistez présentement, distingués concitoyens, n’est rien d’autre qu’une grotesque mise-en-scène pour nous VOLER ce qu’ils nous reste de richesse monétaire.

D’où mes conseils…

  1. Achetez des droits, des propriétés et des titres (facilement monayables, idéalement);
  2. Achetez des moyens de productions (des tracteurs, des panneaux solaires et autres) qui vous permettront de subvenir à vos besoins et de créer de la richesse, au cours des années à venir.

Mes conseils sont tout simples et pourtant, il y a encore plein de monde qui viennent de perdre environ 25% de la valeur de leur fond de retraite qui se disent que “ça va remonter” — on leur souhaite, bien sûr mais ça n’a pas l’air parti pour ça alors aussi bien accepter l’évidence que notre monnaie actuelle va connaître des temps difficiles alors que les titres et les moyens de production, eux, faciliteront la vie de ceux qui les auront acquis à temps.

Enfin bref, chacun est libre de faire ce qu’il veut et c’est un peu la beauté de la chose mais de grâce, sortez vos calculatrices et pitonnez tous les chiffres qui vous passent sous le nez, dans les grands journaux. Vous verrez que l’ampleur de notre dette a de quoi donner d’effroyables cauchemards, surtout quand on pense que nos enfants devront affronter cette insurmontable montagne de “red tape”.

Il y a des coupables pour ce qui se passe en ce moment.

Tant que vous resterez plongé dans votre proverbial coma du “métro-boulot-dodo”, l’élite va continuer à vous voler, en vous regardant droit dans les yeux (via la télé) et en vous mentant à pleines dents en vous disant que c’est POUR VOTRE BIEN… et vous y croirez!

Les Montréalais ne sont pas connus pour se laisser marcher sur la tête comme c’est le cas actuellement. Il y a moyen de régler tout ça de manière pacifique, dans le respect et le calme. Ça n’empêche pas que nous devons être fermes et unis dans nos demandes afin de démanteler les branches canadiennes du nouvel ordre mondial tout en reprenant le plein contrôle, au niveau local, de toute l’administration de nos impôts et taxes.

En centralisant le pouvoir, le nouvel ordre mondial nous dépossède à la fois de notre argent et du pouvoir qui l’accompagne.

En se laissant faire, nous donnons raison aux élites qui nous méprisent alors il faut que ça cesse et il faut dire clairement, d’une seule voix, au nouvel ordre mondial et à ses conspirateurs qu’il ont été démasqués et que leurs mensonges continuels ne fonctionnent plus.

Ne regardez pas que les marionnettes, observez de plus près et voyez qui les dirige.

Nous avons été les dindons de la farce depuis trop longtemps et il faut que ça change. Posez-vous des questions. Regardez-vous bien dans le miroir.

Vous êtes désormais tombés, vous et ceux que vous aimez, sous la lourde botte oppressive de l’esclavage économique, avec toutes les horreurs que ça comporte. Est-ce vraiment ça l’avenir dans lequel vous voulez voir grandir vos enfants?

Il est temps que l’Homme, avec un grand H, passe AVANT toute question politique ou économique.

12,8 trilliards de dollars de nouvelle dette sur les épaules des américaine, c’est vraiment du délire…

Tags: dette, endettement, dette publique, 12.8 trilliards, américains, économie américaine, économie canadienne, barack obama, plan de sauvetage, banquiers, corrompus, avaricieux, malhonnêtes, paradis fiscaux, trilliards, dollars us, inflation, prix des produits, prix des services, argentine, canada, stephen harper, conservateurs, dignité, policiers, forces de l’ordre, citoyens

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.