Home Depot prévoit embaucher 6,300 nouveaux employés

deco_home-depot_1D’un océan à l’autre, les grands magasins œuvrant dans le secteur de la rénovation résidentielle vont devoir redoubler de rigueur au moment où Home Depot souhaite ajouter 6,300 nouveaux employés aux quelques 28,000 déjà à leur emploi.

Une grosse nouvelle qui ressemble à une attaque directe contre les concurrent du géant américain, comme Rona avec ses bannières-maison et ses Réno-Dépôt, au Québec et en Ontario. Il semble que le géant québécois du commerce de détail dans le secteur de la rénovation traverse une période plus difficile où il existe des questionnements sur son positionnement et le meilleur moyen de s’assurer une place de choix, dans différentes niches, comme le jardinage et la décoration.

Au Québec, le printemps 2014 s’annonce donc très chaud, dans le secteur de la rénovation résidentielle parce que les différents magasins se livreront une concurrence si intense qu’elle pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour celui qui n’aurait pas anticipé cette charge frontale de Home Depot, avec ses 6,300 nouveaux employés.

Concrètement, Home Depot livrera une solide bataille pour la clientèle du secteur de la rénovation à Rona (et sa bannière Réno-Dépôt) Canac Marquis, Home Hardware, BMR et même Canadian Tire ou WalMart, selon les segments (comme le jardinage). Nous pouvons compter sur la vigilance de nos commerces canadiens et québécois pour offrir le meilleur d’eux-mêmes durant cette période mais le combat aura lieu sur plusieurs fronts et il faudra performer sur chacun d’eux, comme la montée du commerce en ligne qui vient, en tout ou en partie, de coûter leur emploi à quelques 950 employés de BestBuy et FutureShop, au Canada. Un signe clair que les consommateurs préfèrent désormais acheter en ligne ou ramasser en magasin… après avoir commandé via le web! C’est un changement majeur dans le marché et ça touche aussi les magasins dédiés à la rénovation résidentielle.

Dans le communiqué de presse de Home Depot, daté du 5 février 2014, l’emphase est mise sur le fait que ces emplois à temps-plein et à temps-partiel —dont certains sont saisonniers, sans en connaître la proportion— sont là pour rester au moment où la compagnie veut mettre encore davantage l’emphase sur le service à la clientèle.

Cette stratégie pourrait être très bien reçue par la clientèle de Home Depot qui semble apprécier tout ce qui simplifie son expérience d’achat, en magasin. En effet, une part importante de la clientèle des Home Depot est réputée être féminine en raison de son bon niveau de service envers ce segment de leur clientèle. En misant sur ce qui les distingue déjà, Home Depot pourrait rapidement augmenter ses parts de marché.

Il n’a pas été question, dans le communiqué de presse, d’éventuelles rénovations ou ouvertures de nouvelles succursales au-delà de ses 180 points de vente déjà en opération, au Canada.

Souhaitons que l’embauche d’employés chez Home Depot ne mène pas à a suppression d’emploi, chez les concurrents. Dans un marché comme la rénovation résidentielle où il se livre une féroce concurrence, on peut cependant penser que lorsqu’une compagnie gagne 1% de plus du marché, c’est parce que ce pourcent a été pris à un concurrent qui devra, de son côté, diminuer ses charges dans la même proportion, s’il n’a pas suffisamment de provisions financières.

Bonne nouvelle, les grandes compagnies qui s’affrontent dans ce secteur affichent une saine rentabilité alors le jeu de la concurrence pourrait profiter aux consommateurs.

Bravo aux milliers de travailleurs qui rejoindront les rangs de Home Depot, dès le début du printemps 2014!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.