Des rues pleines de neige et des trottoirs qui disparaîssent, comme par magie!

Même si l’administration de Gérald Tremblay clâme, sur toutes les tribunes qui lui sont offertes, que le déneigement des rues et des trottoirs de Montréal va bon train, prendre une marche au centre-ville peut relever du sport extrême lorsque l’accumulation au sol monte rapidement.

En effet, de nombreux automobilistes pestent contre les rues mal déblayées (ou pas déblayées du tout) où les automobiles sont stationnées en diagonale et où des pelleteurs ne savent plus où jeter leur neige. Se promener en auto sur le Plateau Mont-Royal lorsqu’il y a une tempête de neige (même un petite), c’est “sportif”.

Mais imaginez les marcheurs qui empruntent d’autres axes que St-Laurent, St-Denis, Ste-Catherine et Sherbrooke… ils doivent rivaliser d’ingéniosité pour enjamber les bancs de neige et éviter de glisser sur une plaque de glace, sous la neige.

Si l’on ajoute un déneigement lent, très lent ou inexistant des trottoirs, on multiplie les risques de blessures grave pour les marcheurs, notamment ceux qui sont plus vieux ou encore, ceux dont la mobilité est réduite.

La ville de Montréal prétend faire de son mieux pour déblayer les trottoirs mais force est d’admettre que la tempête de mercredi (environ 30 cm) n’a même pas encore été ramassée, dans plusieurs rues, que déjà, la tempête d’aujourd’hui (vendredi, avec environ 10 cm) vient s’ajouter et multiplier les embûches pour les piétons montréalais.

C’est comme si les trottoirs disparaîssaient par magie!

Comme ça, pouf… plus de trottoir — que des bancs de neige qui cachent de larges plaques de glace.

À l’évidence, la métropole a de la difficulté à affronter les tempêtes de neige et au lieu de mettre inutilement la santé (et même la vie) de ses citoyens en danger en ne ramassant pas bien la neige au sol, l’administration Tremblay aurait intérêt à considérer l’achat d’équipement supplémentaire ou encore, une organisation plus efficace du travail (si les syndicats collaborent, bien entendu).

D’ici là, les piétons de Montréal auraient intérêt à s’acheter des raquette pour affronter les prochaines tempêtes que l’hiver nous réserve.

Tags: déneigement à montréal, rues ensevelies sous la neige, trottoirs pleins de neige, piétons en danger de faire des chutes, marcheurs montréalais, trottoirs mal déblayés, ville de montréal, gérald tremblay, administration tremblay, syndicats, métropole, tempêtes de neige, accumulation au sol

Un commentaire

  • Ca fait déjà une semaine et un jour qu’il y a eu une tempête de neige à Montréal et devinez quoi… c’est aujourd’hui que la ville décide d’enfin déneiger la rue de la Montagne, en plein Centre Ville de Montréal. Les plus drôle, c’est qu’il ne reste même plus de neige sur la rue. C’est absolument ridicule!!!! Les fameuses pancartes rouges d’interdiction de stationner sont sur la rue depuis plus de trois jours, déjà.

    Selon les mêmes pancartes, ce soir, entre 19h et 7h, il est interdit de stationner sur la rue Sherbrooke du côté Nord car, devinez quoi… la ville passe enlever la neige. Essayons de raisonner: la ville va payer des employés toute la nuit pour enlever la neige sur la rue la plus achalandée du centre-ville, une semaine après la tombée de la neige lorsqu’il NE RESTE PLUS DE NEIGE!!!!! Et on s’entend que les employés de la ville sont bien payés pour le faire, certains devront même rester en “over time”. ON SE DEMANDE OÙ VONT NOS TAXES???? BEN VOILÀ!!!

    MERCI, M. GÉRALD TREMBLAY, POUR VOTRE SENS ORGANISATIONNEL ET VOTRE LEADERSHIP… MERCI.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.