Des fonds publics destinés à Montréal sont investis à l’extérieur du Québec

Les FIER sont principalement constitués de VOTRE ARGENT dûrement gagné et confié aux bons soins de Liza Frulla et de ses collaborateurs — on parle de centaines de millions de dollars qui, en théorie, vous appartiennent.

On pourrait croire que la junte libérale qui se délecte de ces centaines de millions de dollars qui circulent en douce, loin des projecteurs et derrière des portes closes, en ferait somme toute un usage juste et avisé.

Et bien, non.

Les Adéquistes ont mis le doigt sur un autre mini-scandale à l’intérieur du gros scandale des FIER.

Cette fois, on apprend que l’argent qui devait servir pour Montréal ont plutôt été investis… à l’extérieur du Québec! Les individus qui ont permis qu’une telle ignomie se produise devraient tous être remerciés et les argents retournés au trésor public, avec intérêts.

Mais ça, c’est un citoyen qui “ose” parler contre l’usage carrément frauduleux des fonds publics appartenant aux Québécois.

Jean Charest et ses collaborateurs s’empresseront de noyer le poisson et de mentir à pleines dents pour défendre l’indéfendable mais les Québécois commencent à voir clair dans le petit jeu des Libéraux et ce n’est peut-être pas un hazard si Liza Frulla permet, directement ou non, que l’argent du Québec serve à enrichir des étrangers.

Voici le communiqué de l’ADQ qui a fait éclaté ce segment du scandale des FIER…

Le porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière d’économie et de finances publiques, François Bonnardel, a dévoilé que le FIER-ID [consultez la fiche de ce FIER, au REQ], qui doit en principe investir dans le développement économique de Montréal, s’est servi des fonds publics pour appuyer une entreprise de la Nouvelle-Écosse dont les propriétaires résident aux États-Unis.

Lors de l’étude des crédits avec le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, le député adéquiste a relevé qu’une somme d’un million de dollars a été octroyée via le FIER montréalais au Groupe FOX, une compagnie d’équipement de laboratoire qui œuvre aussi en recherche et développement, basée à Halifax. De plus, les deux seuls administrateurs de cette compagnie demeurent dans les États américains de la Californie et de la Virginie. Fait encore plus inquiétant, malgré qu’un investissement d’un FIER doit créer et maintenir un nombre d’emplois significatif, on apprend que le Groupe FOX n’a créé aucun emploi à Montréal.

« Alors que les Québécois se serrent la ceinture en pleine crise économique et que d’autres perdent leur emploi, c’est totalement incompréhensible de voir nos taxes et nos impôts quitter le Québec pour soutenir des entreprises détenues par des Américains. J’invite le ministre Bachand à faire preuve de transparence, à enquêter sur les faits dévoilés ces derniers jours et à rétablir la situation afin que les régions du Québec profitent pleinement de nos leviers économiques », a soutenu le porte-parole adéquiste.

Raymond Bachand a beau faire tourner autant de ballons sur son nez qu’il le peut, rien n’arrive à cacher l’ampleur du scandale qui a présentement cours, dans le dossier des FIER.

Liza Frulla, elle, pendant ce temps-là, joue à cache-cache.

Elle doit être en train de formenter sa prochaine série de mensonges pour tenter de justifier son incompétence crasse, dans le dossier des FIER qu’elle est censée diriger dans le meilleur intérêt des Québécois… pas des étrangers!

Les citoyens doivent réaliser qu’après les quelques 40MM$ que la Caisse de dépôt a “perdu” —sans jamais s’en excuser comme il se doit— les Libéraux essaient encore de se défiler de l’usage absolument irrecevable et probablement illégal des centaines de millions de dollars (environ 500M$ venant de VOS POCHES de citoyens) dans les FIER.

Citoyens, levez-vous et faites-vous entendre.

Le cirque libéral vient de recommencer pour un autre 5 ans et pourtant, il a déjà assez duré.

Tags: fier-id, iq fier, états-unis, virginie, montréal, fonds fier, scandale des fier, raymond bachand, liza frulla, jean charest, libéraux, plq, argent des citoyens, citoyens, notre argent, argent public, utilisation privée, usurpation de la confiance du public, mensonges, secrets, portes closes, manigances, politique, financement, adq, caisse de dépôt, pertes, québec

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.