Ajoutez un complément multivitaminique à votre alimentation

Bien que vous preniez vos trois repas, à chaque jour, il est possible que votre aport en vitamines et en minéraux soit insuffisant.

Pourquoi s’en soucier?

Parce que les vitamines et les minéraux régulent le métabolisme, facilitent la libération d’énergie et assurent des fonctions importantes dans la synthèse des os et des tissus. Personne ne voudrait négliger des aspects aussi fondamentaux de sa santé!

Toute stratégie nutritionnelle équilibrée et responsable commence par la prise d’un bon complément de multivitamines, facilement assimilables par votre organisme (votre naturiste pourra vous accompagner dans le choix d’un produit répondant à vos préférences).

multivitamines-sante

Prenons l’exemple des vitamines A, E et C ainsi que le sélénium qui exercent une activité antioxydante contre les radicaux libres. Ils sont, entre autre, indispensables pour prévenir de nombreuses maladies graves comme le cancer, les maladies cardiaques, l’Alzheimer et bien d’autres. C’est donc important de s’assurer d’avoir un aport quotidien de tout ce dont votre corps a besoin pour demeurer en santé.

Mais ce n’est pas si simple car l’aport vitaminique, via notre alimentation, n’est plus aussi généreux qu’il y a quelques décennies.

Si vous avez des conditions particulières, telles que les suivantes, vous devriez être doublement attentif à votre aport quotidien en vitamines…

  • personnes malades ou prenant des médicaments, surtout les statines (anticholestérol), les traitements contraceptifs, les antihypertenseurs, les anticoagulants et les anti-épileptiques;
  • personnes âgées, déprimées et / ou fatiguées;
  • personnes évitant certains aliments pour cause d’allergie ou de régime;
  • personnes stressées ou vivant dans un environnement pollué;
  • personnes s’exposant rarement ou beaucoup au soleil; ou
  • sportifs, femmes enceintes, enfants en croissance.

On pourrait penser que nos aliments achetés en épicerie nous procurent les vitamines et minéraux dont nous avons besoin mais c’est mal connaître le phénomène (qui empire, graduellement) d’appauvrissement de notre alimentation qui s’est produit sous les effets conjugués de l’agriculture intensive, de la sélection des variétés à croissance rapide, de l’épuisement des sols ainsi que de la consommation d’aliments hautement transformés.

Notons aussi que beaucoup de vitamines et de nutriments essentiels se trouvaient principalement dans des aliments qui ne sont plus consommés régulièrement (foie, cervelle, rognons…).

Nicole Darmon, chercheuse au CNAM, a calculé qu’il est possible de respecter les apports recommandés sans prendre de multivitamines… à condition de consommer des abats, des mollusques, des oléagineux, des fruits secs et du pain complet en plus d’y ajouter une énorme quantité de fruits et de légumes frais, par exemple, 1,25 kg par jour, pour une femme!

fruits-frais

Une compilation d’études américaines, canadiennes et anglaises parues ces quinze dernières années l’a mesuré:

  • Une pomme, par exemple, contenait autrefois 400 mg de vitamine C. Aujourd’hui, elle n’apporte plus que 4 mg, soit 100 fois moins;
  • Même chose pour la vitamine A qui a complètement disparu des pommes de terre et des oignons;
  • Idem pour le calcium et le fer, dont la teneur a diminué dans 80% des végétaux étudiés.

Se nourrir sainement est indispensable mais cela ne suffit plus à garantir les apports nécessaires en vitamines, d’autant que certaines, comme la vitamine C, se conservent mal car sensibles à la lumière, à l’oxygène ou à la chaleur (lors de la cuisson).

Dans l’arsenal à votre disposition pour prévenir et combattre la maladie, les compléments multivitaminiques devraient occuper une place importante et ce, même si le milieu médical demeure un peu trop silencieux sur le sujet.

On en vient à se demander si les liens entre le milieu médical et pharmaceutique ne sont pas un peu trop serrés. Comme si le milieu pharmaceutique voulait continuer à pouvoir vendre ses coûteux médicaments à un maximum de gens malades plutôt que de les aider à demeurer en santé… et les médecins qui trouveraient leur compte, à même cette stratégie.

Alors même si votre médecin —qui n’a pas étudié en nutrition— oublie de vous rappeler l’importance de prendre des multivitamines, complémentez votre alimentation avec celles-ci afin de prévenir un vaste spectre de pathologies.

Aussi, même si les agences de santé publique travaillent avec des quantités minimales de chaque vitamine et minéraux que vous devriez prendre, à chaque jour, il vous faut faire vos propres recherches afin de voir s’il ne serait pas plutôt avisé, pour vous, de prendre des doses plus appropriées, comme au moins 300 mg de vitamine C et au moins 1000 UI de vitamine D (et non vous en tenir au minimum suggéré par Santé Canada).

Plusieurs personnes préfèrent prendre une série de vitamines et minéraux de manière indépendante plutôt que de recourir à une seule multivitamine et c’est un choix qui permet parfois de mieux moduler les doses. Si votre mode de vie est trop rapide, une seule multivitamine pourrait être le meilleur choix parce que ça s’avale vite et ça exerce un effet sur un large spectre.

Si vous avez des personnes à votre charge, comme des enfants ou des personnes âgées, recherchez des multivitamines adaptées pour eux. Tout le monde a besoin d’être supplémenté.

Prenez soin de votre santé via les multivitamines en complément à une alimentation saine et équilibrée. C’est une stratégie gagnante!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.