Vol de 850,000 bitcoins gérés par MtGox

Dure journée pour la monnaie virtuelle Bitcoin en ce vendredi 28 février 2014 alors que la plate-forme MtGox a admis que 850,000 bitcoins avaient bel et bien été “perdus”.

Sans surprise, la plate-forme MtGox a donc été placée sous la protection de la loi japonaise sur les faillites.

Après trois semaines d’incertitudes, on y voit enfin un peu plus clair en ce qui concerne MtGox, la plate-forme d’échanges de bitcoins (rappelons que c’est une monnaie virtuelle et non des pièces physiques). Les nouvelles n’ont rien de rassurantes. Mark Karpelès, le PDG de MtGox, a reconnu que l’intégralité des 850,000 bitcoins gérés par MtGox —ce qui représente environ 480M$US aux cours affichés au moment de publier ce billet— avaient été “perdus” en raison, semble-t-il, de “faiblesses dans le système informatique”. C’est le genre de faiblesse que personne ne veut avoir! Mark Karpelès a ensuite déclaré “Nous sommes sincèrement désolé pour le tort causé à toutes les personnes concernées ”, lors d’une conférence de presse prononcée à Tokyo.

deco_bitcoin_japan_loss

Depuis quelques jours, un document circulant largement sur internet évoquait le vol de quelque 750.000 bitcoins sur cette plate-forme qui est l’une des plus anciennes et importantes bourses d’échange de cette monnaie virtuelle. Des enquêtes ont été lancées mercredi par le Japon et les États-Unis. Celles-ci tenteront de déterminer si MtGox a réellement été victime d’un piratage informatique ou si cette plate-forme est elle-même à l’origine de pratiques frauduleuses.

Plus tôt aujourd’hui, MtGox s’est placée sous la protection de la loi japonaise sur les faillites. Le tribunal de Tokyo a accepté la demande de MtGox, selon l’agence de presse Jiji et la chaîne de télévision publique NHK. MtGox avait cessé ses transactions depuis le 7 février 2014, plongeant le bitcoin dans sa plus grave crise, à ce jour.

Peu de gens connaissent Mark Karpelès. Rappelons qu’il est originaire de Chenôve, en Bourgogne. Il était demeuré introuvable depuis que le site internet de son entreprise, MtGox, a été vidé de son contenu, mardi dernier. Celui qui se présentait tout récemment, sur un bon nombre de ses comptes de réseaux sociaux comme étant un programmeur informatique invétéré, un créateur d’entreprise expérimenté (malgré son jeune âge) et un amoureux de son chat, était devenu beaucoup plus discret depuis le 7 févier 2014. Il a pourtant assuré, mercredi le 26 février 2014, sur son site MtGox travailler “dur” pour régler les problèmes émanant de sa plate-forme. Quand on perd près d’un demi-milliard de dollars, c’est normal de travailler dur pour les récupérer!

On pourrait penser qu’avec une perte d’argent de cette ampleur, les détenteurs de bitcoins auraient pris panique mais il semble que non. Via les autres principales plates-formes d’échange de la monnaie virtuelle, les cours étaient à la hausse hier, jeudi. Mardi, les cours avaient surtout plongé en début de journée. Les choses sont donc revenues à la normale.

Le Viêt-Nam, la Chine et la Russie avaient émis des avertissements concernant la monnaie virtuelle bicoin mais on peut penser que ces pays voient les bitcoins comme une concurrence un peu trop efficace contre l’hégémonie de leur propre monnaie nationale, d’où leur inquiétude quant à la montée en flèche de la popularité du bitcoin.

La volatilité du bitcoin plaît à certains qui y voient un bon véhicule pour générer des profits pour la même raison que d’autres ne s’y sentent pas confortables. La volatilité dépend d’un grand nombre de facteurs mais l’adoption de cette monnaie pour des transactions courantes tend à stabiliser cette monnaie qui, rappelons-le, continue de gagner de la valeur.

Il existe des centaines d’autres monnaies virtuelles où vous pouvez investir votre argent mais pour l’instant, c’est encore du bitcoin dont tout le monde parle, pour le meilleur et le pire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.