Spectaculaire 1.26

Le ciel du centre-ville de Montréal sera très différent des autres années, du 7 mai au 4 octobre, 2015.

Quiconque marche près du Quartier des spectacles pourra admirer une sculpture monumentale, en suspension dans le ciel.

Cette œuvre de l’artiste américaine Janet Echelman se nomme “1.26” et tout le monde en parlera.

Dans le cadre du nouvel aménagement de la place intitulée “Les Jardins Gamelin”, les Montréalais et les touristes pourront s’émerveiller devant cette œuvre qui flotte au gré du vent et qui se voit éclairée, à la tombée du soleil et ce, pour votre plus grand plaisir.

Dans le cadre de la biennale du festival iLight, à Marina Bay, à Singapour, l’œuvre 1.26 a fasciné les gens, là-bas mais cet été, c’est à Montréal qu’il faudra être pour la voir.

Voici d’ailleurs quelques photos, prises à Singapour:

Le choix de 1.26 pour compléter la proposition des Jardins Gamelin a été motivé par le désir de faire découvrir aux Montréalais et aux touristes du Quartier des spectacles, des œuvres fortes parmi ce qui se fait de mieux à l’échelle internationale.

1.26 s’inscrit dans la stratégie de programmation du Partenariat du Quartier des spectacles qui vise à positionner le Quartier comme une vitrine de l’avant-garde créative dans l’espace public, soit par la création de nouvelles œuvres soit par l’accueil d’œuvres existantes particulièrement marquantes.

« Nous voulons faire vivre sur les espaces publics du Quartier des expériences hors normes qui transforment le rapport des visiteurs à la ville. Le travail de Mme Echelman exerce une grande fascination partout où il est présenté, autant auprès du grand public que des amateurs d’art contemporain », mentionne Jacques Primeau, président du conseil d’administration du Partenariat du Quartier des spectacles.

janet-echelman-1-26-sydney-2

«Je suis très fière de présenter mon œuvre à Montréal – un lieu créatif toujours en évolution. Je souhaite que les gens prennent le temps de s’asseoir sous 1.26 pour observer comment elle réagit sous l’effet des conditions extérieures», souligne Janet Echelman.

Nous serons tous intéressés à voir et à revoir cette œuvre qui vient ajouter un point d’exclamation aux vues déjà distinctives, au centre-ville de Montréal.

Enfants et adultes auront d’ailleurs du plaisir à regarder cette structure qui semble flotter au-dessus de rues et de certains édifices. De beaux moments à imaginer un monde différent où de nouvelles choses sont possibles.

Et vous, que pensez-vous de cette œuvre?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.