Pierre Falardeau n’est plus

C’est à l’âge de 62 ans, le vendredi 25 septembre 2009, que le libre-penseur, écrivain et cinéaste Pierre Falardeau s’est éteint, à l’Hôpital Notre-Dame de Montréal, après quelques mois à avoir combattu, sans succès, un cancer qui aura finalement eu raison de lui.

pierre_falardeau_lors_du_tournage_du_film_octobre

Il laisse dans le deuil sa femme et ses trois enfants mais aussi un bon nombre d’artistes et de souverainistes qui déplorent qu’il nous ait quitté si vite. Sa mauvaise habitude d’enfiler des cigarettes à la chaîne n’a évidemment rien fait pour favoriser sa santé. Il aurait pu choisir de cesser de fumer mais il ne l’a pas fait… et ça l’a tué.

Si vous faites partie des Québécois qui se droguent avec des cigarettes, ce serait un bon temps pour écraser votre “tube de cancer” une fois pour toutes. Vous prolongerez votre vie, améliorerez votre santé et reconnecterez enfin avec les centaines de personnes qui vous évitent, depuis des années, parce que vous les empestez.

Sérieusement, si vous fumez encore, la mort rapide de Pierre Falardeau ne devrait pas vous laisser indifférent. On ne peut pas continuer à perdre autant de nos concitoyens aux mains des cigarettiers, de véritables marchands de la “mort par étapes”.

Enfin bref, c’est une grosse perte pour le Québec et déjà, des artistes comme Luc Picard, Denis Trudel et Michel Brault mais aussi des politiciens comme Bernard Landry, Pauline Marois, Gilles Duceppe, Amir Khadir lui ont rendu hommage.

Contre toute attente, même Jean Charest qui était en conseil général avec ses Libéraux a pris quelques secondes pour le saluer en disant: “M. Falardeau, on le sait est un pamphlétaire, un homme qui avait le goût de la polémique, qui avait des opinions toujours fortes et il trouvait souvent une formule-choc pour les exprimer. Par contre, son oeuvre artistique est substantielle” — le premier ministre du Québec n’aurait probablement rien dit à son propos s’il l’avait pu, lui a qui a été une des cibles de Falardeau, surtout en raison de son implication active dans le camp fédéraliste lors du controversé référendum de 1995.

Ce grand Québécois nous a quitté mais ses positions, ses paroles et ses revendications citoyennes ne seront jamais oubliées.

Tags: pierre falardeau, mort de pierre falardeau, cinéaste, écrivain, libre-penseur, octobre, 25 septembre, 2009, hôpital notre-dame, montréal, cancer, mort du cancer, liberté, combat pour la liberté, deuil, québec, souverainiste, souveraineté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.