L’utilité des mots-clic dans Twitter

Que vous ayez ou non un compte Twitter, vous voyez de plus en plus d’annonceurs qui utilisent un ou plusieurs mots-clic dans leurs communications, incluant leurs publicités.

Appelés “hashtags”, en anglais, les mots-clic permettent, comme #montreal ne sont pas limités à Twitter mais c’est là qu’on les voit le plus souvent utilisés.

dieze-croisillon-hashtagLes mots-clic sont des marqueurs de métadonnées qui permettent de promouvoir un contenu en l’associant à un mot-clé qui, précédé du dièze devient un mot-clic, qualifiant un thème particulier.

Par exemple, il arrive que des articles de ce blogue soient annoncés dans Twitter, via le compte @logixca et lorsque cet article concerne Montréal, il y aura un mot-clic #montreal ajouté pour permettre aux gens qui s’intéressent à ce qui se passe à Montréal de cliquer sur le mot et trouver tout ce qui vient d’être publié à ce sujet, dans Twitter (ou encore, qui a ce mot-clic dans les 140 caractères du gazouilli ou “tweet”, en anglais).

On comprend vite la puissance de ces mots-clic qui permettent à un gazouilli de gagner rapidement de la traction en s’insérant dans des recherches de mots-clic très populaires.

saisie-d-ecran-de-twitter-logixca-avril-2014

Certains abusent de ces mots-clic en publiant un tout petit message et en l’accompagnant de plusieurs mots-clic mais c’est efficace de mettre l’emphase sur un bon titre, un lien très court (via un service qui permet de raccourcir un lien “normal” plutôt long) et un ou deux mots-clic, afin de bien cibler le gazouilli.

Ceci dit, il arrive que plusieurs mots-clic soient un bon choix. C’est celui qui gazouille qui décide, selon son bon jugement.

hashtag-best-practices-smallbiz

Comme les mots-clic sont facultatifs, il est possible de gazouiller sans les utiliser. En choisissant d’y faire appel, chaque message ainsi marqué a alors plus de chances d’être lu parce qu’un plus grand nombre de gazouilleurs (et de leurs fans) tendent à suivre des mots-clic populaires, dans leur domaine.

C’est une jungle d’information avec une méthode simple pour s’insérer dans les échanges, grâce au mot-clic lié à ceux-ci.

Par exemple, regardez par vous-même la précision de ces mots-clic:

On trouve aussi des mots-clic pour le domaine des affaires et des emplois, comme:

Il y a aussi des mots-clic en français (sans les accents) qui aident à découvrir des contenus ciblés, comme:

petit-oiseau-twitterTwitter fait la promotion de l’usage des mots-clic parce que ça permet de suivre un sujet bien particulier. Ainsi, si on suit #fashiontrends, on aura un flot continu de liens liés aux tendances de la mode. Si tous ces gazouillis n’avaient pas ajouté ce mot-clic, il aurait été bien plus difficile (pour ne pas dire “impossible”) de les colliger, de manière logique, dans une liste, sans cesse mise-à-jour.

Et si vous inventez un nouveau produit ou service, n’hésitez pas à inventer un mot-clic pour celui-ci qui permettra à ceux qui s’y intéressent de le suivre, au fil des gazouillis qui seront publiés, à son sujet.

Les compagnies qui comprennent l’importance d’assurer une veille concurrentielle à propos des gazouillis comprenant des mots-clic ont le potentiel de comprendre des tendances du marché avant leurs concurrents et même, de leur prendre des clients, facilement.

En utilisant les bons mots-clic, une compagnie peut aussi gagner des clients car plusieurs utilisent désormais les réseaux sociaux pour ventiler leurs frustrations, trouver des réponses à leurs questions ou encore, pour connecter avec d’autres usagers ou même, de nouveaux fournisseurs.

L’intelligence d’affaires ne se limite pas à Twitter, lorsqu’il est question de réseaux sociaux mais en comprenant mieux l’usage des mots-clic, vous pouvez vous faire une tête à propos de leur importance, dans notre société-connectée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.