L’obsession de Justin pour les Syriens

Depuis son élection en tant que premier ministre du Canada, Justin Trudeau a voulu s’identifier à une cause plus que toutes les autres et c’est la venue au Canada de gens qu’il qualifie de réfugiés, en provenance de Syrie.

Cette aventure d’importation de coûteux demandeurs d’asile qui arrivent au Canada avec le très lucratif statut de réfugié a été imposé, aux Canadiens.

Justin Trudeau prétend qu’il s’est élire avec la promesse de faire entrer 25,000 réfugiés syriens au Canada avant la fin de l’année. C’est faux de prétendre que les 39% d’électeurs qui lui ont accordé leur vote étaient tous d’accord avec ce plan. Et que dire des 61% d’électeurs qui ont voté contre lui, est-ce que leur opinion compte, pour le premier ministre? On peut penser que non parce que malgré les mathématiques impossibles de son plan d’importation d’islamistes syriens, Justin s’est entêté à le mener à terme.

Il a cependant frappé un mur administratif parce que c’est un effort colossal qu’il demande aux Canadiens, en leur imposant une dépense minimale de 768 millions de dollars sur 5 ans, pour le bénéfice unilatéral des soit-disant réfugiés syriens. Une fois son mur administratif frappé, Justin a simplement décidé, en catimini, derrière des portes closes, d’importer “ses” Syriens, au nombre de 25,000 d’ici le mois de février 2016 en se contentant d’en avoir 10,000 pour la fin de décembre 2015.

Justin a donc imposé son idée aux Canadiens et lorsqu’il a vu à quel point c’était irréaliste et impossible, il a repoussé les dates butoirs —qu’il s’est lui-même imposé— pour compléter son idée, quand même. Aussi mauvaise soit-elle, il s’entête à imposer des dizaines de milliers de Syriens aux Canadiens.

message-des-fetes-2015-de-justin-trudeau

Mais dans son message des Fêtes (parce que c’est devenu compliqué pour Justin de parler spécifiquement de Noël, pour ne pas offenser ses grands amis de la communauté musulmane, au Canada et ailleurs), il pousse son obsession encore plus loin en offrant ses vœux pour un premier hiver agréable aux soit-disant réfugiés syriens avant même de mentionner nos militaires qui risquent leur vie pour défendre notre pays, dans le monde. Quel manque de jugement!

Mais l’obsession de Justin ne s’arrête pas là…

Toute l’opération d’accueil des soit-disant réfugiés syriens a lieu avant Noël, une période où l’on aide normalement les plus démunis de notre société.

Là, presque tous les efforts (ceux qui sont suivis par les grands médias) ont été orientés pour aider les soit-disant réfugiés syriens!

De la folie quand on pense qu’il y a des millions de pauvres, au Canada et des dizaines de milliers de soit-disant réfugiés. Alors on se ramasse avec des réfugiés qui peuvent s’habiller luxueusement de la tête au pied “pour leur premier hiver canadien” alors que des centaines de milliers de Canadiens qui connaissent un épisode épouvantable de leur vie, en pleine pauvreté, n’auront pas l’ombre de ce type d’aide.

Justin trouve ça génial de multiplier les selfies avec ses nouveaux “best friends forever (BFFs)” syriens, à leur arrivée à l’aéroport. C’est comme ça qu’il se valorise. Clic, clic, clic! Il faut faire le beau, même si des millions de Canadiens vivent sous le seuil de la pauvreté et auraient bien apprécié que leur gouvernement fédéral pense à eux au lieu de penser à des soit-disant réfugiés qui n’ont jamais payé une cenne noire, au Canada.

Et il faut arrêter de parler de réfugiés parce que les cohortes de réfugiés qui débarque à l’aéroport ont presque tous un cellulaire récent à la main (pour les selfies avec Justin, probablement) et portent des vêtements signés. Bien des Canadiens n’ont même pas ça! Et que dire de leur apparence soignée et du fait qu’il n’ont vraiment pas l’air de manquer de nourriture ou de repos. Ont-ils l’air traumatisés? Absolument pas. Sans leur demander de porter leurs “combats des dernières années” dans leur face, ils n’ont sérieusement pas l’allure qu’on imagine des “réfugiés” qu’on a eu l’occasion d’aider, par le passé.

Alors c’est pas mal plus logique de les appeler des soit-disant réfugiés et ce, même s’ils vont recevoir tous les privilèges sociaux (assurance-maladie, pleine citoyenne dès le 1er jour et bien plus, dont le droit plein et entier au travail, qu’importe si ça enlève des emplois aux Canadiens) et financiers (comme un minimum absolu de 28,000$ par année pour une famille de deux adultes et de deux enfants). Loyer pris en charge, vêtements de qualité et en abondance donnés, nourriture offerte par les organismes d’aide et accompagnement de tous les instants pour ceux qui en ont besoin (parce qu’ils ne parlent pas notre langue et ne connaissent que peu de choses de notre culture).

Ce ne serait pas difficile de trouver des Canadiens qui auraient aimé recevoir tous ces privilèges mais Justin vous le confirmera, ces cadeaux sont réservés pour les “réfugiés syriens”, seulement.

Dans cette histoire absurde du “bisounours Trudeau”, les Canadiens ne servent qu’à une seule chose: payer.

Fini le temps où le premier ministre invitait les Canadiens qui ont des sous à en partager une partie avec ceux qui passaient un moment plus difficile. Désormais, Justin n’invite les Canadiens à donner qu’au “réfugiés syriens”, ce sont EUX et seulement eux (si l’on se fie à son discours des Fêtes 2015) qui méritent cette générosité.

john-mccallum-en-jordanie-pour-les-refugies-syriens-decembre-2015

Ce que Justin dit reflète bien la fièvre pro-réfugiés qui frappe le Parti libéral du Canada, au grand complet, incluant l’émotionnel John McCallum qui trouve le moyen de verser des larmes pour les “réfugiés” qui se promènent avec leur cellulaire de l’année en main mais qui n’a même pas de mots d’encouragement pour les Canadiens qui vivent en situation de pauvreté. Il a beau être ministre canadien de l’Immigration, il déshabille les Canadiens pour habiller les Syriens et au moment où des millions de Canadiens souffrent, c’est inadmissible.

Rien ne tient la route

Ce plan d’accueil massif et accéléré de Syriens supposément désespérés pour de l’aide (alors que ce n’est manifestement pas le cas) est le fruit d’une lubie libérale qui veut se faire aimer de la communauté musulmane, à tout prix, pour conserver des positions électorales favorables.

Stratégique, d’une part mais sur le dos des Canadiens qui paient des centaines de millions de dollars pour financer ce plan clairement anti-démocratique où le premier ministre utilise son pouvoir pour enfoncer son idée dans la gorge des Canadiens. Par la force.

Que ce soit pour les dépassements de budget (des dizaines de milliards de dollars pour engraisser les banquiers mais que les Canadiens devront rembourser, une autre entourloupette libérale) ou pour dérouler le tapis rouge à ses “réfugiés syriens”, Justin Trudeau improvise, au gré de ses “bonnes idées”. Les siennes et non celles des Canadiens.

Corriger le tir

Avant d’importer des soit-disant réfugiés qui s’offusquent quand on parle d’un “joyeux Noël” (parce que c’est proscrit, par l’Islam) et qui nous demanderont sans cesse des compromis sociaux pour accommoder LEUR religion, il faudrait stopper ce plan-Trudeau d’importation de coûts et de potentiels problèmes sociaux.

Les Musulmans, au Canada, se divisent en deux grands groupes. Ceux qui ont quitté leur pays parce qu’ils n’en pouvaient plus de l’application extrémiste de leur religion et qui sont venus vivre une autre expérience de l’Islam, au Canada, à savoir une religion fortement diluée qui pourrait s’assimiler à de l’Islam “léger” et l’autre groupe qui veut en finir avec les “infidèles” (ou “mécréants”, à savoir les non-musulmans) en leur offrant deux choix: se convertir ou mourir. Youpi! Quel belle façon de “vivre ensemble“, n’est-ce pas? Et qui nous dit que les Islamistes que Justin Trudeau fait entrer ici à coup de dizaines de milliers n’appartiennent pas à cette deuxième catégorie qui nuit à la cohésion sociale canadienne et qui pose, de manière évidente, un immense problème de sécurité.

Pire, qui nous dit que les soit-disant réfugiés sont des Syriens?

Les fonctionnaires de l’ONU —qui gèrent les camps qui accueillent les réfugiés— sont réputés pour leur manque systématique de rigueur dans l’identification des individus incombant sous leur responsabilité. Le Canada de Justin Trudeau vient d’ailleurs d’accorder un autre beau 2,65 milliards de dollars (donnés à l’ONU) pour l’entretien de ces camps, en plus d’un autre 100 millions de dollars d’aide d’urgence. Pour les “réfugiés”, on en a de l’argent. De la GROSSE argent, à part ça. Mais pour les Canadiens dans le besoin, oubliez ça! La “logique Trudeau” ne fonctionne que pour nous appauvrir et favoriser tout le monde, sauf les Canadiens.

Juste pour aider le pauvre Justin à comprendre, les Frères musulmans sont d’authentiques terroristes qui manigancent contre leurs sociétés d’accueil afin de les détruire de l’intérieur et ça a cours, en ce moment, au Canada avec toutes les demandes des Musulmans pour l’implantation de la Charia, la Loi islamique qui fonctionne à coup de lapidations, de mutilations et de dénigrement à peu près intégral des femmes. Wow. On en veut plein des désaxés comme ça au Canada, pas vrai, Justin?

les-freres-musulmans-des-terroristes

D’ailleurs, avec un beau drapeau vert comme celui qui suit, les Frères musulmans déclarent clairement qu’ils veulent la paix, en pratiquant une religion de paix! Pas vrai?

Ben voyons… vous ne voyez pas la paix, vous?

Regardez bien…

drapeau-terroriste-des-freres-musulmans

Les deux sabres? Non, non, non, ne regardez pas ça… fixez plutôt le Coran qui enseigne qu’en tant que non-Musulmans, notre seul choix revient à se convertir ou mourir. C’est un enseignement d’amour… et de paix! Imaginez comment le drapeau canadien serait beau et paisible avec des sabres, lui aussi!

On dirait qu’il n’y a que Justin Trudeau pour se mettre à plat-ventre devant l’avancée de l’Islam radical, au Canada (et ailleurs dans le monde).

justin-trudeau-chez-les-islamistes

Enfin bref, si Justin n’est pas capable de voir que les Frères musulmans ont un agenda anti-vivre ensemble, ça va lui prendre plus qu’un article de blogue pour lui faire voir la lumière au bout de ce tunnel-là.

Donc, si des terroristes (qu’on peut appeler des “jihadistes“, dans ce cas-ci) se glissent dans les dizaines de milliers de soit-disant réfugiés en arrivent, un jour, à tuer des Canadiens ou à leur nuire de mille autres façons, que dira Justin? Qu’il ne pouvait rien prévoir, à ce sujet? Probablement qu’il versera des larmes de crocodiles en espérant que “le bon peuple” oublie qu’il a importé la religion islamique extrémiste toxique, avec sa Charia, en format XL contre le meilleur intérêt du Canada et de l’ensemble des Canadiens.

Ça va être encore pire

Là, le ministre de l’Immigration John McCallum s’est mis dans la tête d’amener plus de soit-disant réfugiés syriens au Canada… beaucoup plus!

En fait, sans dire de chiffre spécifique (ce qui n’aurait aucune crédibilité, de toute façon, avec ces Libéraux qui se contredisent continuellement), il veut imposer une quantité importante de réfugiés aux Canadiens (en anglais, il a dit “way bigger number” ou nombre beaucoup plus élevé, en français).

Ça n’augure vraiment rien de bien…

Au moment où le Canada devrait faire attention à ses dépenses et prendre soin de ses propres citoyens, Justin et ses complices libéraux font EXACTEMENT LE CONTRAIRE avec le gros sourire aux lèvres.

Alors voilà, les réfugiés rentrent à pleine porte et n’ont même pas à dire un seul mot en anglais ou en français avant qu’on les comble de mille privilèges.

Si vous êtes un Canadien, ça vous touche directement parce que c’est vous qui payez pour leur vie confortable.

Et le plus drôle, c’est qu’on importe plein de vieux Syriens dans la soixantaine qui vont vivre dans le confort absolu pendant que c’est vos enfants qui vont rembourser, toute leur vie durant, les dettes contractées pour assurer à ces “pauvres soit-disant réfugiés” syriens la vie d’abondance dans laquelle ils viennent d’arriver. Aucune logique à importer des Syriens ayant l’âge de la retraite, sauf pour Justin qui obsède à l’idée de pouvoir prendre un autre selfie.

Tous les Canadiens veulent aider les gens à vivre dignement mais là, le plan de Justin hérisse le poil de millions de Canadiens parce qu’il n’a jamais tenu la route et ne la tiendra jamais, surtout pas avec l’attitude désinvolte qu’affiche le premier ministre qui a oublié qu’il était élu pour servir… les Canadiens.

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Action contre la CBC pour incitation à la haine contre les blancs

Hier, le 19 février 2020, est apparue une vidéo, dans YouTube, pour expliquer, succinctement et de manière...

Visites incessantes du Google bot

Il y a 2 jours, ce billet a été publié à propos des "bots" qui attaquent des sites web, via leurs visites...

Le meilleur contenu de Radio-Canada est réservé aux riches

Les service par abonnement mensuel Tou.tv de Radio-Canada est offert à 6,99$, au moment de publier ce billet. Pour...

L’information qui convient à l’État ne devrait jamais vous convenir, à vous

Il est dit que qui contrôle l'information, contrôle le monde. En cette période de début de crise sanitaire principalement...

Attaqué par des bots

Vous remarquez que votre site web est lent, qu'il ne répond pas aussi bien que d'habitude et que des choses aussi banales...

D'autres billets à découvrir