Combattre les effets du vieillissement

Stopper le vieillissement

Avec les avancées récentes de la science, de plus en plus de spécialistes de la santé qualifient le vieillissement de maladie et non d’une inévitable fatalité.

Il y a de quoi se réjouir de cette mise-à-jour de notre regard collectif sur les effets du vieillissement.

En interprétant les effets du vieillissement comme étant les manifestations de facteurs autres que le simple passage du temps, l’homme peut entrevoir un avenir proche où il pourra suivre une courte thérapie (de quelques jours, par exemple) pour maintenir son actuel niveau de santé pendant environ 10 ans (au lieu de “vieillir”, comme on s’y attendrait).

Ça semble impossible et pourtant, les recherches en cours sont si concluantes que certains anticipent des offres de traitements d’ici les prochaines années avec exactement ce résultat. Tellement qu’on dira probablement, plus tard, que 120 ans est le nouveau 50 ans… si l’on suit ces traitements (plutôt simples), avec succès.

Qui parle de ce sujet?

En fait, un grand nombre de scientifiques, d’érudits et de passionnés du domaine de la lutte au vieillissement en parlent mais il y a un porte-parole qui parle souvent de ce thème éminemment intéressant puisqu’il touche des milliards de personnes qui comprennent qu’ils vont vieillir mais qu’ils aimeraient le faire le plus lentement possible et en bonne santé.

Ce porte-parole en vue s’appelle David A. Sinclair, Ph.D., A.O.

Il est professeur au département de génétique et codirecteur du Centre de biologie du vieillissement Paul F. Glenn de la faculté de médecine de Harvard.

Il est surtout connu pour ses travaux visant à comprendre pourquoi nous vieillissons en vue d’en ralentir les effets.

Il a obtenu son doctorat en génétique moléculaire à l’Université de New South Wales à Sydney en 1995. Il a travaillé comme chercheur postdoctoral à la M.I.T. avec le Dr Leonard Guarente, où il a découvert une cause du vieillissement de la levure ainsi que le rôle de Sir2 dans les modifications épigénétiques induites par l’instabilité du génome.

En 1999, il a été recruté à la Harvard Medical School où il enseigne la biologie du vieillissement et la médecine translationnelle du vieillissement depuis 16 ans. Ses recherches ont principalement porté sur les sirtuines, enzymes modifiant les protéines qui répondent aux variations des taux de NAD+ et à la restriction calorique (RC), associées à des intérêts connexes dans la chromatine, le métabolisme énergétique, les mitochondries, l’apprentissage et la mémoire, la neurodégénérescence et le cancer.

Le laboratoire Sinclair a été le premier à identifier le rôle de la biosynthèse du NAD+ dans la régulation de la durée de vie et a tout d’abord montré que les sirtuines sont impliquées dans la RC chez les mammifères. Ils ont d’abord identifié les petites molécules qui activent SIRT1, telles que le resvératrol et ont étudié comment elles améliorent la fonction métabolique en utilisant une combinaison d’approches génétiques, enzymologiques, biophysiques et pharmacologiques.

Ils ont récemment montré que les activateurs naturels et synthétiques ont besoin de SIRT1 pour atténuer les effets in vivo dans le muscle et ont identifié un domaine d’activation structuré. Ils ont démontré qu’une mauvaise communication entre les génomes mitochondrial et nucléaire est une cause du déclin physiologique lié à l’âge et que la relocalisation des facteurs chromatiniens en réponse à des ruptures d’ADN peut être une cause du vieillissement.

Autrement dit, le professeur Sinclair en mène large et pour cause, ses travaux visent rien de moins que de comprendre pourquoi nous vieillissons et comment “renverser” (ou “neutraliser”, temporairement, d’une décennie par traitement de quelques jours) cela.

Si vous avez 30 ans, 40 ans, 50 ans, 60 ans ou plus, les travaux du professeur Sinclair et des centaines de chercheurs qui travaillent avec lui devraient vous intéresser… au plus haut point.

Il incarne aujourd’hui ce qui était considéré de la science fiction, hier.

Si vous étiez sous l’impression que la vieillesse allait vous emporter et que vous ne pouviez rien y faire, détrompez-vous. La science pourrait vous en mettre plein la vue. Et vite. On parle de produits que vous pouvez acheter, maintenant (merci d’utiliser mon lien d’affilié chez Amazon Canada, si vous voulez m’encourager à continuer mes recherches sur ce sujet… c’est le produit “officiel” que je recommande, même s’il y en a d’autres). Rien de moins.

Vous pouvez d’ailleurs commencer maintenant avec des produits en vente libre, comme le nicotinamide mononucléotide (NMN, β-NMN) qui est un nucléotide formé de ribose et de nicotinamide, une forme de vitamine B3.

Le produit s’appelle Tri Niagen et est présenté comme un amplificateur breveté du NAD utilisé pour la réparation cellulaire et l’énergie.

Juste là, c’est majeur.

Un peu comme lorsque vous avez visionné le film Limitless (ou Sans limites au Québec), soit un thriller américain réalisé par Neil Burger et sorti en 2011. Il s’agissait de l’adaptation du roman The Dark Fields d’Alan Glynn (2001), sur la légende de l’utilisation incomplète du cerveau.

Vous vous rappelez comment vous vous sentiez?

Comme si TOUT devenait possible.

Qu’il n’y avait plus de “limites”! C’était grisant, non?

Et bien là, avec le professeur Sinclair, on ne parle pas de l’usage complet du cerveau mais de retarder (de manière très importante) le vieillissement… et ses effets.

Imaginez un monde sans vieillesse. C’est énorme.

Certains jeunes adultes, dans la force de l’âge, resteront bien tièdes devant ce que je viens d’écrire mais ceux qui ont plus de 30 ans, pour la plupart, comprendront les implications sans précédent d’une telle science.

Paul F. Glenn Center for the Biology of Aging: activateurs de sirtuines des petites molécules.

En fait, soyons clairs, le NMN fonctionne aussi bien pour tous les groupes d’âge, en théorie. Et ce, sans effet secondaire négatif, toujours en théorie (bien que la pratique semble le prouver, jusqu’à présent). Alors au fond, le NMN pourrait prolonger la jeunesse dans la même mesure qu’il retarde la vieillesse.

Vaincre le vieillissement

Il y a encore du travail à faire, ça va de soi mais la science évolue vraiment vite.

Ainsi, il y a une chance pour que vous soyez témoin de l’émergence de différentes sciences qui pourront vaincre, à toutes fins utiles, le vieillissement et ses effets.

Si le sujet vous intéresse et que vous aimez apprendre, je vous recommande le journal Frontiers in Aging Neuroscience qui est du bonbon (en anglais) si vous voulez comprendre l’état de science à propos du vieillissement.

Honnêtement, ça se lit facilement et il y a plus de 2,300 articles complets, gratuits et totalement accessibles. Ça ressemble au “logiciel libre” mais pour la science.

Mais ne vous arrêtez pas là parce que Frontiers publie des journaux pour une variété de sujets qui vont (je le crois sincèrement) vous passionner, si vous avez une curiosité naturelle pour la science.

Il y a même un journal scientifique pour les enfants. Je le recommande chaudement, surtout pour les jeunes adolescents. J’ai particulièrement aimé cet article qui parle de l’intégration et de services de santé pour des personnes ayant des retards intellectuels.

Enfin bref, un véritable océan d’information scientifique, à votre portée.

Pour en revenir à la lutte au vieillissement, le professeur Sinclair ne vous force pas à acheter du NMN (bien que les effets soient pressentis pour être carrément incroyables, au niveau cellulaire… surtout si vous en prenez à tous les jours) mais il vous propose aussi de sauter le déjeuner à la faveur d’un dîner tardif… ou pas de dîner du tout! Mais avec un souper normal. Pourquoi? Parce que ça active les vecteurs de longévité. En clair, ça élève les niveaux de NAD dans notre corps (ce que le NMN fait aussi) ce qui imite l’effet de l’exercice et de “la faim” (comme dans le sens de faire un “mini-jeûne”). C’est parce le NMN et “la faim” travaillent dans les mêmes vecteurs de longévité.

Vous pourriez donc trouver que de faire de l’exercice intense quelques fois par semaine et de “mini-jeûner” quelques fois par semaine pourrait être assez pour vous sentir REMARQUABLEMENT MIEUX et plus “en forme”. Toujours selon le professeur Sinclair qui en parle, ici:

Et peut-être qu’ainsi, quand vous serez “âgé” (aux standards actuels), vous pourrez faire tout ce que vous avez toujours espéré faire. Partir une compagnie, retourner aux études, occuper un nouvel emploi… ou laisser un héritage, au sens large.

Vaincre le vieillissement permet des options auparavant inimaginables.

Le MIB-626 est un précurseur cristallisé exclusif du NAD +, optimisé pour ses propriétés de puissance, de distribution biologique, de pharmacodynamique et de pharmacocinétique.

Si vous voulez suivre des essais cliniques avec une molécule-parente au NMN, je vous invite à visiter MetroBiotech (situé en face de l’école de médecine de Harvard). On ne parle donc pas de science fiction. C’est la réalité qui a cours, en ce moment. La molécule à l’étude peut augmenter le niveau de NAD par un facteur d’au moins 2 (fois), chez les gens qui en prennent. Et ils n’ont encore vu AUCUN effet secondaire négatif, jusqu’à maintenant.

MicroBiotech: viser les maladies mitochondriales rares.
MicroBiotech: régulateurs SIRT1 sur les différents organes du corps.

Si vous ne voulez pas attendre pour prendre votre santé en main, parlez à votre médecin et parlez-lui du NMN de Tri Niagen (ou de tout autre NMN… parlez de vos expériences dans les commentaires, ci-après).

Si vous achetez du Tri Niagen, parlez de votre expérience dans les commentaires. Je compte le faire moi aussi et vous en reparler, par après.

Vieux… et en pleine santé

Présentement, la vieillesse est synonyme avec la maladie, les souffrances et une diminution importante de la qualité de vie.

Grâce à la science, il semble que nous puissions espérer changer cette apparente fatalité.

Individuellement et collectivement, le fait de vieillir en santé change tout. Absolument tout.

Pour vous, individuellement, ça permet de vivre dans le confort physique d’un corps qui fonctionne aussi bien qu’avant les effets de la dégénérescence. Imaginez les possibilités!

Collectivement, la société au complet devra être mise-à-niveau pour accommoder des individus plus vieux en âge mais tout aussi productifs, au plan physique (et intellectuel).

Dans les deux cas, votre vie est changée pour le mieux.

Alors ceux qui me suivent dans ce blogue savent que j’aime la science, la connaissance et l’espoir de faire mieux, en général. Et là, je sens que le professeur Sinclair pourrait faire de ceux qui auront engendré une révolution en repoussant le vieillissement et ses effets.

Assurez-vous de partager ce billet via courriel avec tous vos contacts (parce que Facebook a banni imtl.com… pour une histoire de “standards de la communauté” pour lesquels ils n’ont pas fourni de détails) car il faut que ça circule. Merci à tous ceux qui vont partager!

Un commentaire

  • Tel que promis, je vous fais un petit suivi.

    Ça fait maintenant 2 semaines que je prends 1 capsule de 125 mg de TRU Niagen en après-midi et je ne ressens pas les effets de manière exceptionnelle. Cependant, je me sens plutôt bien.

    L’effet du TRU Niagen va probablement être plus clair au fil du temps, après plusieurs mois.

    Ceci dit, je ne pousse pas le dosage à 250 mg par jour, comme c’est recommandé. Je reste à 125 mg parce que selon mes recherches, une 30aine de mg par jour seraient suffisants. Alors avec 125 mg, selon moi, c’est assez.

    Et vous, avez-vous essayé le TRU Niagen?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.