Combattre le bruit… par le silence!

Enfin! Un peu de silence.À la maison, au bureau et même dans l’auto, les bruits environnementaux nous envahissent.

Tout le monde sait que le silence est d’or et pourtant, on semble incapable de reprendre le dessus sur le tintamarre de sons indésirables (voire incontrôlables) qui meublent notre environnement sonore, où que nous soyons.

L’industrie fabrique un panoplie de produits qui multiplient les agressions auditives, habituellement sans raison valable et ce, même lorsque des alternatives plus silencieuses existent et auraient pu être utilisées sans grand effort (ou coût) supplémentaire.

Nous devons recommencer à valoriser le silence.

Pourquoi?

Et bien, entre autres choses, le bruit excessif (concept assez large, selon le contexte) cause des problèmes cardio-vasculaires, des acouphènes, une augmentation des niveaux de stress, l’augmentation de l’irritabilité, l’insomnie, la perte de concentration, la diminution marquée de la performance et j’en passe.

Les problèmes dûs à une exposition régulière aux bruits environnementaux sont beaucoup plus nombreux qu’il n’y paraît, à la “première écoute”.

Pour les uns, une musique de fond dans un cubicule rend la journée au travail plus agréable alors que pour d’autres, c’est une nuisance auditive continuelle qui diminue la performance, mine les efforts de concentration et augmente les conflits.

Ainsi, le son agréable des uns s’avère être le bruit environnemental (difficilement tolérable) des autres. Trouver un juste milieu peut même s’avérer impossible et lorsque des différends de ce genre existent, le silence doit toujours l’emporter puisque ses avantages dépassent largement les inconvénients.

Dans le cas de la radio au bureau, la direction pourrait exiger le port de casques d’écoute pour ne jamais déranger les voisins (et l’ensemble du personnel). Évidemment, la personne qui se munit de ce casque d’écoute devra être doublement prudente afin de ne pas détériorer sa propre acuité auditive puisque, rappelons-le, plus de 20% des cas de surdité totale ou partielle proviennent du bruit environnemental.

Le silence pave la voie vers une paix intérieure unique ainsi qu’une réceptivité hors-du-commun à son environnement.

En diminuant ou, mieux, en éliminant les sources du bruit environnemental, les gens retrouvent plus facilement leur équilibre, peuvent véritablement se concentrer et ainsi augmenter de manière significative leur performance, qu’importe la nature de leurs tâches.

Protégeons notre santé physique et psychologiques en combattant les effets dévastateurs du bruit… par le silence!

Tags: bruit, sons, silence, équilibre, audition, santé auditive

Un commentaire

  • Ceux qui le souhaitent peuvent consulter le Regroupement québécois contre le bruit ou encore l’excellent site de Bruit & Société qui évoque des situations « bruyantes » dans la vie de tous les jours.

    De plus, l’Organisation mondiale de la santé a publié de nombreux écrits sur ce problème de santé publique dont l’excellent article « Le bruit au travail et le bruit ambiant » que vous voudrez lire… et relire!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.