André Boislcair à la RIO

Après son passage en tant que chef du PQ, que certains ont qualifié de flop monumental, voilà qu’André Boisclair —le député fantôme— reprend du service dans la fonction publique, à la Régie des installations olympiques.

En effet, l’ex-chef des Péquistes a été nommé, en date du 27 août 2008, comme membre du conseil d’administration de la RIO mais ce n’est pas l’œuvre du St-Esprit puisque sa nomination a été faite par le Conseil des ministres (i.e.: les Libéraux de Jean Charest).

Est-ce qu’il s’agit d’un retour d’ascenseur pour avoir “cédé” son poste à Pauline Marois?

Pour l’heure, personne ne peut le confirmer mais ce qu’on a appris, c’est qu’André Boisclair s’est recyclé en consultant et pas n’importe lequel, il s’agit d’un “consultant en matière de développement durable et responsabilité d’entreprise”.

Hummm… ça laisse songeur!

André Boisclair, c’est le ministre de l’environnement “plein de belle paroles vides” qui a refusé net qu’on lui assigne une voiture hybride comme limousine de fonction. Il a préféré la grosse limousine habituellement assignée aux membres du cabinet, au gouvernement. Le reste de son passage en tant que ministre de l’environnement ayant suivi la même logique du “faites ce que je dis mais pas ce que je fais” donne une bonne idée de son “niveau de responsabilité”.

De voir un ancien (?) consommateur de cocaïne (même du temps où il était ministre, apparemment) s’occuper de la santé physique de nos jeunes n’a probablement de sens que pour les membres du CA de la RIO et en quelque sorte, ça porte ombrage à leur bon jugement.

Ainsi, après avoir accumulé gaffe par-dessus gaffe, aussi bien quand il était ministre de l’environnement que chef du PQ (de 2005 à 2007), André Boisclair tente peut-être de se refaire une “belle image” en s’associant à la RIO. Personne ne connaît son plan de match mais souhaitons que ce sera plus conséquent (et convaincant) que lors de son passage à l’Assemblée nationale.

Sur ce, bonne chance à André Boisclair dans ses nouvelles fonctions — malgré tout, ce serait bien pour lui que quelque chose lui réussisse, enfin.

Tags: andré boisclair, boisclair à la rio, rio, régie des installations olympiques, rio de montréal, ca, conseil d’administration, membre du ca, membre du conseil, conseil des ministres, pq, libéral, péquistes, libéraux, cocaïne, toxicomane, dépendance, problèmes de drogue, jeunes, influence sur les jeunes, ministre, environnement, développement durable, succès, réussite, stade olympique, installations olympiques

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.