C’est tard, hier soir, jeudi le 30 avril 2015, qu’Elon Musk, le créateur de PayPal puis de Tesla Motors, a annoncé quelque chose qui va probablement changer le monde.

Sa toute nouvelle création se nomme « Tesla Energy » et reprend la technologie de batterie qui se trouve présentement dans ses automobiles Tesla pour l’utiliser dans votre maison.

tesla-powerwall

Et oui, vous pourrez avoir ce chef d’œuvre de batterie dans votre maison et même si le soleil ne brille que 12 heures par jour, vous pourrez capter l’énergie de cette gigantesque usine nucléaire dans l’espace via des panneaux solaires (par exemple) et l’utiliser quand bon vous semblera, grâce à ces batteries incroyablement performantes.

Pour des millions de propriétaires de maisons qui rêvent de panneaux solaires, c’est carrément l’article qui manquait!

Avec une batterie Tesla —qui ressemble à une œuvre d’art qui aurait pu être conçue par Apple, en lien avec ses lignes épurées et sa forme attrayante— votre maison a désormais la capacité d’emmagasiner de l’énergie pour le moment où vous en aurez besoin.

Vous ne rêvez pas. Elon Musk a décidé de s’attaquer au secteur de l’énergie qui avance à pas de tortue avec une technologie de batteries qui avance à la vitesse d’une fusée, pour faire image.

Ça va tout changer parce qu’à partir de maintenant, vous pouvez commander votre batterie Tesla et elle vous arrivera pour (environ) la fin de l’été 2015.

Imaginez à quel point Hydro-Québec n’est pas prêt pour ce genre de batterie qui va permettre à plusieurs Québécois de réduire considérablement leur demande énergétique auprès du monopole d’État en utilisant simplement le pouvoir du soleil, via des panneaux de captation solaire, installés sur le toit.

Clairement, le batteries « Tesla Energy » vont devenir LE sujet de conversation dans tous les cercles économiques parce que si votre compagnie d’énergie n’avait pas vu venir une telle innovation, elle va rapidement devoir mettre ses plans à jour pour soit accueillir cette technologie que ses clients vont acheter ou la concurrencer. On parle d’Hydro-Québec mais clairement, ce sont TOUTES les compagnies qui vendent de l’énergie qui vont devoir évoluer si elles ne veulent pas être coincées du mauvais côté de la vague d’innovations amenées au marché résidentiel (et commercial… et industriel), par « Tesla Energy ».

À vue de nez, Elon Musk va gagner!

Il a tellement de flair pour les innovations auxquelles les gens rêvent et il fabrique des produits incomparables. « Tesla Energy » ne fera pas exception et pour tous ceux qui veulent s’éloigner du pétrole et se rapprocher des énergies renouvelables, « Tesla Energy » est une excellente nouvelle.

Pensez-y…

Pourquoi aurions-nous besoin d’un pipeline pour acheminer du pétrole si désormais, votre automobile électrique est alimentée —tout comme votre maison— par des panneaux solaires qui emmagasinent toute l’énergie nécessaire, pour les deux, au moment où le besoin se présente.

Bien entendu, il y a un coût initial mais après, c’est ZÉRO.

Et Hydro-Québec a besoin de se lever de bonne heure avant d’avoir des arguments pour convaincre les gens fortunés, dans un premier temps, de ne pas se payer leur propre usine à énergie propre et entièrement renouvelable. Si même seulement 5% de la population se paie une batterie « Tesla Energy » pour la maison, ce sera une révolution. Si ces gens choisissent ensuite d’acheter une automobile Tesla, ce sera incroyablement payant, pour eux. Et les pétrolières vont devoir user de beaucoup d’imagination pour maintenir leur marché.

Autrement dit, c’est le début de quelque chose de gros.

Vraiment gros.

tesla-energy-powerwall

L’onde de choc de cette nouvelle se fait déjà sentir, partout. Et ce n’est que le début car en plus d’offrir des solutions résidentielles appelées « Powerwall« , en deux versions de 10 kWh (3,500$US) et de 7 kWh (3,000$US). On en aurait à peu près tous assez avec 7 kWh mais pour de grandes maisons, c’est mieux avec 10 kWh. Et on peut en mettre autant qu’on veut, ensemble, en chaîne. Oui, ça grossit avec vos besoins!

groupe-de-batteries-powerwall

Pour les entreprises et les industries, voire les producteurs d’énergie, il y aura la même technologie avec plus de capacité via les « Powerpacks ». Les partenaires sont déjà nombreux avec de gros noms comme Amazon, Target et Southern California Edison. Attendez que Costco se mette à distribuer ces batteries!

Pour montrer à quel point ses batteries sont performantes et fiables, il a mentionné que toute l’électricité nécessaire à la soirée de son annonce de « Tesla Energy » provenait de ses propres batteries. Les bottines suivent les babines!

Elon Musk a mentionné que les batteries seraient d’abord fabriquées à son usine de Fremont, en Californie mais que ça pourrait rapidement être fabriqué à partir de sa toute nouvelle usine en construction, au Nevada. Cette usine de 5 milliards de dollars US porte déjà le nom de « Gigafactory » ou en français, de Giga-usine. Clairement, Elon Musk se donne les moyens de ses ambitions.

Juste pour ceux qui s’inquiéteraient qu’une seule Giga-usine, capable de produire quelques 500,000 voitures par année, en 2020 (ou avant), Elon Musk a mentionné qu’il y en aurait plusieurs autres. Wow!

Où sont les entrepreneurs de ce calibre, au Québec?

Ah, oui, c’est vrai, Hydro-Québec est trop occupé à tuer le moteur-roue de l’ingénieur Pierre Couture pour être certain que le Québec reste la 57e province la plus PAUVRE sur 60 Province et États, en Amérique!

Ce n’est pas pour demain qu’Hydro-Québec aura de la misère à payer des salaires princiers à ses dirigeants et à ses employés mais quand même, il va leur falloir ouvrir leur filière d’innovation s’ils ne veulent pas se faire DÉCLASSER par « Tesla Energy » qui, disons-le, a tout un momentum, en ce moment, dans le marché de l’énergie résidentielle.

Avec les « compteurs intelligents » qu’Hydro-Québec nous a installé DE FORCE pour qu’on se rende ensuite compte que ça produit des FACTURES PLUS ÉLEVÉES, disons que le capital de sympathie est vraiment bas, envers la riche société d’État qui abuse des consommateurs résidentiels et commerciaux pour ensuite faire des courbettes impossibles pour s’à-plat-ventrir devant Alcoa, une transnationale étrangère!

Enfin bref, au Québec, le temps est bien choisi pour s’acheter un « Powerwall » de « Tesla Energy » et ainsi en finir avec les abus tarifaires d’Hydro-Québec. Les riches seront à peu près tous tentés de diminuer considérablement leur dépendance envers le réseau ou mieux, d’en finir, définitivement, avec leur propre installation pouvant provenir d’un mélange de panneaux solaires, d’éolienne(s) et de géothermie, selon le besoin et les préférences de chacun.

Le principal argument d’Hydro-Québec pour convaincre les gens de ne pas produire leur propre énergie, c’était la batterie (trop coûteuse, pas assez performante, difficile à interfacer) et là, « Tesla Energy » arrive avec sa batterie « Powerall » qui fonctionne telle qu’annoncée. En voulez-vous une ALTERNATIVE à Hydro-Québec? Et bien, la voilà. Enfin!

Un monde où les énergies renouvelables deviennent accessible, c’est de ça dont plusieurs d’entre-nous avions envie et là, une solution à la mesure de nos ambitions arrive enfin sur le marché.

elon-musk-presente-tesla-energy

Bravo à Elon Musk.

Mille fois bravo aux visionnaires qui l’appuient dans ses projets.

Et honte à Hydro-Québec qui a VOLÉ les Québécois de 400 millions de dollars consacrées (de près ou de loin) aux recherches du Dr Pierre Couture et qui a ensuite JETÉ LE PROJET AUX POUBELLES, via TM4, la division de recherches qui ne vont nulle part, sauf pour enrichir Renault, une transnationale étrangère. Honte sur ces dirigeants qui n’ont JAMAIS écouté les Québécois qui avaient le moteur-roue et qui auraient pu RÉVOLUTIONNER le monde de l’automobile. Et les batteries que préconisait le Dr Couture étaient parfaitement fonctionnelles, pour l’époque. Hydro-Québec nous a tellement trahi et là, c’est un autre visionnaire (parce que Pierre Couture en est tout un), Elon Musk, qui va faire des profits sans fin avec son invention.

Petit message à Hydro-Québec (un autre), PERSONNE N’A OUBLIÉ ce que vous nous avez volé, en DÉTRUISANT l’avenir qui était pressenti pour le moteur-roue du Dr Pierre Couture. Là, avec l’arrivée de « Tesla Energy », ça nous rappelle l’imposture de votre comportement anti-innovation et profondément anti-québécois.

Et juste pour être bien certain de montrer le manque TOTAL de vision d’Hydro-Québec qui a insisté pour avoir des BREVETS pour le moteur-roue pour ensuite s’appliquer à CACHER ces brevets ou à les donner, à toutes fins pratiques, à des étrangers, tout ce que Tesla créé est offert au monde entier en « libre » (ou « open source ») et c’est facile à voir que de cette façon, ils s’enrichissent sans fin et le monde entier pour contribuer à améliorer leurs idées. Ce n’est pas chez Hydro-Québec qu’il y aurait un dirigeant assez allumé pour comprendre l’incroyable puissance de l’open source et pourtant, c’est là que le moteur-roue aurait dû aller, dès le premier jour.

Ce billet parle d’Elon Musk, de vision, d’espoir, d’avenir réussi et plus que tout, d’énergie alors c’était clair qu’on ferait un détour du côté d’Hydro-Québec pour constater à quel point leurs actions (ou inactions) nous ont coûté cher. Les Québécois, des « inventeurs naturels », des patenteux fiers de vouloir tout améliorer, méritent une société d’État qui les appuie, comme Hydro-Québec aurait dû appuyer le moteur-roue du Dr Couture, au lieu de fermer son projet et ne rien faire de vraiment utile avec, jusqu’à ce jour!

On se comprend…

Pour terminer, félicitons les Américains qui travaillent avec Elon Musk de croire en une vision d’un monde plus propre, prenant son énergie de sources renouvelables, comme la lumière du soleil qui nous parvient gratuitement, presque partout sur Terre, pendant 12 heures par jour.

Vivement, un monde moins pollué où l’énergie coûte bien moins cher.

Shares